Tags Posts tagged with "Gary Christenson"

Gary Christenson

0

Article de Gary Christenson, publié le 16 septembre 2015 sur GoldSilverWorlds.com :

« En janvier 1996 le cours de l’or atteignait un pic pour ensuite baisser pendant 3,5 ans. C’était durant l’âge d’or des actions, de la dette, des effets de levier, en bref le bon vieux temps. Personne n’avait besoin d’or ou n’en voulait.

Depuis le niveau record de l’or atteint en 2011 la Fed a généreusement inondé la planète entière de trillions de dollars d’argent électronique et papier dont la valeur ne repose que sur la confiance et le crédit. Le marché obligataire a augmenté et le Standard & Poor’s a progressé d’environ 50 %. La banque centrale japonaise a également créé des trillions de yens, a acheté des actions et des obligations pour prolonger la récession japonaise de plusieurs années.

Oui, ces 4 dernières années furent un remake de l’âge d’or des actions, de la dette, des effets de levier, mais seules les élites financières et politiques en ont profité. La dette est beaucoup plus élevée aujourd’hui tandis que l’or patauge.

  • L’or a chuté en janvier 1996, passant d’environ 405 $ à 253 $ en janvier 1999 : soit une baisse de 38 % en 42 mois.
  • L’or est passé d’environ 1900 $ en août 2011 à 1070 $ en juillet 2015 : soit une baisse de 44 % en 47 mois. Cette baisse est similaire à celle enregistrée durant la période 1996-1999.

La dette américaine a augmenté de façon régulière. Observez le graphique ci-dessus mettant en perspective le cours de l’or et la dette américaine ainsi que celui ci-dessous concernant l’or par rapport à la dette nationale (ajustée à la population).

or-dette

Ce que ces graphiques indiquent :

  • Le cours de l’or augmente de concert avec la dette, mis à part des exceptions notable comme 2001 et 2015, mises en évidence par les cercles verts. Ces valorisations exceptionnelles se corrigèrent ou se corrigeront par une hausse afin de suivre la tendance de la dette.
  • Le cours de l’or en 2015 est clairement bas par rapport à la dette à long terme, comme ce fut le cas en 2001. Il faut donc s’attendre à une hausse substantielle du cours de l’or pour compenser le déclin de ces 4 dernières années.
  • Le ratio or/dette (ajustée à la population) durant les 20 dernières années montre que le cours de l’or progresse avec l’augmentation de la population et de la dette. Actuellement, le ratio se trouve sur la partie inférieure de l’écart historique. Le cours de l’or augmentera plus rapidement que la population et la dette pendant plusieurs, et probablement de nombreuses années.

Observez maintenant le graphique ci-dessous du cours de l’or sur 25 ans :

or-cours-historique-25-ans

Conclusions

  • Le soleil se lèvera demain et la dette continuera son augmentation exponentielle.
  • Le cours de l’or augmentera et baissera mais suivra inévitablement l’augmentation de la masse monétaire et de la dette. Le prochain grand mouvement de l’or sera haussier afin de rattraper les évolutions de la dette américaine.
  • Le ratio or/dette est actuellement bas d’un point de vue historique. On doit donc s’attendre à une augmentation de ce ratio dans les années à venir. Vu qu’il est certain que la dette américaine va augmenter, le potentiel haussier de l’or est considérable, même en l’absence d’hyperinflation ou d’effondrement monétaire.

Le cours de l’or pourrait (même si j’en doute) poursuivre sa baisse à court terme vu que le trading à haute fréquence domine ce marché et que les banques centrales ont besoin de dissimuler le fait que leurs politiques et leurs devises échouent. L’or a toujours été le « canari dans la mine » qui indique l’échec des politiques monétaires et fiscales. Mais désormais le canari a été remplacé par le contrôle actif du cours de l’or. (…)

Les devises papier, les banques centrales et les promesses délirantes des actifs en carton finiront par exploser. Nous avons besoin de quelque chose de supérieur. Comme l’or et l’argent…

0

De Gary Christenson ; article publié sur GoldSilverWorlds.com :

« L’or a augmenté obstinément de 2001 à août 2011. Depuis, le cours a chuté assez brutalement, jusqu’à 40 % à un moment donné, mais il semble désormais prêt à reprendre sa marche avant jusqu’à la fin de la décennie.

Mais pourquoi s’attendre à une hausse du métal jaune ?

Je pense que la réponse se trouve dans mon modèle de prédiction du cours de l’or, qui a répliqué avec précision la moyenne du cours de l’or, après que les interférences politiques, de l’actualité, du trading à haute fréquence et autres événements quotidiens aient été supprimées en lissant la courbe.

Pourquoi la nécessité d’un modèle ?

Nous ignorons pour la plupart d’entre nous si le cours actuel est bas, normal ou élevé, pour les raisons suivantes :

  • La plupart des banques à risque systémique font la promotion du papier, et non du métal physique. Elles émettent donc toujours des pronostics négatifs pour l’or.
  • Le cours qui monte est perçu par la plupart des gens comme le « canari dans la mine » reflétant la perte de confiance dans la monnaie, ainsi qu’en tant que signe annonciateur d’une inflation des prix à la consommation. Le pouvoir en place veut donc contrôler le cours de l’or.
  • De nombreux experts reconnus ne s’accordent pas sur le futur de l’or : même le sens du mouvement, à la hausse ou à la baisse, fait l’objet d’un débat.
  • On sait que de grandes quantités d’or ont été expédiées en Orient (Chine, Russie, Inde) durant la dernière décennie. Cela a probablement bénéficié à l’Occident et l’Orient, mais ce transfert est peut-être sur le point de se terminer.
  • De grandes quantités d’or « officiel » ont été « prêtées » ou vendues et de nombreux coffres, comme ceux de la Fed de New York, de Fort Knox et de la Bank of England pourraient être presque vides. Vu le manque de transparence concernant l’or stocké dans les coffres officiels, il est impossible de savoir combien il en reste. Mais la confirmation de la « disparition » d’une partie de l’or pourrait pousser le cours bien plus haut.
  • Certains individus radicaux expliquent que le cours de l’or va exploser d’un jour à l’autre, tandis que d’autres pensent qu’il baissera jusqu’à 250 $. Qui faut-il écouter ?

Mon modèle empirique, détaillé dans mon nouveau livre, a réussi à calculer toutes les tendances majeures du marché de l’or depuis 1971, sur base de quelques variables macro-économiques. Je pense que ce modèle est fiable pour anticiper le prix futur du métal jaune.

Les résultats du modèle

  1. Le prix d’équilibre de l’or (PEO) a une corrélation statistique de 0,98 par rapport à la courbe lissée du cours de l’or de 1971 à 2013.
  2. Le modèle est à la fois simple et fiable. Il fonctionne aussi bien durant les marchés haussiers que baissiers (de l’or, des marchés actions, etc.), durant les QE, les guerres, les manipulations, etc.
  3. En août 2011, le cours de l’or était situé 30 % au-dessus du PEO (note : ce qui suggérait, d’après le modèle, que l’or était surévalué ; il s’en est suivi une correction équivalente plus ou moins à ce pourcentage).
  4. Par contre, en décembre 2013 le cours de l’or était situé 26 % en dessous du PEO (note : ce qui suggérait donc que le cours était sous-évalué).

Le cours futur de l’or selon le modèle PEO de Gary Christenson

En supposant :

  • Que les données macro-économiques continuent d’évoluer sur la même tendance que celle des 42 dernières années.
  • Que l’économie américaine poursuit son chemin, soit avec des dépenses gouvernementales qui augmentent plus vite que les rentrées, donc un creusement de la dette.
  • Que le Congrès continue d’emprunter pour dépenser, parle sans cesse de changement sans jamais rien faire. Que la Fed continue de soutenir les marchés actions et obligataires, qu’elle continue d’injecter des liquidités au profit des grandes banques, ainsi que de l’élite financière et politique.
  • Que les politiques monétaires, fiscales et politiques se poursuivent comme durant les 4 dernières décennies.
  • Que les États-Unis ne soient pas sujets à une guerre nucléaire, à une hyperinflation de type république de Weimar ou à un effondrement économique, tandis que les politiques économiques continuent d’être inspirées par les mêmes idées absurdes issues du keynésianisme, qui ont créé la plupart des difficultés actuelles.

En partant sur cette hypothèse, une projection raisonnable du PEO (le prix « juste » de l’or) pour 2017 se situe entre 2400 et 2900 $. N’oubliez pas que le cours peut dépasser significativement, à la hausse ou à la baisse, cette fourchette pendant de nombreux mois. Cela signifie que l’on pourrait atteindre un pic de 3500 $ entre 2016 et 2018. Des événements extraordinaires comme une guerre mondiale, l’effondrement du dollar ou un crash économique, qui déboucherait sur un assouplissement quantitatif majeur, pourraient pousser le cours vers ces niveaux bien plus vite. »

Note : pour en savoir plus sur le modèle de Gary Christenson, vous pouvez acheter son livre (en anglais, PDF ou version papier) sur son site http://www.gechristenson.com/.