Tags Posts tagged with "Maguire"

Maguire

0
Andrew Maguire or

Article publié le 13 février sur KWN :

Eric King : « Andrew, il y a 2 jours vous avez fait une prévision spectaculaire (remontée des MP), juste au moment où l’or et l’argent atteignaient leur plus bas. Quel timing. »

Andrew Maguire : « lorsque nous avons parlé ensemble le 11 février, on avait l’impression que presque tout le monde pariait sur la poursuite de la baisse de l’argent et de l’or. À ce moment-là, alors que nous atteignons les plus bas, j’avais déclaré que les banques commerciales et les souverains étaient massivement à l’achat. J’avais également dit à l’attention de mes clients qu’ils devaient surveiller l’argent, car il allait mener la hausse. Depuis, l’argent s’est très bien comporté.

Un marché physique de l’argent tendu

La vérité, c’est que le marché physique de l’argent fonctionne en flux tendu. Ce qui signifie que le marché des lingots de 1000 onces est sous tension. Le LBMA s’arrange donc pour que les acheteurs industriels soient livrés les premiers.

Si un utilisateur industriel devait faire face à un retard de livraison conséquent, cela provoquerait une véritable ruée de la part des industries afin de constituer un stock d’argent. Nokia et les autres ne peuvent se permettre de fermer leurs chaînes de montage en raison d’une pénurie de matières premières. Ce serait un désastre pour les manipulations papier du LBMA. Cette accumulation de métal détruirait le marché en flux tendus du LBMA, et le cours de l’argent exploserait.

Maguire à propos de l’or

La dernière fois que nous avons parlé ensemble, je vous avais dit que la grande majorité des traders vomissaient leurs positions, tandis que certains shortaient même agressivement l’or alors qu’il était passé en dessous de sa moyenne mobile à 50 jours. Je vous avais dit que ces ventes très importantes avaient lieu en même temps que des achats physiques massifs de la part de pays comme la Chine et d’autres, mais aussi sur le marché papier par les banques commerciales qui couvraient leurs positions short.

Maintenant que l’or remonte, tous les ingrédients sont réunis pour une nouvelle couverture des positions short. Tous les traders techniques qui se sont positionnés ainsi sont maintenant la tête sous l’eau. Ces positions short récentes sont très inquiètes à propos de cette remontée. Il y a désormais beaucoup de gens qui se sont positionnés à contretemps.

Si j’ai fait cette prédiction le 11 février, c’est parce que les acheteurs souverains accumulaient énormément de physique, alors que tout le monde croyait que l’or allait repasser sous la barre des 1200 $ l’once.

Il faut comprendre qu’il y a 2 marchés de l’or : le marché sans livraison et le marché physique avec livraison. Le premier utilise des effets de levier, c’est pourquoi nous avons des pics de hausse et de baisse. Mais jamais je n’ai vu, dans l’histoire des marchés, des acheteurs d’or physique aussi solides désireux d’acheter tout l’or proposé à la vente. (…) »

0
Andrew Maguire Or Physique

1180 dollars semblait être un seuil de résistance infranchissable, mais il a été rompu pour Halloween, la Banque du Japon ayant décidé de remettre une couche de QE juste après que la Fed ait annoncé « arrêter » le sien, cette nouvelle promesse d’injections de  liquidités propulsant à nouveau les marchés actions vers les sommets, et l’or et l’argent dans les limbes. Voici les impressions du célèbre trader Andrew Maguire, recueillies par KWN (31 octobre) :

Eric King : « Andrew, le massacre du cours de l’or et de l’argent se poursuit. Quels sont vos impressions alors que nous assistons à ce spectacle ? »

Andrew Maguire : «  tôt ce matin, juste après la décision de la banque du Japon, les choses ont bougé. Mais j’ai vu qu’à pile poil 7 heures du matin, heure de Londres, un algorithme s’est mis au travail. Il n’y a qu’une seule entité qui peut mettre en vente 50 tonnes d’or papier en l’espace de 3 à 4 minutes, et cette entité, c’est la Banque des règlements internationaux.

Nous avons vu cet ordre arriver, et il a littéralement mangé l’intégralité de la demande (qui défendait le seuil de résistance de 1180 dollars) en l’espace de quelques secondes. La BRI savait exactement ce qu’elle faisait. 50 tonnes, c’est une énorme position.

Les gens me demandent : comment le savez-vous ? Je le sais car cela doit forcément venir d’une entité officielle. Il ne peut pas s’agir de quelqu’un qui ouvre une telle position risquée en une seule fois. Il est également important de noter que cette position a été prise sur le marché des devises, et pas sur le COMEX.

Autrement dit, cela signifie que le shorter a vendu subitement de l’or contre le dollar sur le marché des changes, ce qui lui a permis d’avoir plus d’effet en impactant 50 tonnes supplémentaires sur le Comex en l’espace de quelques minutes. »

Maguire sur la demande physique

« Il y a des preuves tangibles concernant la solide demande en lingots en provenance de la Chine, de l’Inde, mais aussi de gros achats en euros dont on ne parle nulle part. Pourtant, c’est la réalité lorsqu’on analyse le marché de l’or physique en gros.

En ce qui concerne la Banque de Chine, et les autres banques centrales, la demande augmente lorsque le cours diminue, alors que la demande en lingots de la part des particuliers en Chine évolue favorablement lorsque le cours augmente. Cette semaine, nous avons assisté à une grosse demande en Chine, comme ce fut le cas la semaine précédente et celle d’avant.

Elle a même augmenté lorsque le cours est repassé au-dessus des 1200 $. Donc, quand le cours baisse, la banque centrale achète, et lorsque le cours monte, les particuliers achètent. La demande est donc très soutenue vu la situation actuelle.

Mais ce qui est intéressant, et dont personne ne parle, c’est la demande en euros pour l’or. Quelqu’un, une énorme entité, échange  énormément d’euros contre des lingots d’or. L’opération dure depuis 2 semaines maintenant. C’est aussi la raison pour laquelle l’offre est limitée. »

Source : http://kingworldnews.com/kingworldnews/KWN_DailyWeb/Entries/2014/10/31_Maguire_-_Were_Seeing_Stunning_Amounts_Of_Euro_Gold_Buying.html

0

À chaque fois que les options sont sur le point d’expirer, l’or et l’argent baissent. D’après Andrew Maguire (source KWN), le CME a sauvé les paris baissiers des banques de lingots, alors qu’elles étaient en très mauvaise posture il y a 2 semaines. Mais ce n’est pas sans conséquence : les banques centrales orientales profitent de chaque baisse pour accumuler du métal à bon compte.

 

« Les banques de lingots ont des paris à hauteur de plusieurs milliards de dollars sur une clôture de l’or à moins de 1300 $ et à moins de 20 $ sur l’argent. Le CME les assiste pour truquer les paris, si bien que cela marche quasi à tous les coups.

Alors que la demande sur le marché physique est soutenue, et que l’épicentre des métaux précieux se déplace vers l’Orient, le marché physique commence à établir des limites sur ce que le marché papier peut faire. L’expiration des options reste la seule opportunité facile pour le COMEX de mordre la queue du marché physique. (…)

Ce jeu est tellement évident que les fonds souverains et les banques centrales attendent gentiment que les banques de lingots défendent leurs milliards de dollars de paris sur les métaux papier, vu que cela leur offre une opportunité mensuelle d’acheter des lingots à tarif promotionnel. Et c’est exactement ce qu’il se passe.

Tandis que Goldman Sachs se fait de l’argent sur ces paris à la baisse, la Fed se frotte les mains de voir le cours de l’or et de l’argent être plafonné. Et Goldman Sachs est tous aussi satisfaite de voir la Fed s’assurer que le marché physique n’est pas à sec, tout en sachant qu’un jour, leurs positions shorts qui ne seront plus tenables seront couvertes par la Federal Reserve. Par contre, les autres banques qui ne font qu’imiter Goldman Sachs devront essuyer d’énormes pertes lorsque plus rien ne pourra entraver la hausse de l’or. Ces positions shorts permettront d’alimenter une hausse encore plus importante du métal jaune.

Comment le CME a sauvé les banques de lingots le 11 juillet

Examinons ce qu’il s’est passé sur le marché de l’or durant les 2 dernières semaines : le vendredi 11 juillet, Goldman Sachs et cie ont largement la tête sous l’eau sur leurs positions ouvertes sur les marchés dérivés. Si vous vous rappelez bien, l’or a clôturé à environ 1345 $ cette semaine-là. Il suffisait que le cours augmente de 15 ou 20 $ pour qu’ils aient à clôturer leurs positons (appel de marge).

Les options contre une clôture de l’or au-dessus de 1300 $ l’once, que ce soit sur le COMEX ou les marchés OTC, étaient complètement à côté de la plaque. Sans parler du nombre de positions short ouvertes. Le dos au mur, il fallait faire quelque chose. C’est souvent dans ce genre de scénario que toute la machine se met en branle, gouvernement et presse, pour éviter que l’étranglement de ces positions short ne propulse l’or rapidement au-dessus des 1400 $ l’once.

C’est donc sans surprise que dans la soirée, le CME annonçait une réduction des marges sur les positions futures or et argent. Réfléchissez-y un moment : les positions short étaient structurellement à 20 ou 30 $ de la capitulation, alors que les événements géopolitiques jouaient en faveur de l’or, sans parler de la demande sur le marché physique.

Il s’est passé le contraire que lorsque l’argent était à 49 $ et l’or à 1900 $ l’once. À l’époque, alors que les banques jouaient la hausse, le CME a augmenté à plusieurs reprises les marges afin de dissuader les positions long. »

0

Interview d’Andrew Maguire sur KWN :

Voici le problème, et pourquoi ces banques sont prêtes à perdre toute crédibilité (à propos de leurs prévisions or) : leurs positions en métal physique sont très compromises à Londres, elles cherchent désespérément à fournir des stocks qui ont été pillés.

Argent-Inde-Importations-Cours-Sprott

Le changement d’humeur sur le marché des métaux précieux les inquiète fortement, ils font donc tout ce qui est en leur pouvoir pour inverser la tendance.

Par exemple, on reçoit des informations qui se contredisent à propos de l’Inde. Le World Gold Council estime entre 20 et 30 t par mois les importations d’or de contrebande, mais mon contact indien, qui est grossiste, m’affirme qu’il s’agit d’un chiffre grossièrement sous-évalué, et préfère quant à lui parler de 50 tonnes par mois.

0

Alors que l’or continue lentement mais sûrement de grimper, Andrew Maguire a expliqué à KWN pourquoi l’optimisme est de retour sur le marché de l’or, après 2 années noires.

andrew-maguire-Or-Chine-demande

Andrew Maguire : « C’est énorme. Les gens disaient que lorsque l’or dépasserait les 1300 $ l’once, les Chinois allaient se retirer. Aujourd’hui, force est de constater qu’ils continuent d’acheter. En fait, la frénésie d’achat a même monté d’un cran.

À vrai dire, certains attendaient que se réalisent les prédictions catastrophiques des banques de lingots pour acheter du métal jaune (note : genre 1000 dollars l’once, n’est-ce pas Nouriel Roubini ?). Le cours de l’or a dépassé la moyenne mobile à 50 jours, à 100 jours, et maintenant nous avons clôturé plusieurs séances au-dessus de la moyenne mobile à 200 jours. Cela signifie que ceux qui sont intéressés d’acheter des lingots doivent le faire maintenant, car c’est mieux d’acheter juste au-dessus de la moyenne mobile à 200 jours que largement au-dessus.

La situation s’est renversée, le sentiment devient plus positif. Les banques de lingots hurlent à qui veut bien l’entendre que le marché va s’effondrer, mais elles ont tort.

IL y a des gens qui pensent qu’il y a eu beaucoup d’achats à court terme et qu’on pourrait assister à un retour de flammes technique, mais cela concerne le marché papier. Cependant, le marché physique est en train d’enfin influencer le marché global de l’or, dont la loi n’est plus entièrement dictée par le casino du COMEX.