Tags Posts tagged with "Short"

Short

5
Andrew Maguire or

La Grèce ayant monopolisé la majeure partie de notre attention récemment (jusqu’à occulter le crash boursier en Chine qui a poussé la banque centrale chinoise à intervenir), il était temps de se tourner à nouveau vers le marché des métaux précieux. Selon Andrew Maguire (source), c’est le marché de l’argent qui est particulièrement intéressant en ce moment :

« Actuellement, c’est l’argent qui fait la une. Mais ce marché n’est qu’un indicateur de ce qui se passe sur celui de l’or. Durant mes presque 40 années en tant que trader je n’ai jamais vu une telle configuration positive pour l’argent.

Avec le recul, on se rappellera avec émerveillement de ce point d’inflexion sans précédent. Depuis que nous avons démarré l’année, les positions ouvertes (open interest) de l’or et de l’argent ont augmenté tandis que les cours ont baissé. Je me concentre sur l’argent car ce marché rassemble les mêmes les acteurs que celui de l’or dans des volumes bien moindres, ce qui facilite l’identification de leurs actions.

Des positions short historiquement élevées

L’argent a démarré l’année à environ 16,5 dollars l’once pour des positions ouvertes d’environ 150.000 contrats. Vendredi dernier, l’argent a clôturé à 15,76 dollars pour des positions ouvertes d’environ 200.000 contrats. Soit une augmentation de 50.000 contrats. Cela montre que depuis la fin 2014, une grosse position short s’est constituée. La question est de savoir qui est derrière cette position short.

On peut clairement voir que les opérateurs de swaps, qui sont les architectes de ces positions short, ont réussi à les transférer avec succès aux gestionnaires de patrimoine, aux entités qui chassent le rendement. Ces fonds d’investissement ont des positions short nues pour la première fois depuis octobre dernier. Il s’agit d’un événement historique et sans précédent de la part des mêmes entités qui étaient long de 50.000 contrats de moins lorsque l’argent était à 49 $ l’once.

L’étranglement de ces positions short plane dans l’air

Ce qui signifie que ces mêmes mains faibles sont de plus en plus exposées à un short squeeze, et bien plus dangereusement  par rapport à l’époque où ils se sont faits rincer lorsque l’argent s’est effondré après avoir atteint 49 $. Je suis quasi sûr que les grandes banques de lingots ont réussi à constituer de gros stocks de métal accumulés à des prix cassés et sont prêtes à appuyer sur la gâchette alors que les positions ouvertes short ont atteint des niveaux intenables et historiques. »

0
james turk

Interview de James Turk du 17 novembre 2014, accordée à KWN :

« L’or se comporte comme nous l’avions anticipé la semaine dernière, en formant un plus-bas en V, ce qui est la meilleure chose qui puisse lui arriver à court terme. Si cette tendance se poursuit, ce sera le signal d’un renversement clé de tendance. Autrement dit, ce sera la fin de la correction qui avait démarré il y a 3 ans.

La backwardation qui affecte l’or donne enfin les résultats que l’on pouvait escompter : le cours de l’or grimpe. C’était inévitable, car la backwardation est un signe que la demande pour le métal physique est supérieure à l’offre. (…) Les mastodontes du marché de l’or préfèrent ne pas profiter de l’opportunité d’arbitrage et d’engranger des profits « gratuits ». Ils préfèrent conserver leur métal plutôt que d’empocher un profit contre la promesse de revoir leur or physique à l’avenir. C’est très important, car cela prouve que la confiance dans les devises papier s’érode, ainsi que le pouvoir d’achat de l’argent papier.

Vu que c’est justement cette confiance qui est à la base de la valeur de l’argent papier, lorsque la confiance s’évapore, la devise perd toute valeur. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, des dizaines et des dizaines de monnaies se sont effondrées, ce qui prouve que le gouvernement est impuissant lorsque cela arrive.

L’or est désormais 50 $ au-dessus du cours qu’il avait atteint il y a moins de 2 semaines, 1130 $ l’once. Il s’agit d’une augmentation de 4,4 % en seulement 7 journées de trading, ce qui est remarquable. Il est également remarquable que l’or soit parvenu à augmenter 2 vendredis d’affilée. Ce n’était plus arrivé depuis longtemps. Cette tendance du vendredi prouve que les positions short ont les nerfs à fleur de peau. Ils sont à 2 doigts de chercher une échappatoire.

Il faut en avoir pour shorter l’or durant le week-end, car il y a toujours la possibilité, en se réveillant le lundi matin, d’être pris de court par une nouvelle très positive pour l’or, du genre de celle d’aujourd’hui :

Bloomberg a cité un membre du directoire de la BCE, Yves Mersch, qui a déclaré que la proposition de QE d’un milliard d’euros de la BCE pourrait inclure l’achat d’or. Il s’agit d’une possibilité, mais que se passera-t-il si un beau lundi, la BCE annonce qu’elle va vraiment acheter de l’or afin d’augmenter le pouvoir d’achat de l’euro, et de faciliter ainsi le service de la dette des gouvernements surendettés ? Ou si on apprend le 1er décembre que les Suisses ont voté oui au référendum ? (…)

Malgré la belle progression du cours de l’or durant ces derniers jours, la backwardation est encore plus sévère, ce qui est une excellente nouvelle pour le métal jaune. De plus, ce déport affecte même les livraisons à 6 mois, ce qui est extrêmement rare. (…) »

0

Dans sa dernière interview sur King World News, William Kaye analyse les mouvements de l’or de ces derniers jours, ainsi que les seuils critiques à observer dans les semaines à venir.

or-argent-plafond-dette-USA

« Depuis la dernière fois que nous nous sommes parlé, l’or est quelque peu remonté, pour ensuite atteindre sa limite d’échange. Le seuil que les traders observent se situe autour des 1345 $ l’once. Si nous parvenons à dépasser de façon convaincante ces 1345 $, cela pourrait entraîner un nouvel étranglement important des positions short. Beaucoup de ces positions ont un stop automatique juste en dessous des 1350 dollars (note : lorsqu’on prend une position, on peut demander à ce que celle-ci se ferme automatiquement après un certain seuil de bénéfices ou de pertes. Un appel de marge peut également entraîner la fermeture automatique de la position, lorsque le trader ne dispose plus des fonds suffisants pour couvrir une perte sur les investissements à effet de levier).

Cet étranglement des positions short pourrait facilement nous amener vers les 1400 $ l’once, voire même 1445. D’un point de vue strictement technique, nous devrons dépasser la barre des 1440/1450 dollars l’once pour que la plupart des analystes techniques proclament le grand retour en forme de l’or.

0

Andrew Maguire Or Physique« La semaine dernière, on a de nouveau assisté à une grosse bagarre. De gros fonds tentent de protéger leurs positions short. Ils montrent encore à quel point ils sont ignorants des réalités du marché de l’or physique.

Ils oublient que le cours de ce qu’ils poussent à la baisse, l’or, est un actif tangible. Ils créent donc d’énormes positions short « nues », impossibles à livrer. Ils ignorent totalement les quantités d’or qui ont déménagé de l’Occident vers l’Orient.

La semaine dernière, de gros acteurs ont acheté d’énormes quantités de physique. Jeudi fut notamment une journée exceptionnelle. Ceux qui sont proches de ce marché physique savent à quel point celui-ci est tendu, et sont tout heureux de pouvoir bénéficier des prix cassés grâce à ces actions sur le marché papier.

Ces acheteurs physiques savent quand les spéculateurs du marché papier sont sous tension, qu’ils défendent leurs positions, et en profitent pour acheter. Parfois jusqu’à 15 t d’un coup, en plus des achats habituels.

1

Etranglement-Positions-Short-Or-Kaye

Les positions short au bord du précipice

Aujourd’hui sur or-argent.eu, voici une nouvelle interview donnée à KWN par William Kaye, notre gérant de hedge fund de Hong-Kong qui n’a pas sa langue dans sa poche, qui parle plus spécifiquement des positions short sur le marché papier de l’or. William Kaye n’est pas non plus né de la dernière pluie, ayant travaillé il y a 25 ans chez Goldman Sachs.

William Kaye : « Pour l’instant, les positions short sur le GLD sont énormes. Il s’agit d’environ 30 millions de parts, alors que le nombre de parties engagées sur le GLD ne cesse de se contracter. Il ne reste plus qu’environ 300 millions de parts, nous avons donc 10 % de positions short. Le nombre d’acteurs ne cesse de diminuer tout simplement parce que l’or physique sort inexorablement des stocks.

Pour l’instant, les événements se précipitent, ce qui indique que la fin de partie est proche. On n’arrête pas d’entendre des problèmes du côté du LBMA (notamment via Andrew Maguire). Tout ceci me fait penser que nous sommes arrivés à un tournant.

0

Art-Cashin-Marche-Obligataire-OrCela fait plus de 50 ans qu’Art Cashin opère en tant que trader sur les marchés. Voici son sentiment sur la situation actuelle, notamment sur le marché de l’or.

King : « Art Cashin, quel est votre sentiment sur le marché de l’or actuel ? Il y a énormément de positions short du côté des hedge fund et des investisseurs particuliers. Que cela augure-t-il ? »

Art Cashin : « cela pourrait être terrible. Il se passe de nombreuses choses en même temps. D’abord, la backwardation sur le marché des futures de l’or. Si je ne m’abuse, cela n’est arrivé que 4 fois ces 10 dernières années, la plupart du temps lorsque l’or avait atteint son plus bas.

Ensuite, Bernanke, avec son dernier discours, a pris le contre-pied de ces positions short. Cela pourrait avoir des effets dramatiques, car beaucoup sont positionnés de cette façon. Personnellement, je voudrais voir le plus bas être testé à nouveau. Si nous devions retourner légèrement en dessous de 1200 $ et assister à une résistance, on pourrait voir une réaction intéressante. Ces gens qui ont des positions short, et qui sont déjà nerveux, pourraient réagir.

N’oubliez pas que lorsqu’on couvre une position short, ce n’est jamais une décision réfléchie. C’est un signe de nervosité. La décision est souvent prise au seuil de la panique, il s’agit d’une réaction émotionnelle. C’est pourquoi les mouvements initiés par une couverture sont toujours violents. »

Eric King : « Art Cashin, vous êtes l’un des traders les plus jeunes à avoir démarré à Wall Street. Cela fait plus d’un demi-siècle que vous faites ce métier. Quels sont vos inquiétudes en ce moment ? »

Art Cashin : le contrôle de la Fed du marché obligataire semble très fragile

Art Cashin : « les problèmes géopolitiques (note : petit clin d’œil à Nouriel Roubini…). Je suis littéralement sidéré de voir à quel point le marché a quasi totalement ignoré les risques géopolitiques. En attendant, le baril de brut est en train de s’envoler. Mais le manque de contrôle sur le marché obligataire de la Fed m’inquiète aussi. Il semble très fragile.

Si le marché obligataire commence à bouger malgré les efforts de la Fed, si les chiens de garde (bond vigilantes) pour le retour, cela pourrait saigner. Comme je l’ai déjà dit, en cas de souci économique, si on retourne dans une nouvelle récession, la Fed n’aura plus aucun lapin à sortir de son chapeau.

Ils ont utilisé tous les outils à leur disposition. Pourraient-ils recommencer à utiliser les recettes essayées ? Oui, mais on a vu que les effets furent très légers. Je me demande donc, que vont-ils faire lorsque le prochain incendie va se déclarer ? »

Source : interview d’Art Cashin sur KWN

0

Dans cette interview de Dan Norcini, l’un des meilleurs prévisionnistes de l’or, accordée à l’excellent site King World News, on apprend que les hedge funds se positionnent massivement pour une baisse de l’or. Cependant, une telle posture est risquée et pourrait conduire à une montée en flèche du métal jaune.

Voici ce que Dan Norcini, connu pour la fiabilité de ses prédictions sur le marché de l’or et de l’argent depuis 40 ans, a déclaré :

« Les valeurs refuges sont abandonnées en ce moment, nous avons aussi vu une baisse d’intérêt pour le marché des obligations, dont les taux ont augmenté. Cela explique pourquoi l’or, du moins pour le moment, n’a pas pu poursuivre une tendance à la hausse. Les hedge funds, qui sont toujours bien chargés en or (papier), utilisent toute hausse pour vendre leur papier afin de redéployer le capital récupéré.

Hedge-Funds-Norcini-Positions-Or-ShortLorsque vous observez le tableau ci-contre, vous pouvez voir que les positions long des hedge funds baissent de façon continue, alors que les positions short augmentent. Tandis que les hedge funds liquident leurs positions long, les short se multiplient sur le marché de l’or papier. »

« Cela explique pourquoi le marché de l’or bouge de façon si brutale et ne parvient pas à s’envoler. Le marché papier n’est pas assez attractif en ce moment pour attirer des capitaux. On a eu un parfait exemple hier, lorsque l’or a dépassé la barre des 1400 dollars l’once. Immédiatement, il est parti à la baisse. Les investisseurs continuent de liquider leurs positions long, tandis que les short se multiplient. Si la tendance continue, on aura bientôt plus de positions short que long. Ce serait la première fois depuis 10 ans que les positions short des hedge funds seraient supérieures aux long.

C’est pourquoi il est important que l’or se maintienne au-dessus des 1400 $. Cela les forcerait à couvrir leurs positions short (note : pour éviter trop de pertes sur une position, les spéculateurs ouvrent des positions opposées pour limiter la casse).

Concernant le marché de l’argent, c’est exactement la même chose, en pire. Jamais les hedge funds n’ont été aussi bearish sur l’argent depuis 10 ans. »

Ces nouvelles ne sont pas nécessairement mauvaises. Comme Zero Hedge l’a affirmé, si un événement majeur devait propulser le cours de l’or à la hausse, le réflexe de couvrir les short en ouvrant des positions long donneraient de la traction à la tendance haussière. C’est ce phénomène de couverture, entre autres, qui explique les chutes et hausses violentes sur les marchés.

Source : King World News