Tags Posts tagged with "Physique"

Physique

0

Malgré les derniers referendums organisés dans des régions russophiles de l’est de l’Ukraine qui ont voté pour le rattachement à la Russie, l’or n’a pas beaucoup bougé, à cause d’un ordre de vente de 231 millions d’or synthétique sur le marché des futures dans la nuit de dimanche. Mais quelles sont les dernières nouvelles du marché physique de l’or ? Les voici grâce à Andrew Maguire (source).

andrew-maguire-Or-Chine-demande

« La demande asiatique est toujours là, aussi agressive. Tous les médias affirment que la demande se tasse en Chine, mais c’est totalement faux. En utilisant les statistiques publiées, on peut voir que 326 tonnes ont été retirées durant le premier trimestre. Il s’agit de niveaux équivalents à 2013, mais cela reste énorme.

Les banques de lingots affirment que la demande s’éteint. C’est tout à fait faux, il est clair que la demande est toujours aussi solide.

Ce matin (le 9 mai), la prime sur le cours officiel était de 3 $, ce qui est beaucoup étant donné que le yuan est très faible en ce moment. Mais pour l’argent, elle était de 1,12 dollar. Ce qui signifie que c’est plus de 5000 $ de prime en Chine par rapport à un contrat du COMEX. C’est vraiment absurde.

Les divergences que nous observons (entre le marché en Occident et en Orient) atteignent du jamais vu. La demande pour les lingots est forte. Ce sont de gros tonnages qui sont échangés chaque jour. Lorsque l’or est descendu sous la barre des 1300 $, cela a remis de l’huile sur le feu. De plus, les Indiens reviennent sur le marché. L’or va rebondir. »

0

Andrew Maguire Or PhysiqueL’un des plus grands spécialistes du monde de l’or, Andrew Maguire, explique pourquoi le plus bas de jeudi devrait devenir un dip historique.

Andrew Maguire : « je viens d’essayer de parler avec des grossistes. Beaucoup n’ont pas su beaucoup me parler car ils sont très occupés, mais aujourd’hui (jeudi 20 juin 2013) sera probablement la journée la plus importante en termes de vente de cette année, voire des 2 derniers années. Les banques centrales ont probablement acheté bien plus que tous les achats réalisés sur le marché papier. On est tellement près d’atteindre le coût d’extraction de mes contacts me disent que bientôt, tout l’or physique pourrait être acquis.

On a vu 45 tonnes d’or être vendues un peu avant le fixing de jeudi, puis un peu après. Ce sont d’énormes quantités d’or papier vendu sur le marché, pourtant il n’y a aucun or physique correspondant à vendre. Tout ce que l’on peut acheter, ce sont des ordres d’achat chez les grossistes.

Nous sommes en train de revivre la situation de 2001. Je pense que le plus bas de jeudi sera pas plus bas historique. Le cours de l’or est en dessous des frais de production, idem pour l’argent. Pour les banques centrales, il est logique de s’approvisionner en ce moment. Ces achats vont entraîner le mouvement à la hausse.

Andrew Maguire : l’or physique prend la main

On sait que beaucoup de gens prennent livraison de leur or, tandis que des ventes directes, à partir des producteurs, sont conclues en dehors du marché papier. La seule question, c’est de savoir jusqu’à quand le marché papier pourra entraîner le cours à la baisse, alors que le marché de l’or physique est en pleine explosion.

Il est également important de comprendre pourquoi ces divergences ont pu s’établir malgré tout, et pourquoi ce récent mouvement de capitulation va permettre de recentrer le marché de l’or sur le physique.

Je reste convaincu qu’on n’ira pas plus bas que jeudi, ce sera un plus bas historique. À part quelques exceptions, le risque se situe désormais sur les shorts. Ce sont les grossistes qui ont le pouvoir d’envoyer le cours à la hausse. Ils le feront en temps voulu, quand cela les arrangera le mieux, mais je pense que le départ est imminent.

Source : interview d’Andrew Maguire pour KWN.

0

james turk or LondresD’après James Turk, grand spécialiste de l’or et de l’argent et PDG de GoldMoney, nous sommes en train d’assister à une bataille épique entre les « shorts » (paris sur une baisse) des hedge funds et l’énorme demande pour l’or physique. Turk a déclaré :

« Nous assistons à des événements extraordinaires sur le marché du métal jaune. La place de Londres joue un rôle important dans la détermination du cours de l’or. Son fixing a lieu à 3 heures de l’après-midi, alors que les marchés de Londres et de New York sont ouverts, ce qui signifie que beaucoup de liquidités sont disponibles.

Londres vend principalement des lingots d’or de 400 onces. Ceux-ci sont livrés 2 jours après le paiement, c’est pourquoi les appelle T + 2. Ce délai sert au vendeur à s’assurer qu’il a bien reçu l’argent sur son compte. Cependant, on assiste à des retards de livraison pour les commandes de 3 à 5 tonnes. D’habitude, ce genre de commandes s’effectue sans problème. De tels retards sont très rares, c’est pourquoi ils montrent que le marché physique est sous haute tension.

James Turk : bataille épique or physique VS papier

La pénurie d’or physique se manifeste différentes formes en fonction des marchés. Par exemple, en Inde ou à Shanghai, cette pénurie se manifeste par des primes importantes sur le cours officiel. À Londres, cependant, ce n’est pas possible. La seule arme pour faire augmenter les prix, ce sont les retards de livraison.

Les shorts des hedge funds ont poussé le cours de l’or à la baisse. Cependant, ces ventes à découvert font fi de l’énorme demande sur le marché physique. À partir du moment où un mouvement haussier va démarrer, cela risque de déclencher la panique chez les hedge funds. La liquidation de leurs positions short ne fera alors qu’amplifier la hausse. Autrement dit selon James Turk, le marché physique est sur le point de mettre la pâtée au marché papier, sur lequel les traders ont parié de façon irréfléchie sur la baisse.