Tags Posts tagged with "Janvier 2016"

Janvier 2016

0
or physique

La période de grâce du dollar est-elle en train de prendre fin ? Sur fond de faiblesse du billet vert et de confiance en la Fed qui s’étiole, l’or ne cesse de progresser. Le métal jaune a désormais franchi la barre des 1150 $ l’once. Article d’Investing.com, publié le 4 février 2016 :

« Les contrats futurs or ont atteint leur plus haut depuis la fin octobre jeudi alors que l’US Dollar Index s’effondrait sur fond de scepticisme quant à la capacité de la Fed de poursuivre ses objectifs de hausse des taux au cours de l’année.

L’or pour livraison en avril a atteint jusqu’à 1155,3 dollars l’once au Comex, son plus haut niveau depuis le 29 octobre pour ensuite clôturer à 1153,20 dollars en hausse de 1,04 %. La veille, le métal jaune avait déjà progressé de 1,25 % soit de 14,10 dollars l’once pour connaître ses deux meilleurs jours de ces deux dernières semaines.

Le Dollar Index a quant à lui baissé de 0,85 % à 96,43 points, un niveau plus vu depuis le 23 octobre, sur fond de spéculation quant à la capacité de la Fed de relever ses taux durant cette année en raison du ralentissement de la croissance américaine et des remous qui secouent les marchés mondiaux.

Les investisseurs ne s’attendent désormais plus à une hausse des taux cette année alors que la Fed, d’après son plan, est censée augmenter son taux directeur à quatre reprises en 2016.

Depuis le début de l’année, les cours des métaux précieux ont augmenté de presque 9 % alors que les replis des cours du pétrole et des marchés mondiaux ont dopé la demande des actifs réputés sûrs. (…)

us dollar index février 2016

Du côté des chiffres économiques, le Département américain du Travail a déclaré jeudi que le nombre d’inscriptions au chômage a augmenté de 8.000 unités la semaine dernière pour un total de 285.000. Le consensus s’attendait à une augmentation de 3.000 inscriptions.

Les acteurs des marchés attendent désormais les chiffres des créations d’emplois qui seront publiés ce jeudi. Le consensus s’attend à 190.000 créations de postes durant janvier 2016 après les 292.000 emplois créés de décembre 2015 (note : après ajustements saisonniers, cliquez sur le lien pour connaître la vérité…). Le taux de chômage est attendu quant à lui à 5 %. »

2

Les investisseurs de l’or viennent de vivre quelques années difficiles. Pourtant, tout semble indiquer que le pire est derrière nous alors qu’en janvier l’or fut l’actif le plus rentable et que les métaux précieux ont connu un excellent début de mois de février allant jusqu’à passer au dessus de la moyenne mobile à 200 jours.

Cela dit ces trois dernières années ont-elles été vraiment négatives ? Pour ceux qui comprennent la nature de l’or et sa valeur intrinsèque, pas du tout. Ce fut au contraire une très belle opportunité de continuer d’accumuler des métaux précieux à des prix extrêmement favorables.

Mais alors que le métal jaune semble bel et bien de retour en forme même les médias dominants sont obligés de le constater. Le 2 février dernier, CNN Money a publié un article intitulé « l’or est l’actif le plus aimé de 2016 » dont le sous-titre dit : « les partisans de l’or font partie des rares investisseurs qui ont le sourire en ce moment » :

« Le cours de l’or a augmenté de 6 % cette année à 1127 $ l’once. Ce qui fait du métal jaune la matière première ayant offert le meilleur rendement mais aussi l’un des rares actifs à enregistrer une hausse significative en 2016.

En comparaison, les actions ont connu un mauvais début d’année : le Dow Jones a baissé de plus de mille points tandis que le Nasdaq a perdu 8 % de sa valeur.

Ces mouvements opposés sont tout à fait logiques. L’or a tendance à briller durant les périodes de tensions. Les métaux précieux sont perçus par les investisseurs en tant que valeur refuge sûre vers laquelle se tourner durant les périodes de morosité économique. Or en ce moment ce ne sont pas les motifs qui manquent pour alimenter cette anxiété.

or-actions-janvier-2016

De la chute des cours du pétrole aux problèmes de la Chine en passant par les incertitudes géopolitiques, la liste des soucis de Wall Street orientant les investissements vers l’or est longue.

« Alors que nous avons assisté à l’ébranlement significatif des marchés actions à travers le monde, le besoin de protéger son capital a augmenté. L’or en a bénéficié » a déclaré Juan Carlos, directeur de la recherche du World Gold Council.

Les ETF or ont aussi pris cette vague ascendante aussi bien le GLD que le GDX ont progressé de près de 7 %.

Les gains de l’or ont eu lieu dans un contexte de chute des matières premières en raison du ralentissement chinois et de la surproduction. Le pétrole a chuté de 18 % cette année atteignant jusqu’à 26 $ le baril. D’autres métaux comme le cuivre et le palladium sont en forte baisse. Le Bloomberg Commodity Index, un indice très suivi pour évaluer la vigueur des matières premières, a chuté le mois dernier pour atteindre son plus bas depuis 1991.

l'or passe au dessus de sa moyenne mobile à 200 jours

« L’or est le vainqueur car son utilisation industrielle est inférieure aux autres métaux. Le métal jaune est donc moins affecté par le ralentissement économique mondial » a déclaré Axel Merk (fondateur de Merk Investments) dont le portefeuille est composé d’environ 20 % d’or.

Cela dit, l’or reste bien en dessous de son record de 2011 de près de 1900 $ l’once. En fait, il y a seulement six semaines de cela il atteignait son plus bas de six ans à 1049 $ l’once.

Les investisseurs ont boudé l’or l’année dernière en raison de la décision de la Fed de relever ses taux directeurs pour la première fois depuis près d’une décennie. Cette décision a baissé les probabilités de voir la politique des taux zéro de la Fed déclencher une vague sérieuse d’inflation. Ce fut une mauvaise nouvelle pour l’or, considéré comme une assurance contre l’inflation.

Aujourd’hui nous assistons à un renversement de tendance. Les investisseurs parient sur un revirement de la Fed en raison de la tourmente mondiale. « La Fed pourrait devoir faire un virage à 180° après sa hausse historique d’un quart de point » a déclaré Merk.

Bien sûr, si les marchés ont torts et que la Fed devait à nouveau relever ses taux trois ou quatre fois cette année, l’or pourrait en pâtir mais Capital Economics estime que ce rallye de l’or n’est pas terminé. La firme estime que la forte demande de la Chine et l’Inde, les deux plus gros consommateurs d’or, aidera le métal jaune à grimper de 10 % supplémentaires à 1250 $ l’once d’ici la fin de l’année. »

Source des graphiques additionnels : ZeroHedge

4

De curieux à inquiétant, le ratio or physique/papier du COMEX vient d’atteindre le niveau impensable de 542 après que les stocks d’or « enregistré » (registered) soient passés de 275.000 à 74.000 onces du jour au lendemain. L’information fait bien entendu la une des sites financiers alternatifs et spécialisés dans les métaux précieux. Voici ce qu’en dit ZeroHedge :

« Pendant ces dernières semaines, ce fut le calme plat du côté du Comex. Après que ses réserves d’or aient chuté à un niveau record de 120.000 onces début décembre, les choses se sont stabilisées en janvier. Durant tout ce mois, la quantité totale d’or disponible pour livraison, l’or enregistré (registered), est restée stable à environ 275.000 onces.

Jusqu’à aujourd’hui. À l’occasion de la dernière mise à jour des statistiques du Comex, nous apprenons que pas moins de 201.345 onces d’or enregistré ont quitté cette catégorie à la demande de leurs propriétaires pour passer en « éligible » réduisant de ce fait de 73 % l’or enregistré du Comex passant de 275.000 à 74.000 onces en 24 heures.

comex-or-enregistre-janvier-2016

Scotia Mocatta (-95k), HSBC (-85k) et Brink’s (-21k) sont les responsables de cette baisse. En attendant, l’intérêt ouvert (or papier) sur l’or est resté largement inchangé à environ 40 millions d’onces.

Ce qui signifie que le ratio que nous suivons de près depuis août 2015, soit depuis sa première explosion, qui détermine la quantité d’or papier susceptible de revendiquer la livraison d’une seule once physique a littéralement explosé.

Comme le graphique en en-tête le montre et qui même sorti de son contexte est troublant, l’intérêt ouvert s’élevant à 40 millions d’onces d’or et les 74.000 onces de métal physique se trouvant dans les coffres du Comex ce lundi signifient qu’il y a 542 demandes potentielles de livraison pour une seule once de métal jaune existant. Soit un facteur de dilution de 0,2 %.

interet-ouvert-comex-janvier-2016

Néanmoins les sceptiques suggèrent que sur la base d’une interprétation du contrat de livraison, le Comex peut tout simplement se servir dans les stocks d’or éligible pour satisfaire les demandes de livraison même en l’absence explicite de l’autorisation du propriétaire du métal.

Cela dit, cela ne change rien au fait qu’il n’y a plus que deux tonnes d’or pour satisfaire les demandes de livraison sur la base des protocoles en vigueur, ce qui est interpellant. Sans parler du fait que cette explication élude la question suivante : pourquoi tant de propriétaires d’or physique passent leur métal de la catégorie « enregistré » à « éligible » ?

Vu qu’il ne reste désormais plus que 74.000 onces d’or enregistré dans les coffres du Comex soit un peu plus de deux tonnes, on pourrait très rapidement savoir si les sceptiques ont raison ou tort. Car à ce train-là, les stocks d’or enregistré pourraient rapidement être à sec à la prochaine demande de livraison. Ou à l’impossibilité de la satisfaire. »

0

Article de ZeroHedge, publié le 11 janvier 2016 :

« Tandis que les Chinois faisaient la queue pour échanger autant de yuans en dollars que possible au début de ce mois, les Américains étaient de leur côté occupés à échanger leur propre devise papier, tant désirée en Chine, contre de l’or et de l’argent.

Comme le rapporte Reuter, les ventes de pièces d’argent American Eagle ont bondi ce lundi alors que la US Mint avait rationné ses ventes pour la première semaine de 2016 à 4 millions d’onces soit quatre fois plus que le quota de des cinq derniers mois de 2015, instauré  après la hausse de la demande de l’été. Cela ne sera néanmoins pas suffisant.

D’après la Monnaie américaine : plus de la moitié du quota hebdomadaire d’argent a été vendue ce lundi, premier jour de vente des Silver Eagle 2016 signe que la demande de ce début d’année 2016 bat tous les records.

Pour mettre cette demande d’argent en perspective, les 2,76 millions d’onces vendues ce lundi correspondent exactement à la moitié des 5,53 millions d’onces qui furent écoulées durant tout le mois de janvier 2015 !

us-mint-ventes-argent-janvier-2015

Inutile de dire que si la demande de ce premier jour de janvier se poursuit jusqu’à la fin du mois, on assistera à un nouveau record mensuel des ventes d’argent de la US Mint.

Ventes de pièces d’or de la US Mint en janvier 2016

Le début des ventes de pièces d’or American Eagle est également sans précédent. La monnaie américaine en a écoulé 60.000 onces soit environ 75 % des 81.000 qui furent vendues tout au long du mois de janvier 2015 !

us-mint-ventes-eagle-or-janvier-2015

Comme nous l’avions couvert à l’époque, la Monnaie est tombée à court de pièces d’argent en juillet à cause d’une augmentation significative de la demande alors que le cours du métal gris atteignait un plus bas de six ans. Les stocks furent rechargés et les ventes reprirent sur la base d’un quota d’un million d’onces par semaine jusqu’à la fin de l’année. (…)

Si la demande extraordinaire du premier jour de vente devait résister, nous ne doutons pas que la monnaie américaine sera à court d’or et d’argent dans les jours à venir. »