Tags Posts tagged with "Ben Bernanke"

Ben Bernanke

0
hélicoptère monétaire

Le Brexit ressemble de plus en plus au catalyseur que l’on attendait pour mettre le feu aux poudres d’un système bancaire, financier et économique en bout de course. Les banques italiennes, Monte Paschi en tête, sont dans les cordes. La descente aux enfers de Deutsche Bank n’en finit plus, même si ces 2 banques ne sont que la partie visible de l’iceberg.

À titre d’exemple, Zero Hedge rapporte qu’une petite banque allemande, Bremen Landesbank, qui pèse tout de même la bagatelle de 29 milliards d’euros, est au seuil de la faillite après avoir accordé des crédits au secteur de la logistique qui s’avèrent aujourd’hui plus que douteux. La banque régionale pourrait être absorbée par German Landesbank NordLB, qui possède déjà 54,8 % du capital de la banque régionale brêmoise. Selon le journal teuton Handelsblatt, la banque ne pourra pas survivre sans l’aide du gouvernement, même si les autorités régionales de Basse-Saxe ne souhaitent pas injecter de l’argent frais dans cet établissement de crédit en perdition.

En bref, le secteur bancaire est dans la tourmente, la force de la tempête variant quelque peu en fonction de leur situation géographique. Du côté des banques centrales, on suit de très près la situation. Mais les banquiers centraux, devenus les véritables pompiers de service de l’économie, ont d’autres chats à foutter, notamment l’inflation et la croissance. Dans cette optique, on a appris officieusement que Ben Bernanke sera en visite du côté de Tokyo la semaine prochaine. Il rencontrera les plus hautes personnalités du gouvernement japonais, dont le premier ministre Abe, mais aussi le gouverneur de la banque centrale du Japon Haruhiko « Peter Pan » Kuroda. Toujours d’après Zero Hedge, qui s’appuie sur un article de Reuters, les fameux hélicoptères monétaires pourraient être à l’agenda de la réunion.

Si Kuroda a déjà publiquement refusé l’idée de parachuter de l’argent afin de tenter de relancer la croissance et l’inflation, on se rappellera aussi qu’il avait déclaré le 21 janvier 2016 que la banque du Japon n’avait aucune intention de recourir aux taux négatifs…  pour les adopter une grosse semaine plus tard.

Bernanke va-t-il convaincre le Japon, le cobaye monétaire des États-Unis, de recourir pour la première fois de l’histoire aux hélicoptères monétaires ? Nous aurons la réponse très bientôt.

0

Bernanke-TaperÀ la surprise générale, Ben Bernanke, pour sa dernière réunion, a finalement décidé de mettre en œuvre son fameux « taper » en réduisant de 10 milliards de dollars par mois ses achats d’obligations. Voici ce qu’en pense Bill Fleckenstein (source) :

« Je crois que Ben Bernanke  voulait partir en pouvant affirmer qu’il avait commencé à réduire son QE. Je pense que c’est la seule raison qui explique cette décision, surtout qu’ils avaient évoqué des règles différentes pour commencer, et que cela n’avait pas déjà été fait en septembre.

Les marchés semblent en conclure que tout va bien et que les choses vont rentrer dans l’ordre, mais le marché obligataire longtemps d’une tout autre oreille. Malgré tout, cela signifie que la Fed continue d’acheter pour 75 milliards de dollars, ce qui reste énorme.

Eric King : « Bernanke a également affirmé que cette réduction pouvait être annulée plus tard, et que les achats pourraient même être augmentés si l’économie devait replonger. »

Fleckenstein : « si l’économie replonge, c’est exactement ce qu’ils feront. La seule raison pour laquelle les gens pensent que le QE a marché, c’est par ce qu’ils regardent les cours de marché. Cette monétisation a permis d’envoyer les indices vers les plafonds durant les 4 ou 5 dernières années.

Mais si on devait juger l’efficacité du QE sur l’économie réelle et le chômage, il est clair qu’il s’agit d’un échec total. Mais, pour eux, c’est le marché qui est le baromètre de la santé économique.

Les marchés croient en la Fed, ils lui font entière confiance. Lorsque cela changera, cela sera difficile car la Fed devra intervenir à nouveau et les marchés se poseront alors des questions. C’est vraiment un jeu psychologique, et pour le moment les gens pensent que tout ira pour le mieux, exactement comme en 1999 et en 2007. Aujourd’hui, c’est l’optimisme qui prévaut.

Mais si l’économie ralentit, ils finiront peut-être par se dire « oh my God, cela ne marche pas ». On n’en revient à ce que je dis depuis longtemps : c’est le marché obligataire qui devra stopper la Fed. Pour l’instant, celui-ci ne se comporte pas vraiment comme la Fed le souhaite (note : au moment où nous écrivons ces lignes, les Treasuries à 10 ans se rapprochent dangereusement des 3 %, à 2,95 %), mais c’est pourtant nécessaire si on souhaite qu’un peu de bon sens revienne. »

Cours de l'or CelenteLe fondateur de Trends Research, Gerald Celente, nous explique pourquoi il existe 2 univers parallèles en ce qui concerne le marché de l’or et de l’argent. Cette interview a été donnée le 25 mai 2013 au site King World News.

Celente : « Pour moi, il y a 2 manières de trader l’or : passer par le marché papier avec ses ventes à découvert nues, qui est un marché fictif. C’est le marché manipulé. Ou alors, vous pouvez acheter de l’or physique et prendre livraison. Ce marché très actif en ce moment. Il s’agit de 2 univers séparés. »

Sur le marché de l’or, il y a ceux qui manipulent le marché, et ceux qui achètent du métal physique. Les premiers écoutent religieusement Ben Bernanke. Chacun de ses mots, concernant les taux d’intérêt, les assouplissements quantitatifs les font réagir au quart de tour.

La semaine dernière, le discours de Bernanke a provoqué une grosse hausse, puis une grosse baisse, simplement pour quelques mots prononcés. Pourtant, c’est totalement injustifié : lorsqu’on regarde la situation économique, il n’y a pas de reprise, point barre. Que s’est-il passé depuis 2008 ? Ils ont injecté dans la panique environ 17 trillions de dollars, entre assouplissement quantitatif et injections de liquidités dans les banques.

Le cours de l’or est manipulé

Il suffit de regarder les chiffres. Au mieux, la reprise est timide (aux USA), alors que maintenant la Chine ralentit. L’Europe continue de ralentir, les choses ne font que s’empirer. Les taux d’intérêt sont au plus bas, l’or devrait aujourd’hui atteindre des sommets.

Mais ce n’est pas dans l’intérêt des banquiers centraux, à travers le monde, d’avoir le cours de l’or qui battrait des records. Car si c’était le cas, les gens réaliseraient que le papier qu’ils achètent n’a aucune valeur. C’est aussi simple que ça. Les banquiers centraux font tout pour baisser le cours des métaux précieux afin de pouvoir continuer à vendre leur papier sans valeur. Afin que les gens continuent à croire en un système au bord de l’implosion. »