Tags Posts tagged with "T1 2015"

T1 2015

0

Alors que les économistes officiels prédisaient une croissance supérieure à 2 % pour le premier trimestre 2015, GDPnow, le modèle de calcul en temps réel de la croissance aux États-Unis de la Fed d’Atlanta prédisait la quasi stagnation à 0,1 %. La vérité est pire : au T1 2015, les dernières estimations font état d’une contraction du PIB de 0,7 %.

C’est un peu mieux que les craintes de certains analystes qui avaient anticipé une récession 2 fois pire à -1,5 % mais il ne s’agit que de la première révision d’une longue série. La Fed a déjà trouvé la solution à ce problème : procéder à un second ajustement saisonnier (et éventuellement à d’autres jusqu’à ce que les chiffres affichés soient jolis) mais cela ne change rien à la véritable situation économique des États-Unis : il n’y a plus de croissance.

Car si on se tourne du côté de GDPnow, l’indicateur affiche en ce moment une croissance de 0,8 %. Si la marge d’erreur est le même que pour le premier trimestre 2015 cela signifie donc de nouveau que l’économie américaine patine et que durant les 6 premiers mois de l’année, la croissance n’aura pas été au rendez-vous.

Mieux encore, pour que les États-Unis réitèrent leur performance de l’année dernière (pour rappel : 2,39 % de croissance en 2014, pas de quoi faire la fête) cela signifie que durant le second semestre 2015, les USA devront générer plus de 6 % de croissance.  Comment ? Nous n’en avons aucune idée mais ce n’est certainement pas en relevant les taux, même d’un modeste 0,25 %, que la Fed y parviendra.

0

Article de KWN, publié le 14 mai 2015 :

« Avec les difficultés récentes du dollar, l’or, l’argent et le pétrole qui sont repartis à la hausse, KWN souhaite replacer aujourd’hui ces événements dans un contexte plus global en contemplant les 5 graphiques les plus étonnants de 2015. Ils proviennent du Wall Street Journal.

Le premier, ci-dessous,  permet de contempler les remous du marché obligataire allemand dont les taux ont fortement grimpé ces derniers temps :

Le second montre la récession que les Etats-Unis ont connue au premier trimestre 2015 en ajustant les chiffres de la croissance du PIB à l’inflation (note : et encore, on attend des révisions à la baisse de la croissance anémique du T1).

recession-usa

Le 3e montre que les spéculateurs qui avaient misé agressivement sur le dollar délaissent le billet vert et se tournent vers le marché du brut.

dollar-index-petrole

Le 4e graphique du Wall Street Journal rassemble la dette totale des ménages américains, le montant total des prêts hypothécaires en cours, la dette des prêts étudiants, des prêts autos et des cartes de crédit. Il est clair que la dette des prêts étudiants et des prêts autos est en train de déraper. Dans de nombreux cas, cette dette ne sera jamais remboursée.

dette-menages-usa

Mais ce n’est pas tout : simultanément, en Chine, la dette privée exprimée en pourcentage du PIB continue de croître pour totaliser désormais 185 % !

dette-chine

Le modèle de prévision du PIB américain en temps réel de la Fed Atlanta, GDPnow, n’a cessé de baisser au cours des semaines alors que les mauvaises nouvelles économiques se sont succédées aux États-Unis. La dernière estimation au 1er avril donne désormais une croissance de… 0%.

Début février, GDPnow estimait la croissance américaine du premier trimestre 2015 à environ 2,2 %. À partir de la mi-février, ce fut ensuite le début d’une longue série de révisions à la baisse pour terminer le trimestre à 0 %. Cette chute de la prévision de croissance GDPnow n’est que la conséquence mécanique des mauvais chiffres qui se sont succédés durant les dernières semaines. Des statistiques économiques catastrophiques qui n’ont pas empêché le Dow Jones et cie d’être quasi au même niveau qu’en début d’année. Ainsi sont les marchés d’aujourd’hui.