Tags Posts tagged with "Pièces d’argent"

Pièces d’argent

0

Article de SRSroccoReport.com, publié le 24 mai 2016 :

« La Monnaie royale canadienne vient de publier son rapport trimestriel pour le T1 2016. Ses ventes d’argent sont stupéfiantes, c’est le moins que l’on puisse dire. Non seulement les ventes de Maple Leaf (Feuille d’Érable) ont dépassé le record précédent du T3 2015, mais d’une marge confortable.

Pourquoi est-ce si important ? Parce que les ventes du premier trimestre 2016 ont dépassé celles du T3 de l’année dernière sans pic de la demande ou pénurie. L’année dernière, nous avions connu une grosse hausse de la demande d’argent des particuliers en raison de la soi-disant « Shemitah » et les craintes de l’effondrement des marchés actions. Les investisseurs s’étaient rués sur le métal gris dans l’attente d’un crash annoncé comme quasi certain en fin d’année.

Fin août et début septembre, certains évoquaient jusqu’à 2 mois de délai d’attente. Ce pic de la demande a engendré des ventes de 9,5 millions d’onces durant ce trimestre. Après quoi les choses se sont calmées, ainsi que la demande d’argent. Celle-ci a baissé à 9,1 millions d’onces au T4 2015.

Mais voilà désormais que les ventes de pièces d’argent repartent à la hausse. Les Maple Leafs ont été vendues à raison de 10,6 millions d’onces durant le premier trimestre de l’année. (…) Soit un record historique pour la monnaie royale canadienne. »

Du communiqué officiel en français :

« Par ailleurs, une forte demande globale pour les produits d’investissement, laquelle a notamment suscité des ventes records de pièces Feuille d’érable en argent, a entraîné une hausse considérable des produits financiers de l’ordre de 27 % par rapport à la même période en 2015. De plus, le nombre d’onces de pièces d’investissement vendues a augmenté de près de 20 %, tant pour les pièces en argent que pour celles en or. Avec le lancement européen de sa technologie anti-contrefaçon ADN pour produits d’investissement, la Monnaie confirme son rôle de chef de file en matière de sécurité de la monnaie.

Au premier trimestre de 2016, les ventes de produits numismatiques en or ont aussi bondi de 73 %, atteignant 14,3 millions de dollars, comparativement à 8,2 millions de dollars pour la période correspondante de 2015. Quant aux ventes de produits numismatiques en argent, elles ont légèrement fléchi, s’établissant à 31 millions de dollars contre 32,8 millions de dollars au premier trimestre de 2015.»

0

La demande record pour les pièces d’argent américaines Silver Eagle en 2015, qui avait conduit à des mesures de rationnement, se poursuit depuis le début de l’année. Si bien que le mois dernier, la US Mint a battu son record de vente mensuelle pour le mois de février après avoir écoulé 4,782 millions de pièces ! Mais pourquoi le ratio or/argent est-il alors autour de 80 ?

La demande pour les Silver Eagle pourrait déboucher sur un nouveau record annuel

L’information est relayée par le site SmaulGld, sur base des chiffres fournis par la US Mint. Les ventes de Silver Eagle en février 2016 ont enregistré une hausse de 58,2 % par rapport à celles de février 2015. Et encore, ce chiffre aurait pu être encore plus élevé vu que la US Mint a dû à nouveau mettre en place des quotas. La demande pour la version or de cette pièce a quant à elle littéralement explosé : avec 67.500 Gold Eagle écoulées, il s’agit d’une hausse de 440 % par rapport à février 2015.

ventes-american-eagle-fevrier-2016

Pour continuer dans les chiffres bruts, la demande pour les Silver Eagle depuis le début de l’année jusqu’à fin février s’est élevée à 10,7365 millions de pièces d’argent. Cela signifie que d’ici la fin 2016, la US Mint pourrait écouler de 55 à 60 millions de Silver Eagle, explosant ainsi son record de 2015 (47 millions).

Tout ceci ne rend que plus curieuses les évolutions du cours de l’argent depuis le début de l’année, la corrélation historique entre l’or et l’argent étant remise en question alors que la demande pour le métal gris est indiscutable, du moins en ce qui concerne la demande d’argent pour investissement. C’est la question que se pose Prinesha Naidoo dans cet article de MineWeb :

L’argent reprend-il son souffle ?

« Connus pour évoluer de concert, les mouvements récents de l’or et de l’argent ont fait fi de cette tendance historique pour diverger. Même si le cours de l’or a décroché de son plus haut du 11 février (1249,9 $), il s’est bien repris depuis pour être proche de 1230 $ (note : 1242 même au moment d’écrire ces lignes). L’argent, par contre, est tombé de 15,79 dollars à 14,8 dollars l’once.

« La performance médiocre de l’argent par rapport à l’or est étrange vu que d’habitude, lorsque le cours de l’or augmente celui de l’argent progresse encore plus, » a déclaré Julian Jessop, responsable de la recherche Matières Premières chez Capital Economics.

Depuis le début de l’année, les 2 métaux ont profité de la demande pour les valeurs refuge, même si habituellement un dollar fort et un environnement de hausse des taux réduisent l’appétit pour les métaux précieux. L’or, l’actif majeur le plus rentable de 2016, a grimpé jusqu’à présent de 16 % contre 7 % pour l’argent.

Les données du Silver Institute montrent que la demande industrielle d’argent s’est élevée à environ 54 % de la demande totale en 2015. Vu les nombreuses applications industrielles de l’argent, ce métal est considéré comme étant plus volatil que l’or. De ce fait, la divergence des cours pourrait être la conséquence de la faible croissance économique et de l’activité industrielle modeste en vigueur dans la plupart des régions du monde.

Par rapport à d’autres métaux précieux comme le platine et le palladium, dont les prix sont aussi influencés par la demande industrielle, le cours de l’or est résilient : « cela signifie que les marchés financiers sont toujours pessimistes à propos des perspectives économiques, » a déclaré Georgette Boele, coordinatrice de la stratégie devises et métaux précieux d’ABN-AMRO.

Jessop, cependant, a évoqué les rebonds généraux des cours des métaux industriels en tant que signe additionnel de l’étrangeté de la divergence des prix entre les 2 métaux précieux alors que le rôle industriel de l’argent est plus important que celui de l’or.

ventes-american-eagle-1986-2016

Alors qu’il avance que cela pourrait s’expliquer par le fait que l’argent ne serait plus à la mode du côté des investisseurs, les ventes de pièces d’argent du côté de la Monnaie américaine, canadienne et australienne indiquent que la demande d’argent pour investissement continue d’augmenter significativement. (…)

Il se pourrait simplement que l’argent soit en train de reprendre son souffle. « Si les investisseurs et les marchés financiers redeviennent plus constructifs sur les perspectives économiques, le métal précieux cyclique (l’argent) commencera à surperformer l’or, » a déclaré Boele.

D’après Jessop, la sous-performance de l’argent par rapport à l’or ne durera pas : « Nos prévision 2016 pour les cours des MP sont toujours à 16,5 dollars pour l’argent et 1250 $ pour l’or, soit un ratio or/argent de 75. (…) »

0

Article de SRSroccoReport.com, publié le 20 janvier 2016 :

« Alors que les marchés actions mondiaux continuent de chuter, la demande pour les métaux précieux ne pourra qu’augmenter. La US Mint a déjà dû rationner ses pièces d’argent Silver Eagle à cause d’une pénurie de flans (pièces vierges). En moins d’une semaine, elle a écoulé près de cinq millions de pièces d’argent d’une once.

Si les ventes de Silver Eagle sont habituellement très élevées en janvier par rapport au reste de l’année, ce mois-ci a particulièrement démarré sur les chapeaux de roue. Les grossistes officiels ont déjà acheté l’intégralité des quotas de la semaine dernière, quatre millions d’onces et ont déjà pris livraison de 95 % du million d’onces réservé pour cette semaine. Il ne reste plus que 50.000 Silver Eagle disponibles jusqu’à dimanche (en date du mercredi).

Alors que je rédige ces lignes, le Hang Seng (Hong Kong) est en baisse de 701 points et le Nikkei de 518. Je pense que les marchés américains ouvriront largement dans le rouge à moins que les magiciens de la Fed et du Trésor décident de sortir un lapin de leur chapeau.

Quoi qu’il en soit, les investisseurs sont de plus en plus nerveux à propos de marchés tellement en dehors des réalités. Sans comprendre vraiment ce qui se passait, de nombreux investisseurs ont embarqué dans ce train se dirigeant vers les sommets et se sont laissés porter mais maintenant que les marchés américains et mondiaux sont en chute libre, la situation pourrait rapidement dégénérer en 2016.

Oubliez le cours de l’argent papier, concentrez-vous sur les évolutions de ces 20 dernières années

Tandis que de nombreux investisseurs des métaux précieux ont des maux de ventre à force de voir les cours de l’or et de l’argent baisser, la demande pour les métaux précieux ne cesse de grimper surtout pour l’argent. Pour se faire une idée de la demande d’argent d’investissement, observons le graphique suivant :

argent Silver Eagle ventes 1996 et 2016

En 1996, les ventes annuelles de Silver Eagle ont totalisé 3,466 millions d’onces. Faites la comparaison avec les 4,95 millions d’onces vendues rien que durant les deux premières semaines de janvier. Alors que, ne l’oublions pas, les ventes de Silver Eagle 2016 n’ont commencé que le 11 janvier. Ce qui signifie qu’en six jours ouvrés (lundi dernier était jour férié aux États-Unis), la US Mint a vendu 43 % de Silver Eagle en plus par rapport à toute l’année 1996 !

Maintenant, comparons les ventes de Silver Eagle de 1996 avec celles de 2015. Voici le résultat :

Silver Eagle comparaison des ventes entre 1996 et 2016

Les investisseurs ont fait l’acquisition d’un nombre record de 47 millions de Silver Eagle en 2015, pour moins de 3,5 millions en 1996. Soit 13 fois plus. Si certains investisseurs sont frustrés par le cours de l’argent, ils ne se rendent pas compte du terrible destin qui attend la plupart des actifs papier dans le futur.

L’augmentation de la demande d’argent à des fins d’investissement indique que des gens intelligents réalisent qu’il s’agit d’un excellent véhicule de préservation de la richesse par rapport à d’autres actifs papier dont la valeur est fixée par des algorithmes sans cervelle.

La clé de l’investissement dans l’argent : ce qui compte, c’est d’acquérir des onces

Pour investir dans l’argent, il faut se focaliser sur le nombre d’onces accumulées et non sur la valeur papier du métal. La véritable valeur de l’argent est masquée par la financiarisation massive du papier sans valeur, faite sur le dos de la pauvre populace américaine et du reste du monde. Quand je dis populace, ce n’est pas pour être offensant. D’une certaine façon, j’en fais aussi partie, victime de la Fed qui enrichit les 1 % tandis qu’elle détruit les classes moyennes.

Cela dit, les investisseurs font l’acquisition de quantités records d’argent physique pour se protéger contre l’effondrement du plus grand Ponzi financier de l’histoire. Pour finir, le graphique suivant montre les changements durant les cinq dernières années entre la demande d’argent pour les secteurs de la bijouterie et de l’argenterie et des pièces et lingots :

Argent-Demande-1996-vs-2015

(…) »

0

Comme attendu et malgré des conditions adverses (primes en hausse qui à leur pic s’élevaient à 50 % du cours spot (!!!) et le rationnement), les ventes de Silver Eagle 2015 ont de nouveau battu le record de vente annuelle de la US Mint. Un record historique d’ailleurs battu pour la 3e année d’affilée ! Artcile de Smaulgld.com :

« Au 30 novembre 2015, la US Mint a vendu 44.666.500 pièces d’argent d’une once Silver Eagle et ce malgré le système de rationnement imposé à ses distributeurs officiels pendant une bonne partie de l’année.

primes-argent-2015

Ce 30 novembre, la US Mint a vendu 737.000 pièces. En raison de l’incapacité de la monnaie américaine de satisfaire la demande, les primes sur l’argent ont doublé durant le mois de septembre ce qui fut un frein supplémentaire aux ventes. Une prime de 50 % sur le cours de l’argent a dû être déboursée par les acquéreurs de Silver Eagle durant le mois de septembre. (…)

Durant les cinq premiers mois de l’année, les ventes furent médiocres alors que nous nous dirigions vers la période traditionnellement creuse, on s’attendait à des ventes 2015 en baisse significative par rapport à l’année précédente. Les ventes ont ensuite explosé durant l’été. La monnaie américaine fut rapidement dépassée par la demande si bien qu’elle fut forcée d’imposer un système de quotas à ses grossistes officiels. (…) »

2
pièces d'argent

Alors que les ventes de Silver Eagles augmentent proportionnellement à chaque baisse du cours, ce qui devait arriver est arrivé hier : la US Mint a déclaré mercredi qu’elle avait vendu toutes ses pièces en argent Silver Eagles, en raison de « l’énorme demande » de ces dernières semaines. C’est ce que nous apprend ce court article de Reuters :

« Dans un communiqué qu’elle a fait parvenir à ses plus gros acheteurs américains, la monnaie américaine a déclaré qu’elle allait continuer de produire des Silver Eagles 2014. Elle a également précisé que la date de disponibilité de ces nouvelles pièces serait communiquée plus tard, sans donner plus de précisions quant à la date.

Si le communiqué n’a pas été rendue public, l’un des porte-parole de la US Mint a tout de même confirmé l’envoi d’un tel message à ses plus gros clients.

La grosse baisse du cours de l’or, envoyé à son plus bas depuis 4 ans, a débouché sur une grosse augmentation de la demande pour les pièces d’or et d’argent, aussi bien en Amérique du Nord qu’en Europe. »

Des soucis similaires sont rapporté du côté de la monnaie canadienne, qui produit les Maple Leaf. Depuis septembre, les pièces sont vendues sur base de quotas. De nombreux distributeurs affirment éprouver des difficultés à se fournir en pièces, ce qui signifie que les primes augmentent. Selon GoldCore, qui relaie un autre article de Reuters, des vendeurs asiatiques ont été contraints de retirer de leur catalogue la pièce en argent Maple Leaf 2014, faute de pouvoir en trouver.

Sur de nombreux sites européens vendant des métaux précieux, les clients doivent faire face à des délais de livraison de quelques jours. Alors que les stocks d’argent de Shanghai ne cessent de baisser, que de nombreux analystes estiment que le SLV n’a quasi plus d’argent (John Embry, Harvey Organ, etc.), il semblerait que les cours vont devoir remonter dans les semaines qui viennent, sans quoi la pénurie risque vraiment d’éclater au grand jour.

0

Lorsqu’on analyse les ventes d’argent physique, il convient de ne pas se concentrer sur les titres des dépêches et de creuser afin de découvrir la véritable nature des ventes. Observons donc les ventes d’or et d’argent de l’US Mint en mai 2013, et comparons-les avec les chiffres de ce même mois pour les années précédentes. Nous faisons une comparaison sur base annuelle car la vente des pièces est saisonnière. Ce mode de comparaison est donc le plus approprié.

Ventes d’or et d’argent de la US Mint

Or-Argent-Pieces-Demande

Nous savons que le mois d’avril a battu tous les records de ventes, on s’attendait donc à un ralentissement des ventes de pièces d’or et d’argent en mai. Celles-ci se sont révélées inférieures au mois d’avril, mais reste à des niveaux incroyablement élevés, surtout pour l’argent. Richard Peterson, le patron de la US Mint, a déclaré que « la demande actuelle est sans précédent. Nous achetons toutes les pièces (brutes) qu’ils peuvent fabriquer ». Ce commentaire date de juin, soit 2 mois après le mois d’avril record.