Tags Posts tagged with "Kyle Bass"

Kyle Bass

0
Kyle Bass

L’économie américaine se dirige vers une période d’inflation accrue, dont la croissance ne se trouve cependant pas encore à son summum. Cela crée, à son tour, un environnement d’investissement difficile. C’est ce que le célèbre vendeur à découvert Kyle Bass a affirmé ce mercredi.

Bass, qui a bâti sa renommée en pariant notamment contre les subprimes qui étaient à prévoir avant la crise financière de 2008, a averti que la combinaison créera un environnement de « stagflation » – une notion qui devient de plus en plus répandue depuis les années 1970, lorsqu’elle fit son entrée dans l’usage commun, notamment suite à la hausse des prix de consommation et du chômage.

« Vous avez les salaires qui grimpent, vous avez le loyer immobilier qui grimpe, maintenant vous avez aussi des produits qui rebondissent. Donc, 2017 va être une année qui va être accompagnée par une hausse de l’inflation, tandis que la croissance économique va être à la traîne », a déclaré Bass lors d’une interview accordée à l’émission de CNBC « Power Lunch ». « À mon avis, nous entrons dans un environnement de stagflation », a-t-il encore ajouté.

Du point de vue de l’investissement, le fondateur de « Hayman Capital Management » a déclaré que le principal conseil pouvant être donné aux investisseurs, c’est de tout simplement rester à l’écart des obligations de longue durée. L’inflation provoque généralement une hausse des rendements obligataires et une baisse des prix, générant ainsi des pertes de capital pour ces mêmes investisseurs.

Pour être sûr, durant les dernières années, il y a de nombreux appels répétés en direction des investisseurs, afin notamment que ceux-ci évitent les revenus fixes à l’extrémité de la courbe. Toutefois, le fonds négocié en bourse « iShares 20+ » a eu, de son côté, une excellente année, en enregistrant notamment un gain de prix de 10,2 %.

La croissance économique a en effet été lente. La croissance du produit intérieur brut s’élève seulement à 1,1 % dans le cadre de la première moitié de l’année. Toutefois, la croissance du troisième trimestre devrait s’améliorer quelque peu. Les économistes interrogés par Reuters estiment que le PIB s’y élèvera dès lors à 2,6 %, bien que les prévisions de la Fed d’Atlanta ne misent que sur 2 % de croissance : un nombre qui avait été auparavant estimé à 3,8 %.

Comme on a pu le mentionner auparavant dans le texte, les salaires ont fait montre d’une hausse : en effet, la rémunération horaire moyenne a augmenté de 2,6 % sur un rythme annualisé en septembre. L’indice des prix à la consommation, hors alimentation et énergie, a augmenté quant à lui à un rythme de 2,2 %, de nouveau en septembre.

Basse a précisé qu’il n’avait que peu de participations en capital et que, par conséquent, il n’avait pas de recommandations relatives au marché boursier. Cependant, il a déclaré que son appel économique ne doit pas être interprété comme une prédiction apocalyptique concernant Wall Street.

« Je ne dis pas que le marché va s’effondrer », a déclaré Bass. « Je dis juste que ce sera réellement compliqué de générer des rendements positifs sur ce même marché, au cours notamment des années à venir ».

Source : article de CNBC.com, publié le 19 octobre 2016.

0

COMEX-Stock-Reel-Contrats-OuvertsDans le long article traduit de « Gordon Gekko », nous avons expliqué comment le cours de l’or est manipulé via le COMEX et autres entités du genre. Aujourd’hui, nous vous proposons de faire un état des lieux, chiffres à l’appui, du COMEX stock d’or physique et contrats.

Sur base du graphique ci-joint, on peut tout d’abord constater que le stock d’or physique du COMEX a largement chuté depuis la chute du cours de l’or d’avril 2013. D’un peu plus de 80 tonnes, il ne reste plus que 36,41 tonnes aujourd’hui, soit un déclin de plus de 50 % en 3 mois. Où va cet or ? En Asie, où les primes sur le cours crèvent tous les plafonds.

COMEX stock or et contrats ouverts : 3,1 % couverts

Mais, plus intéressant encore, le graphique indique qu’en juin 2013, les contrats ouverts du COMEX (or papier) représentaient 1 165 tonnes. Cela signifie donc que l’or papier est couvert à 3,1 %. Oui, vous avez bien lu : le COMEX utilise un effet de levier de 33. Il suffirait que 4 % des clients demandent livraison pour que le système de réserve fractionnelle du COMEX explose en plein vol.

Plus amusant encore, comme le fait constater GoldSilver.com, c’est qu’en juin 2011, le COMEX disposait d’un stock de 47 tonnes. Alors que toute l’attention était tournée sur le relèvement du plafond de la dette des États-Unis, l’or avait atteint son record historique de 1900 $ l’once. Or, ce débat va revenir à l’automne prochain.

Cela dit, en combien de temps ces 36 tonnes pourraient-elles être achetées ? Si nous vous disons que 37 tonnes ont été achetées du GLD durant les 2 dernières semaines, vous avez votre réponse.

Désormais, des gens comme Marc Faber, Mike Maloney et Kyle Bass s’accordent à dire que dans un premier temps, c’est la déflation qui nous attend. Ce dernier a annoncé le 5 juin dernier à ses clients :

« La raison pour laquelle l’or est tant vendu est à chercher du côté de l’inflation. Vu le gros ralentissement en Chine et la diminution de la production industrielle aux États-Unis, l’inflation a été contenue. L’or a chuté de 1550 à presque 1300 dollars lorsque l’indicateur d’inflation utilisée par les banques centrales a chuté de 80 points de base.

Les marchés se disent : « nous avons toutes ces dettes, pourtant les forces déflationnistes continuent de dominer. » Mais à terme, lorsque les banques centrales vont commencer à faire tourner la planche à billets à plein pot, l’or va remonter. Ce n’est qu’une question de temps. En bref, à court ou à moyen terme l’or peut encore baisser, mais à long terme, je pense que le cours montera beaucoup plus haut. »

Pour rappel, Mike Maloney et Kyle Bass avaient prédit dès 2005 la bulle immobilière. Kyle Bass a désormais tiré la sonnette d’alarme en ce qui concerne la Chine et le Japon.

Enfin, ceux qui pensent que la déflation est négative pour l’or devraient observer ce qu’il s’est passé en 1934 et en 2008.