Tags Posts tagged with "Dr Paul Craig Roberts"

Dr Paul Craig Roberts

0

De nombreux analystes prétendent que la Fed ne possède plus qu’une infime partie de l’or qu’elle affirme détenir. Si ces accusations sont parfois balayées du revers de la main en raison du manque de crédibilité de ceux qui émettent une telle opinion, il est difficile de ne pas prendre au sérieux l’assertion lorsqu’elle provient du Dr Paul Craig Roberts, ancien du Trésor américain sous Ronald Reagan.

Dr-Paul-Craig-Roberts

Dans sa dernière intervention sur KWN, il nous explique pourquoi il pense que les États-Unis seront bientôt à court d’or :

Eric King : « Dr Roberts, je sais que vous avez pris connaissance de l’article de Bloomberg à propos de l’or de l’Allemagne, qui tout à coup se satisferait d’avoir une grande partie de ses réserves stockées à la Fed de New York. Aujourd’hui, il semblerait qu’il s’agissait de propagande pure. Qu’en pensez-vous ? »

Dr Roberts : « Cela signifie tout simplement que les États-Unis ne possèdent pas l’or, et qu’ils ne peuvent pas le restituer. Les États-Unis ont alors mis la pression sur l’Allemagne pour qu’elle abandonne car les livraisons ne peuvent pas avoir lieu.

Les États-Unis ont donc dit à cet État vassal de se taire et de faire volte-face en affirmant que tout leur convient ainsi. Ils ont peut-être dû leur donner quelque chose en échange. Mais ils ont dit à l’Allemagne d’arrêter de s’agiter car quoi qu’il arrive, ils ne reverront pas leur or. »

Eric King : « quelles sont les conséquences pour les autres pays qui possèdent également de l’or stocké à la Fed ? Car il est quand même scandaleux qu’ils ne rendent pas l’or. »

Dr Roberts : « cela signifie que personne ne récupérera son or. Cela fait longtemps que certains acteurs du marché pensent que la Fed a utilisé l’or des États-Unis pour contrôler le cours. Lorsque l’or américain fut épuisé, ils ont alors commencé à utiliser l’or que la Fed entrepose pour d’autres pays.

Ils ont donc utilisé l’or des Allemands. Je pense que c’est la réalité au vu de ce qu’il s’est passé durant ces dernières années, surtout lorsque l’or a atteint son plafond (plus de 1900 dollars l’once) en 2011. Depuis cette date, le contrôle du cours s’est surtout fait en balançant de grandes quantités de positions shorts nues sur le Comex, lorsque le marché est le moins liquide, pour le faire ainsi baisser.

Ils protègent donc le dollar du QE en shortant l’or sur le marché des futures. S’ils avaient toujours de grandes quantités d’or physique, qui pourrait être prêté aux banques de lingots pour être vendu au marché, ils utiliseraient toujours cette technique pour encadrer le cours de l’or.

Je suppose donc qu’en 2011, les stocks ont commencé à s’épuiser, car depuis cette date, la manipulation se fait via les futures et de grosses positions shorts nues ouvertes lorsque personne n’échange. Je pense que l’on peut affirmer sans trop s’avancer que les États-Unis ne possèdent quasi plus de lingots à fournir au marché. »

Eric King : « Chris Powell a déclaré que de nombreux pays possédent même du papier, et que lorsqu’on se rendra compte qu’il n’y a plus d’or physique, ce sera pire qu’en 1968. A-t-il raison ? »

Dr Roberts : «  Oui. Je pense que le gros de la catastrophe viendra de la défiance envers les devises papier. Ils ne pourront plus récupérer l’or, car ce sont les Chinois qui ont mis la main dessus. Cela risque même d’être bien pire que ce que Chris Powell anticipe. »

0

Alors que la crise en Syrie aurait dû permettre à n’importe quel observateur objectif de réaliser que les informations russes sont beaucoup plus crédibles que celles du monde occidental, les médias continuent de dépeindre la Russie en tant que dictature malfaisante contre laquelle les États-Unis et consorts doivent nous protéger, comme au bon vieux temps de l’URSS.

Il faut être clair à ce sujet : l’Occident fait tout pour déstabiliser la Russie, et a organisé dans ce but un énième coup d’état, cette fois en Ukraine. La Russie a réagi de façon très mesurée jusqu’à maintenant, mais ne laissera pas tomber la Crimée, où vivent une majorité de Russes. C’est ce que rappelle le Dr Paul Craig Roberts, ancien de l’administration Reagan, que l’on ne pourra pas taxer d’être prorusse (source).

Dr-Paul-Craig-Roberts

« Le Parlement de Crimée a voté afin de faire sécession pour retourner dans le giron de la Russie (note : elle avait été cédée à l’Ukraine, à l’époque région de l’URSS, par celle-ci en 1954). La population de Crimée est majoritairement russe, elle ne veut pas être gouvernée par les gens installés après le coup d’État orchestré par les Américains. Dans quelques jours, il y aura un référendum de consultation de la population, qui va évidemment voter oui au rattachement à la Russie.

Cela dit, il n’y a pas eu d’invasion russe. Il s’agit d’un mensonge émanant directement du département d’État de Victoria Nuland, qui s’est propagé aux 4 coins du monde.

0

Dr-Craig-Roberts-Tresor-FedLe Dr Craig Roberts, ancien du Trésor sous Reagan, dont il est difficile de remettre en compte la crédibilité, a de nouveau égratigné la Fed et le gouvernement américain dans sa dernière interview sur KWN (ici et ici)…

« Je trouve incroyable que des gens, certains qui tradent même au jour le jour l’or depuis belle lurette, ne puissent pas croire que le marché est manipulé.

Ils ont toutes leurs théories et leurs graphiques, et ils parlent de correction. Pourquoi devrait-il y avoir une correction alors que les politiques qui ont provoqué la hausse du cours de l’or n’ont pas été corrigées ? Cela s’est même empiré. Alors, pourquoi cette correction, alors que la dette publique continue de grandir, que la Fed crée de l’argent pour acheter ces émissions obligataires ? Rien n’a changé. Alors que pourrait justifier la baisse de l’or ?

Je pense que la manipulation est évidente à voir. Évidemment, le fait que des partisans de l’or refusent même de voir l’évidence en face permet aux autorités de continuer la manipulation.

De toute façon, tout est manipulé. Parlons de la nouvelle qui est tombée vendredi, avec un PIB en croissance de 4,1 %. On insiste à quel point tout va bien dans les sous-titres. Mais si on lit un peu plus loin, on s’aperçoit que 40 % de cette augmentation est due à des stocks invendus, donc à une accumulation de marchandises dans les stocks (rires).

Ces invendus se répercuteront plus tard sur la croissance réelle, ce chiffre de 4,1 % est donc inexact. Il y a d’autres éléments similaires dans ce chiffre qui font qu’il est difficile de l’évaluer correctement.

Un journaliste honnête ne se serait pas enthousiasmé sur une telle nouvelle. On dirait presque que les médias dominants tentent de couvrir la Fed. Quand j’ai lu ces articles, je me suis demandé si ce n’était pas fait exprès pour permettre à la Fed de faire son tapering sans effrayer les marchés. (…)

La Fed deviendrait-elle un vulgaire hedge fund ?

J’ai également lu un article très bizarre dans le Wall Street Journal, disant que la Fed de New York, qui dispose désormais d’une salle des marchés sophistiqués, a expérimenté l’utilisation de repos inversés afin d’absorber les liquidités superflues du système.

Autrement dit, afin d’absorber les énormes réserves des banques (environ 3 trillions), accumulées grâce aux QE, qui dorment sur des comptes à la Fed, et qui, lorsqu’elles seront libérées, pourrait créer un problème d’inflation.

Comment la Fed va gérer le problème ? Si les banques commençaient simplement à vendre les obligations, cela risquerait de déstabiliser le système en provoquant une hausse des taux. Donc, la Fed à tenter une expérience, en utilisant l’or portefeuille de MBS pour faire des repos inversés et payer ainsi un intérêt aux banques. Cela empêcherait celles-ci de toucher à l’argent de leurs réserves et de le mettre en circulation.

En gros, cela signifie que la Fed trade sur les marchés, qu’il ne s’agit plus d’une banque centrale. Autrement dit, la manipulation devient partie intégrante du système. La Fed de New York va devenir un acteur majeur du marché, gérant un portefeuille énorme, capable d’influencer le cours des instruments financiers.

Il s’agit d’une nouvelle déviation des politiques monétaires traditionnelles des États-Unis. (…) Cela montre bien qu’il n’existe plus de marché libre. Si une banque centrale trade sur les marchés, elle refusera de prendre tout risque. Nous avons donc un système de type communiste en place, de planification centralisée, et on nous parle sans cesse de capitalisme libre ! Le gouvernement américain crie sur tous les toits qu’il veut apporter la liberté et le capitalisme partout dans le monde, alors que nous n’avons pas cela chez nous.

Dr-Paul-Roberts-ReaganomicsLe Dr Paul Craig Roberts est considéré comme l’un des cofondateurs des Reaganomics. À ce titre, ses opinions devraient résonner chez des gens comme Jean-Pierre Chevallier. Devrait… Source : http://kingworldnews.com/kingworldnews/KWN_DailyWeb/Entries/2013/10/27_Former_US_Treasury_Official_-_Americas_Ultimate_Collapse.html

Dr Roberts : « nous nous dirigeons vers un effondrement du dollar, qui scellera la fin de la puissance américaine. Un pays peut être une superpuissance s’il peut payer ses factures dans sa monnaie. Pour ce faire, il faut que sa devise soit la monnaie de réserve mondiale.

Lorsque vous perdez ce privilège et que vous avez des factures énormes à payer, comment faire ? C’est impossible. C’est le dilemme. Je pense que les grands médias sont terriblement malhonnêtes en cachant les véritables problèmes aux gens, et que les politiciens soit les cachent, soit sont incapable de les comprendre.

Je pense que la Fed est également malhonnête lorsqu’elle prétend travailler à une solution au lieu de reconnaître le problème. On aurait dû laisser les banques faire faillite. Cela n’aurait pas coûté si cher. La FDIC aurait couvert les dépôts. L’argent nécessaire à cette couverture représentait une somme ridicule en comparaison avec ce qui a été dépensé pour sauver les banques, avec les dégâts que cela a engendrés sur le dollar et à l’économie. Les banques font faillite et une réorganisation aurait eu lieu.

Ils doivent absolument réguler à nouveau le système financier. Affirmer que le marché des produits dérivés ne doit pas être régulé s’apparente à de la folie. Affirmer que les banques de détail et d’investissement ne font qu’une entité s’apparente à de la folie. Ce sont de terribles erreurs. Elles ont permis de faire des profits à court terme, mais désormais nous pouvons contempler les conséquences à long terme. C’est la source des problèmes d’aujourd’hui.

Lorsqu’il y a un déni total, que tout le monde travaille à temps plein, y compris les médias financiers, pour cacher la situation réelle, il s’agit de malhonnêteté à n’en plus finir. La vérité est tellement cachée par ce monceau de mensonges, des discussions inutiles, qu’elle ne peut émerger.

(…)

La plupart des gens ne peuvent acheter de l’or. Ils n’ont pas cette marge de manœuvre. Le revenu réel moyen en 2012, ajusté à l’inflation, est inférieur de 9 % par rapport à il y a 12 ans. En un peu plus de 10 ans, non seulement le revenu ne progresse pas, mais il diminue. Les gens qui peuvent donc se permettre d’acheter de l’or sont peu nombreux. De plus, le métal jaune semble se diriger vers l’Asie. Les derniers rapports d’achats de la Chine montrent qu’ils achètent toute la production annuelle mondiale et plus.

Si vous avez des métaux précieux, vous devez les conserver. Car lorsqu’un événement majeur va vraiment avoir lieu, le cours des métaux précieux va vraiment augmenter. Les gens qui ne voyaient rien venir pour la plupart vont se ruer dessus, mais le cours augmentera tellement que seuls les riches auront les moyens d’en acheter. »

0

manipulations-orLe Dr Paul Craig Roberts a été sous-secrétaire au trésor durant l’ère Reagan. Durant cette interview, il explique pourquoi la Fed est derrière les manipulations du cours de l’or (une nouvelle fois…) et pourquoi les USA se dirigent tout droit vers le chaos.

Eric King : « La Fed nous a sorti sa propagande pendant 2 jours, après quoi le cours des métaux précieux à chuté. »

Dr Roberts : « c’est vrai. Cela montre à quel point les marchés sont irrationnels. En fait, rien de 9 n’a été annoncé durant le dernier communiqué de la Fed. Tout le monde sait que tôt ou tard, elle devra réduire ses achats d’obligations et de titres adossés à des créances hypothécaires, et un jour les arrêter.

Il n’y avait pas vraiment d’information neuve dans ce communiqué. La réaction des marchés est donc bizarre. Cela suggère que les grosses banques disposaient déjà de l’information, le communiqué, et qui l’ont exploité pour shorter les actions, les obligations et l’or.

Manipulations de la Fed pour renflouer les banques

Grâce à cela, les banques ont fait des profits. Il est tout à fait plausible que la Fed utilise cette méthode pour renflouer les banques (délits d’initiés industriels).

Comment voyez-vous les choses évoluer ?

– La plus grosse crainte à avoir, c’est que tout l’argent créé finisse par passer des banques au circuit économique réel, ce qui entraînerait énormément d’inflation.

Si cela arrive, le dollar s’effondrera, ce qui renforcera l’inflation, avec le risque d’obtenir de l’hyperinflation. En attendant, le marché de l’emploi est toujours mort. Que faire lorsqu’on n’a pas de revenus ? De plus, d’ici là, Dieu sait ce que fera la Fed pour massacrer la richesse restante.

On sait déjà que les épargnants qui comptaient sur leurs intérêts se sont fait massacrer. Si les marchés actions et obligataires s’effondrent, encore plus de richesse se volatilisera. Les manipulations du marché de l’or détruisent également de la richesse. On risque de se retrouver avec une population dont les avoirs ont fondu comme neige au soleil, alors que les prix vont se mettre à grimper, tout en ayant très peu de possibilités pour gagner de l’argent, pour avoir un travail. C’est le chaos total. Cela engendrera la stabilité politique. C’est ce que j’appelle un Armageddon sans ogives nucléaires.

Quel est votre message pour les personnes qui ont tenté de bien faire ? Ils épargnent, essaient d’acquérir des actifs physiques, comme de l’or et de l’argent. Alors qu’ils ont l’impression de s’être fait rosser ?

– Ils doivent persévérer. Un jour ou l’autre, les manipulateurs perdront le contrôle. Et lorsque ce sera le cas, l’or et l’argent exploseront. Aucun autre actif ne connaîtra un tel boum. Certainement pas les obligations ou les actions. Certainement pas le dollar.

En définitive, si vous vous accrochez durant les turbulences, à moins que vous ne croyiez un rétablissement de l’économie d’ici juin ou l’année prochaine (le Dr Roberts s’esclaffe), camper sur vos positions en conservant votre or et votre argent physique est l’unique alternative qui s’offre à vous.

Source : interview du Dr Paul Craig Roberts sur KWN