Tags Posts tagged with "Coffres"

Coffres

0

Dans sa dernière interview sur KWN (27 mars), Andrew Maguire a bien évidemment parlé des actualités de son domaine de prédilection mais aussi des démentis qui ont circulé ces derniers jours concernant la fermeture des coffres or de HSBC en confirmant la nouvelle qu’il avait révélée en exclusivité.

Manipulations à l’approche de l’expiration des options

« En ce moment, nous assistons une nouvelle fois à la manipulation de concert des banques commerciales à l’approche des limites et de la date butoir des options (voir la liste 2015 des expirations des options ici). Nous avons assisté à ces mouvements curieux hier, ainsi qu’aujourd’hui, qui vont complètement à l’encontre de la demande physique importante et soutenue en raison de la recherche de la sécurité. À l’approche de l’expiration des options les banques de lingots peuvent empocher de beaux petits profits, elles font donc ce qui est nécessaire en dépit des mouvements du marché physique.

C’est en raison de ces petits jeux artificiels que l’or est transféré de l’Occident vers l’Orient à des prix cassés. La divergence entre le marché physique et papier est telle aujourd’hui que les marchés papier de l’or ne sont plus crédibles. (…)

Mais pourquoi le chien parvient-il et continue à se manger la queue dans un contexte d’une telle demande physique ? Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que le marché physique est en train de changer de continent et donc que le métal échappe petit à petit au contrôle des banques de lingots occidentales.

Le rapatriement de l’or de l’Allemagne

Bien avant le souhait de l’Allemagne de rapatrier ses réserves d’or, la Chine savait que les banques centrales occidentales avaient loué leurs réserves. La Chine savait que ces banques de lingots qui ont des comptes or à la banque d’Angleterre n’ont pas tout l’or qu’elles prétendent avoir. Les Chinois savaient qu’en accumulant du métal jaune en catimini et pas seulement via le LBMA, ils pouvaient compter sur les interventions répétées des banques centrales occidentales pour empêcher le cours de l’or de grimper.

Cela a permis à la Chine d’accumuler de grosses quantités d’or physique sans perturber le marché ainsi que de se débarrasser calmement de ses actifs américains sans faire monter le cours du métal. C’est simple : lorsque vous vendez de l’or, vous êtes long sur le dollar donc la vigueur récente du dollar a offert une excellente opportunité à la banque centrale chinoise de se débarrasser de ses dollars sans valeur pour de l’or tangible.

La grande stratégie de la Chine

La Chine a désormais accumulé assez d’or pour approcher le moment de vérité lorsqu’elle désirera que le cours soit significativement réévalué à la hausse. C’est évident vu que la Chine installe d’énormes panneaux publicitaires à propos du renmibi (yuan) adossé à l’or, destiné à devenir une monnaie de réserve.

Nous en avions déjà parlé il y a 2 ans, mais nous avons désormais atteint le moment pivot. Lorsque la Chine décidera que le moment est venu, ce sera un véritable séisme. Ils prendront les marchés totalement par surprise en annonçant leurs réserves véritables. Ce sera l’uppercut qui mettra le marché papier occidental K.O.

Les banques de lingots occidentales n’auront qu’une échappatoire : le remboursement de l’or en argent papier. La seule question est de savoir si les investisseurs sont prêts pour une telle annonce. Je n’ai cessé de prévenir tous les gens que je connais : positionnez-vous agressivement sur l’or en dehors du système bancaire. (…)

Le silence de HSBC

Eric King : Andrew, j’ai appelé 5 fois HSBC mais ils refusent de faire tout commentaire public ou de publier un nouveau communiqué concernant la fermeture de leurs 7 coffres à Londres. Si vous regardez la lettre ci-dessous (à voir dans l’article original), la nouvelle a été rendue publique par un employé de Quilter Cheviot l’une des plus grosses sociétés de gestion d’Europe dont l’histoire remonte à 1771. La lettre a été envoyée par un client de HSBC qui loue à son tour son espace chez HSBC à ses propres clients. Dans la lettre, le dépositaire affirme que HSBC Bank PLC ferme ses coffres ce qui le force à déménager l’or de ses clients.

Maguire : un individu a répandu de la désinformation cette semaine en se faisant le porte-parole officieux de HSBC (note : via GoldCore). Je pense que nous avions déjà bien couvert l’information le 10 mars. Néanmoins comme votre lettre l’indique, il s’agit clairement de la fermeture des coffres de HSBC où de l’or est stocké, il ne s’agit pas de petits coffres pour particuliers. (…) »

0
Andrew Maguire or

Andrew Maguire fut le premier à révéler la décision de HSBC de fermer tous ses coffres de Londres qui servent à stocker l’or de ses clients. Suite à la médiatisation de la nouvelle, la banque a été contrainte de s’expliquer comme l’a rapporté le même Maguire à KWN et n’a pas nié l’information :

« Le service des relations clients de HSBC et ses relations publiques ont désormais émis des commentaires à propos de la fermeture de leurs 7 coffres à Londres, une information que l’on avait pu lire dans un e-mail envoyé à un sous-traitant le 5 mars dernier. Il s’agit donc de la fermeture de 7 coffres qui servent à la garde d’or. Mais pour éviter de faire des remous, HSBC a eu recours à la sémantique en les qualifiant désormais de « facilités de dépôt sécurisé de détail ». Tout ça pour éviter d’expliquer pourquoi elle n’offre plus le stockage d’or à Londres. L’utilisation de ce langage est évidemment idiot mais les clients ne disposent que de 60 jours pour trouver une autre solution. »

Eric King : « Cela devient de plus en plus amusant. C’est un peu comme si je disais : non je ne vends pas ma voiture, je cède mon automobile, il ne s’agit pas d’une voiture. »

Andrew Maguire : « Oui, c’est une analogie amusante. C’est stupide. HSBC tente tout simplement de noyer le poisson. Mais ce délai pour arranger une nouvelle garde est très court, si bien que certains clients ont déjà été forcés de céder leur or à HSBC. Est-ce que le timing de cette décision prise dans la foulée du massacre de l’or de vendredi dernier à moins de 1200 $ l’once est un hasard ? Je ne le pense pas. »

1
Andrew Maguire or

Alors que les cours de l’or et de l’argent ont été secoués vendredi dernier en raison de chiffres de l’emploi américain bien meilleurs que prévus (la Fed va donc relever ses taux en juin pour finir ?), HSBC a annoncé la fermeture de ses 7 lieux de stockage d’or à Londres. Ce sont les sujets qui ont été abordés par Andrew Maguire durant sa dernière interview sur KWN : 

« Rebelote, nous avons eu droit à de nouveaux chiffres douteux concernant l’emploi américain et la réaction des métaux précieux montre à quel point ces marchés sont « pilotés ». Étant donné la grosse demande indienne et chinoise autour des 1200 $ l’once et les mouvements de l’or en devises qui furent tous positifs cette semaine, il n’y avait aucune raison pour que l’or baisse dans l’attente des chiffres de l’emploi américain. Vu la vigueur du marché physique, la vente d’or provenant principalement du Comex et avant la publication des chiffres présente toutes les marques d’une action « officielle ».

Autrement dit, il y avait une énorme demande pour l’or physique au-dessus de 1200 $ l’once. Il n’y avait donc aucune raison pour que le cours baisse vendredi à l’exception d’une volonté de rincer les positions long des mains faibles mais aussi pour que les banques commerciales puissent couvrir leurs positions short et ajouter des positions long.

Durant les 4 dernières années les positions ouvertes au Comex ont baissé de 250.000 contrats, le peu qui reste est piloté par des algorithmes appartenant à quelques initiés du CME qui sont justement les 6 banques de lingots qui disposent d’un compte or auprès de la banque d’Angleterre. Étant donné que la Fed dispose des chiffres de l’emploi américain avant leur publication, il serait très étonnant que ces banques qui agissent en tant qu’agent de la Fed n’en disposent pas aussi.

Ce petit jeu artificiel a réussi à supprimer quasi tout intérêt pour le marché papier de l’or et de l’argent qui est entre les tentacules de quelques banques en collusion, pour pousser les investisseurs vers le marché physique. Cette migration a désormais atteint un point de non-retour, ce sont bientôt ces banques qui vont se retrouver en position de faiblesse.

Toute personne impliquée dans les marchés physiques des métaux précieux sait à quel point ces manipulations baissières sont devenues incroyablement évidentes. Il est impossible de cacher que cette baisse a lieu sur un marché dont la demande est supérieure à la production minière annuelle (…).

HSBC ferme ses 7 coffres londoniens

Une autre grande nouvelle, c’est l’annonce par HSBC de la fermeture de ses 7 lieux de stockage d’or à Londres avec un préavis de 2 mois pour ses clients. Il s’agit d’une décision sans précédent. Pourquoi pensez-vous que cette décision ait été prise ? Parce que la transparence arrive. (…)

Cet article est réservé aux abonnés. Merci de vous connecter ou de vous inscrire gratuitement en nous envoyant un email à contact@or-argent.eu.

Depuis la confiscation des dépôts à Chypre, les citoyens peu informés ont eu la preuve par 9 que les gouvernements ne se priveront pas d’aller taper dans leurs économies pour se sauver, ou pour venir à la rescousse du système financier. Si cela n’a pas suffi, voyez plutôt ce qu’il se passe en Australie et ailleurs, où le gouvernement saisit de l’argent se trouvant sur des comptes soi-disant dormants, ainsi que le contenu de coffres.

Processed by: Helicon Filter;

Une nouvelle surréaliste qu’il convient d’évoquer afin de vous rappeler qu’il faut éviter à tout prix de conserver son or dans le système bancaire, ainsi que de surveiller régulièrement l’état de vos comptes en banque. Inspiré de l’article de Michael Snyder, du site The Economic Collapse :

« Avez-vous un compte en banque que vous n’utilisez pas régulièrement, ou un coffre en agence que vous n’avez pas visité depuis un moment ? Si c’est le cas, il serait peut-être bon de vérifier si le gouvernement n’a pas volé votre argent.

Cela semble complètement dingue, mais cela s’est passé et se passe encore. Aux 4 coins de la planète, les gouvernements raccourcissent les délais légaux pour pouvoir saisir « les comptes en banque dormants » et les « biens non réclamés ».

Par exemple, l’année dernière, l’Australie a saisi 360 millions de dollars à partir de « comptes en banque dormants ». Cela se passe également dans les 50 États des États-Unis, qui paient des sous-traitants privés pour identifier ses comptes en banque et saisir leur contenu. Dans certains états, aucun effort n’est fait pour contacter le propriétaire. (…)

En cette période troublée, les gouvernements en faillite du monde entier sont à la recherche de « méthodes créatives » pour augmenter leurs rentrées. En Australie, le délai légal pour pouvoir saisir un compte dormant est passé de 7 à 3 ans, ce qui signifie que l’année dernière, le gouvernement a touché un beau petit jackpot.

360 millions ont été saisis, déposés sur 80.000 comptes inactifs. Certains retraités se sont ainsi fait ni plus ni moins voler leur argent.

Mais il n’y a pas qu’en Australie que cela se passe : en Californie, le délai de saisie des comptes dormants est passé de 15 ans à 3 ans. La loi californienne permet également de s’approprier le contenu des coffres, mais aussi des titres, des propriétés immobilières, etc.

C’est ainsi que des particuliers se sont fait dévaliser leur coffre « en toute légalité ». Comme l’a rapporté ABC news il y a quelques années, une habitante de San Francisco, Carla Ruff, a découvert un beau jour que son coffre avait été ouvert à la perceuse, alors que la banque disposait de ses coordonnées à jour : elle habitait d’ailleurs à 6 pâtés de maisons son agence de la Noe Valley Bank !

La pauvre dame a découvert le larcin alors qu’elle était venue chercher dans son coffre des documents importants concernant son mari, qui venait de décéder. Le gouvernement s’était servi sans lui avoir demandé son avis… « 

0

Alors qu’en 2013, les ETF ont perdu beaucoup d’or physique, il semblerait que la tendance se soit arrêtée en 2014, et même inversée d’après la dernière interview d’Eric Sprott sur KWN

Eric-Sprott-Fed-Tapering« Pendant quelques jours de 2014, nous avons pu constater que de l’or est entré dans les coffres du GLD. Mais en 2013, c’est 900 tonnes de métal physique qui sont sorties de différents ETF. Pour les contrarians, il n’y a pas de pari plus en phase avec leur philosophie que l’or en ce moment.

Imaginez pendant un moment qu’au lieu de vendre 900 tonnes de métal physique, ces ETF en achetaient 900. Il s’agirait donc d’un renversement de tendance de 1800 tonnes, alors que la production mondiale disponible à la vente (donc sans la Chine et la Russie, qui s’accaparent leur production nationale) n’est que de 2100 ou 2200 tonnes par an. Il s’agit d’un changement presque égal à la production annuelle mondiale, alors que la Chine va probablement acheter plus que ces volumes à elle seule.

Je pense que l’or va exploser, et que lorsque cela commencera, beaucoup de gens vont vouloir se positionner sur le métal jaune. Ce qui forcera évidemment le GLD à remplir à nouveau ses coffres.