Tags Posts tagged with "Celente"

Celente

Gerald Celente

Dans l’attente de l’annonce de Draghi concernant le QE tant anticipé de la BCE, pour Gerald Celente, la grande panique de 2015 a déjà commencé. C’est ce qu’il a affirmé durant sa dernière interview sur KWN :

Concernant le franc Suisse

« Ce fut un mouvement historique, tout simplement parce que nous vivons des moments historiques en raison des actions des banques centrales. Regardez ce qui se passe. De nombreuses banques centrales européennes ont mis en place des taux d’intérêt négatifs. C’est du jamais vu. Du côté de la Fed, elle n’a plus augmenté ses taux depuis 2006, et désormais il est question de ne pas y toucher avant 2016. Cela voudrait dire 10 ans sans augmenter les taux directeurs.

Les gens ont-ils perdu confiance envers les banques centrales ? L’illusion de leur toute-puissance a-t-elle disparu ? Oui. Tout ce que les banques centrales ont à leur actif, c’est une succession d’échecs, tout ce qu’ils ont fait depuis la panique de 2008 a simplement servi à enrichir les élites.

Tous nos lecteurs savent que la seule raison qui a poussé les marchés à la hausse, c’est l’argent facile qui a alimenté les investissements directs des banques dans la bourse, ainsi que les rachats d’actions et les fusions des sociétés.

Les riches toujours plus riches

Récemment, Oxfam a révélé que d’ici 2016, les 1 % posséderont plus de richesse que les 99 % restants de la population. L’étude de Pew Research montre que l’écart entre les riches et les pauvres aux États-Unis est le plus important depuis le « Gilded Age » (entre 1870 et 1900). Oui, les gens ne font plus confiance aux banques centrales, car il s’agit d’escrocs au service des élites. (…)

Il n’y a pas que le système bancaire de l’eurozone qui est en péril. Il en va de même pour les États-Unis, le Japon et la Chine. Les banques centrales hypothèquent notre futur pour des gains immédiats. La Fed et la BCE savent que les QE ne marchent pas, mais ils continuent d’y faire appel pour continuer d’alimenter leur Ponzi.

La Chine vient d’annoncer son plus bas taux de croissance depuis 24 ans. Les Chinois injectent aussi de plus en plus d’argent dans le système, car leur marché immobilier est en difficulté, ainsi que leur bourse. La décision de la BNS prouve que la panique est déjà là. Et ce n’est que le début. »

0

De nombreux motifs ont été avancés ces derniers jours pour justifier la faiblesse de l’or, notamment les problèmes économiques que rencontre actuellement la Chine. Pour Gerald Celente, la raison pour laquelle l’or est poussé vers le bas est simple : les banques centrales tentent tout simplement de soutenir les monnaies papier.

gerald-celente-ukraine-russie

« Le Forex est manipulé, les marchés sont pipés, les taux du LIBOR sont trafiqués et le marché de l’or n’échappe pas à la règle. Ils font baisser le cours pour affaiblir l’or et donc faire croire que les devises sont fortes.

Prenons par exemple ce qui se passe actuellement en Ukraine : si vous viviez dans ce pays, auriez-vous envie de détenir votre argent en devises locales, qui s’effondre ? Aujourd’hui (lire le 16 avril) le hryvnia (devise ukrainienne) est à son plus bas historique face au dollar. L’Ukraine a également relevé en catastrophe ses taux d’intérêt alors que son économie s’effondre, ceux-ci étant passés de 7,5 à 14,5 %.

Je pense donc que le marché de l’or est tiré vers le bas afin de soutenir ces devises. Mais je pense également que ces pressions se feront seulement à court terme. Tout est fait pour défendre les monnaies papier. Le dernier rapport du World Gold Council évalue que la demande d’or en Chine devrait augmenter de 20 % d’ici 2017. La Chine est déjà le plus grand consommateur d’or du monde, cette tendance va donc se poursuivre.

Cette attaque sur l’or provient des États-Unis, un pays qui veut faire croire à la reprise économique. Ils font régulièrement des sorties via ce gars de chez Goldman Sachs qui n’arrête pas de répéter son baratin. Il commence vraiment à me pomper celui-là !

Nous sommes en début de semaine et ce guignol de chez Goldman publie une note qui affirme que l’or va atteindre 1050 $ l’once. Sa justification ? Une forte reprise aux États-Unis et en Chine.

Hey, fiston, mettre ça dans le crâne : si l’économie reprenait du poil de la bête en Chine, ils achetaient encore plus d’or. C’est la demande d’or physique qui permet au marché de ne pas littéralement s’effondrer. On peut se demander aussi d’où ils sortent leurs chiffres. En Chine, ils retiennent leur souffle alors que la bulle de l’immobilier est en train de dégonfler et que les exportations continuent leur déclin.

En ce qui concerne les États-Unis, ont-ils seulement analysé les résultats des banques qui montrent à quel point les demandes de prêts hypothécaires se sont effondrées ? De quelle croissance ce guignol de Goldman parle-t-il ? De la consommation ? Le revenu réel n’a progressé que de 2 % depuis la crise de 2008, il y a environ 75 mois.

Qu’est-ce que ce type raconte ? Je vais vous le dire : il veut que le Ponzi continue. Ils veulent attirer vers les marchés de nombreux investisseurs ignorants afin de pouvoir vendre leurs propres actions. Ils utilisent l’or pour continuer leurs magouilles et éviter que les marchés s’effondrent. »

Cours de l'or CelenteLe fondateur de Trends Research, Gerald Celente, nous explique pourquoi il existe 2 univers parallèles en ce qui concerne le marché de l’or et de l’argent. Cette interview a été donnée le 25 mai 2013 au site King World News.

Celente : « Pour moi, il y a 2 manières de trader l’or : passer par le marché papier avec ses ventes à découvert nues, qui est un marché fictif. C’est le marché manipulé. Ou alors, vous pouvez acheter de l’or physique et prendre livraison. Ce marché très actif en ce moment. Il s’agit de 2 univers séparés. »

Sur le marché de l’or, il y a ceux qui manipulent le marché, et ceux qui achètent du métal physique. Les premiers écoutent religieusement Ben Bernanke. Chacun de ses mots, concernant les taux d’intérêt, les assouplissements quantitatifs les font réagir au quart de tour.

La semaine dernière, le discours de Bernanke a provoqué une grosse hausse, puis une grosse baisse, simplement pour quelques mots prononcés. Pourtant, c’est totalement injustifié : lorsqu’on regarde la situation économique, il n’y a pas de reprise, point barre. Que s’est-il passé depuis 2008 ? Ils ont injecté dans la panique environ 17 trillions de dollars, entre assouplissement quantitatif et injections de liquidités dans les banques.

Le cours de l’or est manipulé

Il suffit de regarder les chiffres. Au mieux, la reprise est timide (aux USA), alors que maintenant la Chine ralentit. L’Europe continue de ralentir, les choses ne font que s’empirer. Les taux d’intérêt sont au plus bas, l’or devrait aujourd’hui atteindre des sommets.

Mais ce n’est pas dans l’intérêt des banquiers centraux, à travers le monde, d’avoir le cours de l’or qui battrait des records. Car si c’était le cas, les gens réaliseraient que le papier qu’ils achètent n’a aucune valeur. C’est aussi simple que ça. Les banquiers centraux font tout pour baisser le cours des métaux précieux afin de pouvoir continuer à vendre leur papier sans valeur. Afin que les gens continuent à croire en un système au bord de l’implosion. »