Tags Posts tagged with "Audit"

Audit

0
lingot et pièces d'or

Courts extraits de l’article de Koos Jansen de Bullion Star :

Chaque année, l’or de Fort Knox fait l’objet d’un « audit » qui consiste en une vérification des sceaux officiels qui ont été placés sur les coffres durant les audits de l’or américain effectués entre 1974 et 1986 durant lesquelles 97 % des réserves d’or auraient été inspectées. Cependant, lorsque j’ai demandé une copie de tous les rapports d’audit via le Freedom Of Information Act, ma demande ne put être honorée. 7 rapports sont manquants.

(…) Officiellement, les réserves d’or des États-Unis sont les plus importantes du monde totalisant 8134 tonnes. C’est notamment cet or qui a permis au dollar de devenir la monnaie de réserve mondiale. Le fait que 7 rapports d’audit sont manquants alors qu’ils doivent prouver l’existence de ces réserves d’or est problématique.

Durant les auditions au congrès du Gold Transparency Act, l’inspecteur général du trésor a déclaré en 2011 que tout est en ordre mais ce n’est pas le cas. Cela va d’ailleurs bien plus loin que ces 7 rapports manquants. (…)

Car lorsqu’on examine les rapports existants, de nombreuses anomalies apparaissent. Quand certains coffres sont scellés d’autres ne le sont pas, l’or entreposé à la Fed de New York n’a fait l’objet d’aucun audit, les essais effectués pour vérifier la pureté de l’or manquent de rigueur (dans certains cas ne sont pas documentés ou ils sont effectués par une société qui est en fait une filiale de l’armée américaine, comme White Sands Missile Range).

0
Fed taux

Déclaration de Paul Broun, membre du Congrès, qui a poussé pour l’adoption d’une loi visant à auditer intégralement la Fed, après son adoption à la chambre des représentants avec une énorme majorité (333 contre 92), dans un vote dépassant le clivage Démocrates-Républicains :

« Aujourd’hui, le vote de la loi « Audit the Fed » nous rapproche davantage du besoin pour notre nation concernant la transparence de nos politiques monétaires. Durant les 100 dernières années, la Federal Reserve, une agence dépendant quasi du gouvernement, a agi sous le sceau du secret, contrôlant notre politique monétaire, et donc notre économie. Tandis que durant ces dernières années, la Fed s’est vue octroyer un plus grand rôle dans la supervision de notre système financier, la loi actuelle interdit l’audit des délibérations, des décisions ou des actions sur la politique monétaire de la Fed. Ce manque de responsabilité et de transparence a mené à des conséquences graves, et cela doit s’arrêter.

J’applaudis mes collègues, Républicains comme Démocrates, pour leur soutien à cette loi vitale, et je remercie mon vieil ami et ancien collègue Ron Paul pour son leadership sur ce problème important. J’encourage fortement le leader de la majorité au Sénat Harry Reid de se souvenir de son support pour cette loi, qu’il avait exprimé encore en 2010, afin de la présenter au Sénat pour vote, pour que nous puissions enfin fournir la responsabilité gouvernementale et la transparence que le peuple américain mérite, et dont il a besoin. »

Cependant, durant ces dernières années, Harry Reid a refusé de présenter la loi au Sénat pour vote, alors que durant sa carrière, il a appelé à de nombreuses reprises à un audit de la Fed. Rand Paul va désormais tenter d’obtenir un vote de cette loi au Sénat, mais on risque d’assister au remake du blocage de 2012, après que la chambre ait déjà voté le texte, mais avec une plus courte majorité.

Source : http://www.thewestwire.com/h-r-24-audit-the-fed-bill-passes-in-house/

0

Hier, William Kaye insistait encore sur KWN sur le fait que l’or qui est censé être stocké par les USA s’est volatilisé en grande partie, et depuis longtemps.  Aujourd’hui, Grant Williams est revenu sur ce sujet passionnant, toujours sur le même média :

« La saga du rapatriement de l’or allemand est fascinante depuis les premiers jours, et reste toujours aussi passionnante. Je pense que ceux qui ont fait cette demande ont été dépassés par les événements. À partir du moment où Hugo Chavez a obtenu le rapatriement de l’or du Venezuela, j’avais dit qu’il s’agissait du début d’un jeu de chaises musicales qui allait se finir très, très mal.

Je pense que les Allemands se sont dit qu’ils devaient rapatrier une partie de leur or, comme d’autres pays l’ont fait. Je pense que la Bundesbank, en raison de la prudence qui habite la majorité des Allemands, a estimé qu’il s’agissait de la chose à faire.

Ils ont donc déclaré publiquement vouloir rapatrier une partie de leur or stocké aux États-Unis. Mais depuis, le rapatriement a été entravé par toute une série d’événements, le problème majeur étant que l’or allemand n’y est simplement plus.

Désormais, ils essayent de faire rentrer le génie dans la bouteille. Essayer est une chose, mais y parvenir en est une autre. Ils ont donc eu recours à la stratégie n°1 des banques centrales, à savoir le silence radio. Mais le problème, c’est qu’il y a beaucoup de gens qui suivent désormais ce dossier, et la révélation que seulement 5 tonnes ont été livrées les a couvert d’embarras.

De nouveau, ils se sont défendus en se murant dans le silence. Cela marche pendant un temps, mais cela ne peut pas durer éternellement alors que la banque centrale est censée servir le peuple allemand. (…)

Eric King : « il est clair que tout semble indiquer que l’or allemand s’est volatilisé, ce qui explique pourquoi l’Allemagne n’a reçu que 5 tonnes et que les lingots reçus ne sont pas les mêmes que ceux qu’elle avait déposés. »

Grant Williams : « (…) Il serait si simple de faire visiter les coffres américains à une poignée de journalistes alors qu’un audit en bonne et due forme a lieu. (…) Le fait que personne n’a le droit de voir l’or américain et qu’il n’y a plus eu d’audit depuis Eisenhower est la plus grande réfutation qui soit aux mensonges sur les avoirs en or des États-Unis. (…)

Les Allemands, qui ont demandé à voir leur or, ont reçu comme réponse que c’était impossible pour des raisons de sécurité. (…) C’est évidemment du n’importe quoi. C’est impossible car l’or n’est plus là, tout simplement. »

0

Ce fut d’abord l’Allemagne. C’est désormais au tour de l’Autriche, autre pays noté AAA, de se faire du mouron pour ses réserves d’or physique.

Or-Stocks-Banques-Centrales-Suede-Finlande

ZeroHedge rapporte, suite à un article de Bloomberg, que dans la foulée de la demande de la Bundesbank, l’Autriche va procéder à un audit de ses réserves d’or stockées Grande-Bretagne, qui représentent 80 % de ses avoirs (pour un total d’environ 280 tonnes). Cet examen des réserves de l’or autrichien entreposé dans les coffres de la Bank of England à Londres sera d’abord effectué par des auditeurs externes, d’après les informations fournies par le porte-parole de la banque centrale autrichienne, Christian Gutleder.

Ce dernier a également déclaré que la banque d’Autriche avait régulièrement examiné ses réserves par le passé, tout en ajoutant qu’elles n’avaient pas changé depuis 2007. Et ZeroHedge de poser la question rhétorique suivante : pourquoi les vérifier maintenant ?

D’après l’explication officielle, l’audit est le fruit des exigences du Parti de la Liberté (eurosceptique), qui a demandé plus de transparence ainsi que le rapatriement de l’or. Mais d’après le magazine autrichien Trend, ce serait le résultat d’une inquiétude grandissante dans la population autrichienne, qui se demande de plus en plus si son or est toujours là. Environ 150 tonnes d’or autrichien sont dans les coffres de la Bank of England.

Le site Goldreporter.de a cité l’interview du gouverneur de la banque autrichienne, Ewald Nowotny, dans Trend : « Je prends bonne note de la demande. Toute épicerie est obligée de faire un inventaire une fois par an. Il s’agit de la seule façon de balayer ces allégations déraisonnables. »

Ah, si seulement Fort Knox était sujet aux mêmes contraintes que les épiceries : nous saurions enfin combien d’or la place forte renferme vraiment !

Source : ZeroHedge