Tags Posts tagged with "Fleckenstein"

Fleckenstein

0

bill-fleckenstein-Or-Fed« Le marché baissier de l’or est terminé. Nous avons beaucoup testé ces 1200 dollars l’once. C’était l’unanimité dans les médias dominants pour dire que l’or devait baisser et que les actions devaient augmenter en 2014. On sait ce qu’il en a été…

Le marché baissier est donc terminé, ce qui signifie que le marché haussier va reprendre. Le support à 1200 $ a été testé à de maintes reprises, il n’a pas cédé. Il n’y a pas de raisons pour qu’il cède à l’avenir.

Tout le monde sait que les Chinois achètent de l’or à tour de bras. Tôt ou tard, les Indiens supprimeront les taxes d’importation et reviendront sur le marché. À un moment ou à un autre, les Américains voudront également acheter de l’or. Lorsque le peuple américain va se rendre compte ou la Fed les entraîne, il se remet aura acheté des métaux précieux.

Il y a eu énormément de pressions pour entraîner cette baisse, mais c’est désormais terminé. Lorsque les gens vont se rendre compte que l’activité mondiale est en berne, que la hausse de la bourse n’est qu’un mirage, que les politiques économiques implémentées ces dernières années ne fonctionnent pas, tous les ingrédients seront rassemblés pour une explosion du cours de l’or.

Le problème de l‘inflation apparaîtra également à un moment donné, mais ce n’est pas encore à l’ordre du jour. »

0

bill-fleckenstein-Or-FedSi Bill Fleckenstein se fait du souci pour le dollar, le président de Fleckenstein Capital ne semble pas séduit par Bitcoin, qui ne résistera pas selon lui. C’est ce qu’il a expliqué durant sa dernière interview sur KWN :

« En 2008, nous avons vu le système financier s’effondrer à cause des effets de levier dingues qu’il utilisait sur une dette qui reposait sur une bulle immobilière. Tout ceci a entraîné l’économie dans sa chute. La Fed a tenté d’intervenir et a limité les dégâts. Cependant, lorsqu’il sera clair que la Fed n’est pas toute-puissante, qu’elle n’a pas le contrôle total du marché obligataire et que ces politiques ont provoqué de gros déséquilibres dans la répartition des capitaux sur les différents supports d’investissement, de l’inflation, mais pas de croissance économique, nous traverserons une période économique très difficile. Inutile de dire aussi que les marchés financiers vont énormément souffrir.

Les taux obligataires vont augmenter et la Fed n’y pourra rien, son impuissance sera dévoilée au grand jour. Nous devrons alors régler les problèmes qui sont à la base de cette situation, à savoir un gouvernement qui a pris des proportions titanesques et qui dépense beaucoup trop. C’est tout un système qui est à revoir, les villes, les états et les comtés ne peuvent plus se contenter d’accumuler la dette en attendant leur retraite.

En quelque sorte, nous allons connaître une remise à plat totale. Ce ne sera pas comme 2008, le sauvetage ne sera plus possible.

Eric, que pensez-vous de Bitcoin ?

« Pour moi, c’est un énorme système pyramidal. Un jour ou l’autre, tout le monde perdra son argent. C’est une vaste blague. Même derrière une devise pourrie, il y a un gouvernement qui peut lever des impôts, des actifs, etc. Derrière Bitcoin, il n’y a rien. Il s’agit de la dernière manie du web. Les gens sont attirés par la technologie : communiquer avec son téléphone, le commerce en ligne, etc. Ils ont maintenant inventé ce qu’ils appellent une devise pour se divertir. Il s’agit de pure spéculation. Ce n’est pas une devise, mais une mauvaise plaisanterie. »

cours de l'orBill Fleckenstein a livré ses impressions à KWN, l’une des meilleures sources que vous puissiez lire à propos de l’or et de l’argent. Voici ce qu’a déclaré le président de Fleckenstein Capital :

« Les personnes qui sont habituées de vous lire savent déjà que la planche à billets ne résout aucun problème. Récemment, l’éclatement de la bulle immobilière aux États-Unis a entraîné la crise financière de 2008. Aujourd’hui, nous assistons à des assouplissements monétaires de proportions bibliques, de la part de la Fed, de la Banque du Japon, de la Banque Nationale suisse et de la banque d’Angleterre.

Il est ironique de constater qu’après 5 ans de taux d’intérêt 0 et une augmentation de la dette de 5 à 6 trillions rien qu’aux États-Unis, l’économie est toujours vacillante. Personne ne se pose la question de savoir pourquoi. C’est pourtant simple : la planche à billets ne résout rien.

Lorsque la crise s’est déclarée, ils se sont demandé comment aborder le problème. Pour éviter la dépression, ils ont continué la fuite en avant, à savoir la planche à billets.

Ils sont terrifiés de ce qui va arriver. Ils disent qu’ils veulent éviter la déflation. C’est stupide. Lorsqu’on fait tourner ainsi la planche à billets, on ne peut pas avoir de déflation. Citez-moi le nom d’une personne qui ne serait pas intéressée de voir les prix baisser ?

Ce que ces idiots veulent dire, quand ils parlent de déflation, c’est « effondrement économique ». À chaque fois qu’ils mentionnent le mot déflation, vous devez comprendre effondrement économique.

Comment éviter l’effondrement économique alors que ce sont leurs politiques qui nous y amènent ?

Mais comment éviter l’effondrement économique alors qu’ils continuent leurs politiques débiles qui sont à l’origine de nos problèmes ? Néanmoins, on sait très bien ce qu’ils vont faire : continuer à créer de la monnaie. C’est tout ce qu’ils savent faire. On commence à voir les premières corrections sur les marchés (Japon en premier). Je suis curieux de voir comment les bourses vont réagir aux États-Unis et au Japon, ainsi que le marché obligataire.

Si le plafond des indices n’est plus crevé et que l’on assiste à une chute des cours (note : c’est déjà le cas au Japon), cela va devenir très intéressant. Car la seule façon de mettre fin à la folie actuelle.

Quand je vois le nombre de soi-disant professionnels dans la finance qui n’ont pas vu venir la bulle financière, la bulle immobilière et qui ne comprennent pas ce que les banques centrales font. Nous avons des imbéciles qui gèrent des trillions de dollars, sans parler des algorithmes qui réagissent à des titres de dépêches. Tout cela n’est qu’une énorme orgie financière. Cela va finir en catastrophe, comme en 2008, sauf que cette fois, ce sera bien pire. »

Conséquences sur le cours de l’or

– Vous avez parlé de réévaluation des métaux précieux. Comme vous le savez, dans les années 70, l’or a vu son cours être multiplié par 25, l’argent par 38. Aujourd’hui, l’impression générale sur les métaux précieux est la pire de ces 12 dernières années, à mon avis.

Bill Fleckenstein : « Oui. Il s’agit probablement de l’opportunité la plus excitante de ma carrière. En 1982, la bourse était excitante. En 1984, les obligations l’étaient aussi. Il était quasi impossible de perdre.

Aujourd’hui, lorsqu’on regarde la situation, elle est incroyablement positive pour l’or, avec les acteurs commerciaux qui sont très peu positionnés en short, un sentiment très bas mais aussi beaucoup de positions short sur les ETF.

Ce sont des conditions explosives. En attendant, l’or physique des marchés papier se dirige inlassablement vers l’Orient. Les Chinois les Indiens achètent à tour de bras.