Tags Posts tagged with "Monnaie canadienne"

Monnaie canadienne

0

Nous avons largement couvert la demande extraordinaire pour les pièces d’argent de type Silver Eagle qui continue de battre tous les records depuis ces trois dernières années. Il ne s’agit cependant pas d’un phénomène limité aux États-Unis. La Monnaie canadienne, qui produit et vend les Maple Leaf, n’est pas en reste comme le montre les graphiques de Koos Jansen de BullionStar qui mettent en exergue les chiffres publiés par la Monnaie canadienne elle-même.

Sur base des chiffres des trois premiers trimestres, les ventes de Maple Leaf en argent ont totalisé 784 tonnes. Annualisé, ce chiffre correspond à 1046 tonnes. S’il est effectivement atteint au terme de ce trimestre, les ventes de Maple Leaf 2015 dépasseront allègrement le chiffre déjà record de 2014 de 908 tonnes.

piece-argent-amerique-nord

Comme c’est le cas pour la US Mint, on constate que les ventes de pièces d’argent d’une once de la Monnaie canadienne ont littéralement explosé depuis le début des années 2000. Avant 2007, la monnaie n’en écoulait que quelques dizaines de tonnes.

Aujourd’hui, elle est en passe de dépasser les 1.000 tonnes ! Si les cours des métaux précieux ont le blues, il semblerait que les acheteurs qui ont flairé la bonne affaire soient de plus en plus gourmands ou de plus en plus nombreux.

2
argent 1 once Philarmonique

Ce n’est pas parce que Silver Doctors s’est spécialisé dans les prédictions sensationnalistes (et erronées) que tout ce qui y est publié est fantaisiste. Pour preuve, Reuters vient de publier un papier (1er octobre 2015) faisant état de la pénurie avérée en pièces d’argent qui frappe le marché des métaux précieux :  

« Le marché mondial des pièces d’argent est victime d’un étranglement sans précédent de l’offre, forçant certaines monnaies à rationner les ventes et à faire des heures supplémentaires tandis que les acheteurs américains se tournent vers l’étranger pour satisfaire la hausse subite de la demande.

La US Mint a commencé à mettre en place en juillet des quotas hebdomadaires sur son produit-phare, la pièce d’argent Silver Eagle, car elle ne parvient pas à satisfaire la demande. La monnaie du Canada l’a imité peu de temps après suite à des ventes record en juillet. En Australie, la Perth Mint a vendu en septembre une quantité record de plus de 2,5 millions d’onces d’argent, soit près de 4 fois plus qu’en août. Elle a également commencé à mettre en place des quotas sur sa nouvelle gamme de pièces, selon les déclarations d’un officiel de la monnaie.

La demande d’argent crève tous les plafonds

« La demande d’argent crève tous les plafonds, » a déclaré Neil Vance, manager des ventes en gros de la Perth Mint. « Une frénésie semble s’être installée alors que les gens pensent qu’il y a une pénurie de métal. Mais il s’agit en fait d’un déficit de capacités de production. » (…)

La monnaie autrichienne, qui a commencé elle aussi à mettre des quotas sur les ventes de sa célèbre pièce d’argent Philharmonique, a augmenté sa production de pièces après une demande plus importante que prévu en juillet et août.

Durant ses 35 années de carrière dans les métaux précieux, Roy Friedman, vice président des ventes de Manfra, Tordella & Brookes (l’un des plus gros grossistes du marché des métaux précieux aux États-Unis), a déclaré ne pas se souvenir d’un tel déficit d’offre concernant les pièces d’argent nord-américaines, pénurie qui s’est ensuite étendue aux pièces produites en Autriche et au Royaume-Uni.

Selon les marchands et les monnaies, la pénurie serait due à l’explosion des achats des particuliers aux États-Unis, qui se sont rués sur les pièces d’argent en raison de la chute du cours de début juillet, propulsant le prix du métal à un plus bas de 6 ans. Le ratio entre l’argent et l’or, un indicateur suivi de près sur le marché des métaux précieux, (…) est désormais à 76. L’argent devient donc encore plus attractif alors qu’il est déjà préféré en raison de son prix inférieur par rapport à l’or.

La US Mint a vendu 14,26 millions d’onces d’argent au 3e trimestre 2015, soit un record depuis 1986. (…) La monnaie canadienne a quant à elle battu tous ses records en août et en septembre.

Tandis que les monnaies nord-américaines étaient dépassées par la demande, les investisseurs se sont tournés vers l’étranger face à la rareté de l’offre, enclenchant un effet domino en Europe et en Asie.

« Nous ne pouvons obtenir qu’une fraction de ce que nous pourrions vendre », a déclaré Terry Hanlon, président de Dillon Gage, l’un des plus grands marchands de métaux précieux du monde (basé à Addison, Texas). (…) »