Tags Posts tagged with "Taux américains"

Taux américains

0

Nous avons enfin atteint le jour des expirations : les contrats or et argent du 16 décembre du COMEX entrent dans leur période de livraison à la clôture d’aujourd’hui. Avec l’intérêt ouvert total du COMEX de retour à ses niveaux de décembre, avons-nous atteint le plus bas ? Comme d’habitude, il faut regarder la paire USDJPY pour trouver des éléments de réponse.

Jusqu’à hier soir, l’intérêt ouvert de l’or du 16 décembre au COMEX était en baisse pour un total de seulement 30 773 contrats. Environ 50 à 60 % de ces contrats ont été liquidés et fermés aujourd’hui, laissant environ 10-15 000 contrats en attente de livraison, les demandes de livraison allant être envoyées à partir de ce soir. En décembre dernier, il n’y a eu que 2 073 livraisons de contrats or, ce qui signifie qu’elles devraient être supérieures de 5 fois à la fin de ce mois.

De plus, l’intérêt ouvert total de l’or au COMEX a de nouveau baissé hier pour atteindre un chiffre maigrichon de 410 824 contrats. Voyez plutôt :

      DATE                  PRIX                IO TOTAL

  • 25/11/15        $1072                393.110
  • 31/12/15        $1065                415.220
  • 11/07/16        $1364                657.776
  • 28/11/16        $1191                410.824

Vous voyez le truc ? Prenant leurs décisions sur base de quelques indicateurs clés, les algorithmes du trading à haute fréquence (HFT) achètent de l’exposition à l’or papier et le prix augmente. Pour limiter les dégâts de la hausse, les banques émettent de nouveaux contrats afin de diluer l’impact sur le prix de tous ces achats. Alors que les indicateurs se retournent, les algorithmes liquident leur exposition à l’or et le prix baisse. Les banques utilisent ces ventes pour racheter leurs positions short et l’intérêt ouvert décline.

Est-ce que les fondamentaux de l’offre et de la demande de l’or physique ont changé dans l’intervalle ? Peut-être un tout petit peu, vu que le sentiment et la demande physique s’améliorent généralement lorsque le cours est à la hausse. Mais ce qui importe vraiment en termes de prix, c’est la demande des algorithmes pour les dérivés de l’or papier et non le métal en lui-même.

Certains apologistes du système affirmeront que c’est futé et efficace… que d’acheter, posséder et stocker de l’or coûte trop cher mais aussi donc que ces formes synthétiques de l’or sont préférables. Idioties ! Moi, ce que je vois, c’est une manigance des banques pour faire du profit. Les banques créent et gèrent quasi toutes les formes d’or synthétique disponibles aujourd’hui, des contrats à terme en passant par l’or non alloué du GLD. Elles ont le pouvoir de créer à partir de rien la quantité d’or synthétique demandée par « le marché », elles ont donc de fait le pouvoir sur le prix de l’or. Qu’elles ne se privent pas de contrôler.

OK, c’est ainsi que ça marche. Tant que les banques conservent le contrôle, la seule façon de savoir quand le cours de l’or grimpera consiste à observer les indicateurs suivis par les algorithmes pour acheter de l’or synthétique. Quels sont-ils ?

  1. Le marché des changes, et plus spécifiquement la paire USDJPY.
  2. Plus globalement le dollar américain tel que mesuré par le dollar index.
  3. Et vu que c’est le cours de l’or exprimé en dollars qui est le plus observé, les tendances générales et les niveaux des taux américains, et en particulier les taux réels, à savoir les taux desquels on a retranché l’inflation.

C’est tout. Ce sont ces trois-là. Exploitez-les à votre profit comme nous l’avons fait durant la première moitié de 2016 et vous obtenez une hausse de 30 %. Cependant, lorsqu’ils se retournent tous contre vous comme c’est arrivé fin septembre, ATTENTION !

Vous avez dû voir ces graphiques au moins 1 million de fois. La paire USDJPY inversée est en chandelier tandis que le cours de l’or est indiqué par des barres. De nouveau, voyez-vous un cours de l’or dicté par ses fondamentaux ou 2 actifs corrélés, vu que, souvent, lorsque les algorithmes voient un mouvement du USDJPY ils achètent ou vendent immédiatement de l’or papier en réponse ?

j6100 or-jpy yen-japonais

Sur ce, terminons sur une note positive. Il y a une semaine, les éco-quants de JPM ont émis une prévision pour l’USDJPY projetant une baisse vers 100, voire même en dessous. Eh bien aujourd’hui, UBS vient de faire une prévision quasi identique. (…) De nouveau, lorsque l’USDJPY était près de 100 l’été dernier (ou 1.00 pour le JPYUSD du graphe ci-dessus), l’or se trouvait entre 1330 et 1380 $. Pourquoi ? Les algorithmes avaient observé la chute de la paire USDJPY de 120 à 100. En réponse, ils avaient acheté de l’or papier au COMEX. L’intérêt ouvert total du COMEX avait grimpé de plus de 50 % tandis que le prix de l’or avait augmenté de plus de 30 %.

Pourrions-nous être à l’aube d’une telle hausse ? J’espère que vous avez compris que la paire USDJPY détient la clé. Si les quants de la JP Morgan et d’UBS ont raison, préparez-vous à une hausse en 2017 et non à la sempiternelle baisse annoncée par les permabears habituels. »

Source : article de Turd Ferguson, publié le 29 novembre 2016 sur TF Metals Report

Enregistrer

Enregistrer

0
or physique

Article de TheWeek.co.uk, publié le 13 octobre 2016 :

« Comme attendu, les minutes de la réunion de la Fed de septembre ont renforcé les attentes concernant une hausse des taux avant la fin de l’année. Cependant, elles n’ont pas eu l’effet escompté, à savoir tirer le cours de l’or significativement vers le bas.

L’or n’offre pas de rendement, et a donc tendance à souffrir lorsque les taux augmentent. Un tel facteur a également tendance à doper le dollar, l’or étant utilisé en tant qu’assurance contre les humeurs du billet vert.

Les experts avaient prédit que les minutes de la Fed catapulteraient l’or à son plus bas de 4 mois atteint vendredi dernier, lorsqu’il avait descendu jusqu’à 1241 $ l’once. Mais, au lieu de cela, le cours s’est fermement maintenu entre 1250 et 1260 $ pour même atteindre 1261 $ ce matin durant la séance asiatique. Cet après-midi, il oscillait toujours à proximité de ce niveau à Londres.

Reuters estime que la vigueur relative du métal est principalement due à la faiblesse des actions, qui ont baissé en raison de statistiques commerciales chinoises décevantes « ayant levé des craintes concernant la santé de la 2e économie du monde ».

L’analyste de la banque OCBC Barnabas Gan a ajouté que la bonne tenue de l’or malgré les spéculations concernant le relèvement du taux directeur américain « suggèrent fortement que les cours de l’or… ont déjà intégré la probabilité d’un relèvement des taux cette année. »

Dans leurs minutes, les décideurs de la Fed ont déclaré qu’une action visant à resserrer leur politique serait justifiée « relativement tôt », d’après le Wall Street Journal. Beaucoup estiment que la décision de septembre (de ne pas relever les taux) fut acquise à une courte majorité.

« Les minutes ne disent pas quand la prochaine hausse des taux aura lieu, mais elles ont largement renforcé les attentes du marché et des analystes pour un relèvement en décembre, juste après l’élection présidentielle américaine, » ajoute le journal. »