Tags Posts tagged with "US Mint"

US Mint

0
ventes silver eagles octobre

Les ventes de Silver Eagles aux Etats-Unis ont augmenté dans la première moitié d’octobre, en raison notamment des agitations saisissables dans le cadre du système politique et des marchés économiques. Les ventes de Silver Eagle ont été à la fois importantes au cours des cinq premiers mois de l’année mais en même temps, elles ont été ralenties en raison de plusieurs facteurs.

Un desdits facteurs a été incarné par la chute de la demande des détaillants autorisés (grossistes), qui achetaient pourtant des quantités record de Silver Eagles dans la première moitié de 2016, et ce même si la demande des investisseurs particuliers s’était considérablement ralentie… L’autre facteur est incarné par la baisse de la demande des investisseurs, celle-ci étant associée à la sortie au Royaume-Uni de l’Union européenne l’été dernier.

Cela étant dit, notons que les ventes de Silver Eagle ont repris de belle dans la première moitié du mois d’octobre, et semblent être prêtes à prendre leur revanche, en atteignant notamment les 2 925 000 unités vendues, selon la mise à jour la plus récente (à savoir celle du 18 octobre). En effet, si nous jetions un coup d’œil au tableau ci-dessous, nous pourrions alors voir à quel point la demande a augmenté par rapport aux trois mois précédents (voir ci-dessus).

Si l’on s’arrêtait aux ventes de Silver Eagle réalisées jusqu’au 18 octobre 2016, l’on constaterait qu’elles témoignent d’une hausse considérable de 15 % par rapport aux ventes totales réalisées dans le mois de septembre – qui s’élèvent notamment à 1 675 000. En outre, elles ont déjà dépassé les ventes de juin, qui s’élèvent à 2 837 000. Si les ventes de Silver Eagle continuent de suivre un rythme similaire jusqu’à la fois du mois, l’on peut dès lors estimer qu’au moins 4 000 000 unités seront vendues.

En outre, les ventes de Gold Eagle, elles aussi, font montre d’une forte hausse durant le mois d’octobre. Même si les ventes de Gold Eagle, s’élevant à 84 000 onces, n’ont pas encore dépassé le total de 94 000 onces réalisées en septembre, notons qu’il reste cependant presque deux semaines jusqu’à la fin de ce mois-ci.

gold-eagle-ventes-2016

Qui plus est, force est de constater que si les ventes de Gold Eagle venaient à garder un tel rythme dans le cadre des deux prochaines semaines, elles pourraient alors atteindre le chiffre de 130 000 unités pour le mois. Non seulement il s’agirait d’un chiffre beaucoup plus élevé que celui des ventes réalisées en septembre, mais il serait également question des ventes mensuelles les plus élevées pour l’année… elles pourraient même battre le record du mois de janvier, où 124 000 onces ont été vendues.

L’on pourrait estimer que les investisseurs achètent davantage de Silver et de Gold Eagles en raison de la désintégration continue des marchés financiers et économiques, ainsi qu’en raison du « cirque politique » que l’on a pris l’habitude d’appeler « course à la présidence américaine ». Il n’y a jamais eu de campagne présidentielle plus étrange que celle à laquelle nous assistons aujourd’hui.

Et puis, nous avons eu ce titre de « Zerohedge today » : « Les Saoudiens et la Chine déversent leurs trésoreries ; les Banques centrales des pays étrangers liquident un record de 346 milliards de dollars en papier ». A ce propos, l’on peut imaginer que ce n’est que le début, sachant que la situation aux États-Unis devra encore être éclaircie et démêlée après l’élection… et ce peu importe qui sera élu(e).

Les investisseurs en métaux précieux ont besoin de comprendre à quel point la demande en matière de Silver Eagle a augmenté à l’issue de la crise financière survenue en 2008. A ce propos, sachant que la Fed a injecté des quantités massives de liquidités par le biais de sa politique d’assouplissement quantitatif (assouplissement quantitatif = impression massive d’argent) sur les marchés américains, les ventes de Silver Eagles ont atteint le niveau tout à fait impressionnant de 325 millions depuis 2008 (c’est-à-dire durant la période entre 2008 et 2016) :

historique de la vente de Silver Eagles depuis 1986 jusqu'à 2016

Bien que le total cumulatif des ventes de Silver Eagle s’élève à 483 millions d’onces depuis que le programme relatif a été lancé en 1986, les investisseurs ont réalisé un ensemble de vente impressionnant depuis 2008, s’élevant à 325 millions d’onces. Ainsi, la demande en matière de Silver Eagle pour les neuf dernières années, représente 67 % des ventes totales depuis 1986.

D’un autre point de vue, l’on peut dire que les investisseurs ont acheté 325 millions d’onces de Silver Eagles entre 2008 et 2016, contre 158 millions d’onces entre 1986 et 2007.

Lorsque les marchés craqueront à l’avenir, notons que les investisseurs qui auront acheté de l’or et de l’argent physiques pourront occuper des places sur les meilleurs « magasins de richesse », offrant et profitant ainsi d’options largement meilleures que celles relatives à ceux qui seront restés coincés dans le monde des actions, des obligations et de l’immobilier.

0
argent

La U.S. Mint (la Monnaie américaine qui frappe des pièces ayant cours légal ou de collection, NDLR) annonce un important mouvement de marché sur le Silver, ou argent-métal.

L’argent, ce métal oublié…

L’argent-métal a bien performé en 2016. Il est passé de 14 dollars environ l’once en janvier à plus de 20 dollars l’once au cours de l’été (juste après le Brexit). Actuellement, il se situe aux alentours de 19 dollars l’once.

Selon moi, cette hausse est loin d’être terminée — qu’il s’agisse de lingots ou d’actions minières. Et si l’on se base sur la simple leçon de l’offre et de la demande, l’argent pourrait pas mal progresser…

La demande en argent continue d’augmenter. Par exemple, la U.S. Mint ne cesse de battre tous les records modernes en nombre et volume de pièces en argent qu’elle frappe et vend. Ainsi, l’année dernière, la Mint a été à court d’argent-métal pendant un certain temps et a dû cesser de produire de nouvelles pièces. “Il n’y a pas assez d’argent-métal,” a déclaré le directeur de la Mint. Il est bien placé pour le savoir, non ?

Même histoire dans le reste du monde, où ceux qui peuvent acheter du métal mettent la main dessus quasiment à la sortie de la mine. Par exemple, il y a quelques années, j’ai visité une chambre forte sécurisée en Suisse dans laquelle toute une partie, environ 1 000 mètres carré, était remplie de lingots d’argent et de sacs de granulats d’argent (à usage industriel).

Il s’agissait surtout d’un stock industriel parce que les fabricants allemands — dans le cas présent, le propriétaire de tout ce métal était l’un des plus grands constructeurs automobiles du pays — ne peuvent tout simplement pas se permettre de se retrouver en rupture de stock d’argent-métal.

Toutefois, à mesure que la demande augmente, la production mondiale (c’est-à-dire “l’offre”) diminue du fait de la fermeture de mines. En effet, la plus grande partie de l’argent dans le monde est un produit dérivé de l’exploitation d’autres métaux comme le cuivre, le plomb et le zinc. Beaucoup de ces mines de métaux de base ont fermé ces trois dernières années. Aujourd’hui, l’offre d’argent-métal diminue et les stocks aussi.

Le problème est mondial. En 2015, le déficit mondial d’argent-métal — plus de demande que d’offre — était d’environ 130 millions d’onces. Il a été réglé par la vente des stocks. Selon la Société Générale, l’offre d’argent-métal en 2016 va probablement diminuer encore de 9%.

C’est pour cela que je pense que l’offre d’argent va connaître un rallye. A mesure que le problème prend de l’ampleur — une offre limitée et une demande en hausse – la plupart de ceux qui brassent beaucoup d’argent se rueront sur les métaux précieux. Et on va tout droit vers un tsunami des cours.

La valeur totale des investissements sur l’argent-métal dans le monde se situe juste au-dessus des 50 milliards de dollars, à comparer aux plus de 3 000 milliards de dollars de valeur en or. Il y a 60 fois plus de “valeur” liée à l’or qu’à l’argent. En outre, plus de 2 500 milliards de dollars sur ces 3 000 milliards sont contrôlés par des investisseurs privés comme des hedge funds, des institutions et des entités adossées sur ces investissements telles les ETF sur l’or.

Si même une petite quantité de cet argent en “or” décide de passer à l’argent-métal – sans parler de si du “nouvel” argent entre sur le marché — ces 50 milliards de dollars en argent-métal s’évaporeront purement et simplement dans la sphère de l’achat. Les cours de l’argent-métal grimperont en flèche.

Il faut également tenir compte du fait que des prix plus élevés ne suscitent pas de nouvelles offres — pas sur le court terme. Certes, les gens apporteront leur argenterie au revendeur du coin pour l’échanger contre du cash. Mais cela ne compensera pas l’énorme déficit de la demande mondiale. Le seul moyen pour compenser cette pénurie est d’exploiter de nouvelles mines, ce qui nécessite de nombreuses années et de grosses dépenses.

“Il n’y en a pas assez”, comme l’a fait remarquer le directeur de la U.S. Mint. Ce n’est pas un problème qui se résoudra rapidement.

Pour plus d’informations et de conseils de ce genre, c’est ici et c’est gratuit.

Article de Byron King via les Publications Agora.

0
pièces d'or et d'argent

Article de Profit Confidential, publié le 28 avril 2016 :

« Nous ne pouvons trop insister sur ce fait : si vous désirez savoir vers où l’or se dirige, vous devez observer les acheteurs (d’or physique). Leurs actions suggèrent que le cours de l’or pourrait grimper.

Nous assistons à une ruée vers l’or, même si malheureusement ce fait n’est pas reconnu. En bref, vous devez savoir 3 choses :

  1. La Chine continue plus que jamais d’acheter beaucoup d’or
  2. La demande en Inde est incroyable
  3. Les ventes de pièces et de lingots à travers le monde bondissent

1. Demande d’or en Chine

Pour vous donner une idée de l’ampleur de la demande d’or en Chine, voyez plutôt : en mars, ce pays a importé 64,1 tonnes de métal jaune rien qu’à partir de Hong Kong. En février, ses importations se sont élevées à 42,9 tonnes, ce qui correspond à une hausse mensuelle de 50 %.

Dans un contexte global, en 2015 la production mondiale d’or s’est élevée à 3000 tonnes, soit à 250 tonnes en moyenne par mois. En partant du principe que la production 2016 sera identique à l’année précédente, la Chine a importé en mars 25 % de la production mondiale.

Vous devez bien comprendre ceci : la Chine est le plus gros producteur mondial d’or. Si elle doit en importer, cela signifie quelque chose.

2. Demande d’or physique en Inde

Tournons-nous désormais vers l’Inde. Ce pays reste un acheteur solide d’or malgré son cours. Pour l’année fiscale 2016 qui s’est terminée le 31 mars, l’Inde a importé 926 tonnes d’or. Toujours par rapport aux 3000 tonnes qui sortent chaque année des mines mondiales, cela signifie que l’Inde a importé 1/3 de la production mondiale. Un chiffre impressionnant.

Et ce malgré les mesures prises par le gouvernement indien pour réduire la demande d’or, notamment via des taxes et des droits de douane. Malgré tout, ces mesures n’impactent pas beaucoup la demande.

3. Demande pour les pièces d’or

En ce qui concerne les ventes des Monnaies, elles ne cessent de m’étonner. Voyez plutôt : au 27 avril 2016, la US Mint a vendu 344.500 pièces d’or American Eagle d’une once. Durant les 4 premiers mois de 2015, elle en avait vendu pour 175.500 onces. Pas besoin d’être un génie des mathématiques pour calculer cette hausse de 96 % des ventes d’or de la US Mint en un an. Je l’ai déjà dit et je vais le répéter : je ne serais pas surpris si la US Mint devait atteindre le million d’onces d’or vendu si cela continue à ce rythme.

Perspectives à long terme pour le cours de l’or

Chers lecteurs, peu importe la manière de voir les choses, la demande reste solide malgré le fait que l’or s’échange bien en dessous de son pic de 2011.

Cela fait un moment que je suis optimiste pour l’or. Je vois que les dynamiques des marchés sont doucement en train de se retourner, comme attendu. Soudainement, l’or est devenu l’un des actifs les plus performants. Il y a peu de cela, fin 2015, l’or était encore qualifié de « pierre de compagnie ».

À long terme, on se dira, au vu du cours de l’or que nous connaîtrons, que 1250 dollars l’once c’était vraiment bon marché. À ce moment-là, les médias dominants vous diront à quel point il est important de posséder de l’or dans son portefeuille. Malheureusement, il sera trop tard. »

2
pièces d'or et d'argent

Article de Bloomberg, publié le 1er avril 2016 :

« Les Européens, en proie avec la crise des réfugiés et les taux négatifs, achètent de l’or en tant que valeur-refuge d’après Andrea Lang de la Monnaie autrichienne, qui s’attend à ce que la forte demande se poursuive durant 2016. (…)

Muenze Oesterreich AG, la monnaie autrichienne qui fabrique les Philharmoniques, a enregistré une augmentation des ventes de 45 % de ses lingots et de ses pièces d’or en 2015 (total : 1,32 millions d’onces) tandis que les ventes d’argent ont bondi de 4,6 à 7,3 millions d’onces, selon Lang.

« Les gens se font du souci à propos de la stabilité de l’économie, » a-t-elle déclaré. « Tous les pays européens éprouvent des difficultés. Le chômage est très élevé dans les pays du Sud. À ce niveau, l’Autriche se porte bien mais nous voyons ce qui se passe autour de nous. Et alors que les taux sont négatifs, tout joue en faveur de l’or. »

Les investisseurs achètent de l’or aux 4 coins du monde. Les ventes de pièces d’or American Eagle ont bondi à 83.500 unités écoulées en février 2016 contre 18.500 pièces vendues durant le même mois de 2015, selon les données publiées par la US Mint le 1er mars. (…) Les ventes de la Perth Mint ont grimpé en mars de 29 % à 47.948 onces par rapport au mois précédent. (…)

« L’histoire montre que durant les périodes de taux plancher, le rendement de l’or est 2 fois supérieur à sa moyenne historique, » a écrit le World Gold Council dans un rapport publié le 31 mars. « À long terme, les politiques de taux négatifs pourraient créer une demande d’or structurellement plus élevée, aussi bien des investisseurs que des banques centrales. » (…) »

0

La demande record pour les pièces d’argent américaines Silver Eagle en 2015, qui avait conduit à des mesures de rationnement, se poursuit depuis le début de l’année. Si bien que le mois dernier, la US Mint a battu son record de vente mensuelle pour le mois de février après avoir écoulé 4,782 millions de pièces ! Mais pourquoi le ratio or/argent est-il alors autour de 80 ?

La demande pour les Silver Eagle pourrait déboucher sur un nouveau record annuel

L’information est relayée par le site SmaulGld, sur base des chiffres fournis par la US Mint. Les ventes de Silver Eagle en février 2016 ont enregistré une hausse de 58,2 % par rapport à celles de février 2015. Et encore, ce chiffre aurait pu être encore plus élevé vu que la US Mint a dû à nouveau mettre en place des quotas. La demande pour la version or de cette pièce a quant à elle littéralement explosé : avec 67.500 Gold Eagle écoulées, il s’agit d’une hausse de 440 % par rapport à février 2015.

ventes-american-eagle-fevrier-2016

Pour continuer dans les chiffres bruts, la demande pour les Silver Eagle depuis le début de l’année jusqu’à fin février s’est élevée à 10,7365 millions de pièces d’argent. Cela signifie que d’ici la fin 2016, la US Mint pourrait écouler de 55 à 60 millions de Silver Eagle, explosant ainsi son record de 2015 (47 millions).

Tout ceci ne rend que plus curieuses les évolutions du cours de l’argent depuis le début de l’année, la corrélation historique entre l’or et l’argent étant remise en question alors que la demande pour le métal gris est indiscutable, du moins en ce qui concerne la demande d’argent pour investissement. C’est la question que se pose Prinesha Naidoo dans cet article de MineWeb :

L’argent reprend-il son souffle ?

« Connus pour évoluer de concert, les mouvements récents de l’or et de l’argent ont fait fi de cette tendance historique pour diverger. Même si le cours de l’or a décroché de son plus haut du 11 février (1249,9 $), il s’est bien repris depuis pour être proche de 1230 $ (note : 1242 même au moment d’écrire ces lignes). L’argent, par contre, est tombé de 15,79 dollars à 14,8 dollars l’once.

« La performance médiocre de l’argent par rapport à l’or est étrange vu que d’habitude, lorsque le cours de l’or augmente celui de l’argent progresse encore plus, » a déclaré Julian Jessop, responsable de la recherche Matières Premières chez Capital Economics.

Depuis le début de l’année, les 2 métaux ont profité de la demande pour les valeurs refuge, même si habituellement un dollar fort et un environnement de hausse des taux réduisent l’appétit pour les métaux précieux. L’or, l’actif majeur le plus rentable de 2016, a grimpé jusqu’à présent de 16 % contre 7 % pour l’argent.

Les données du Silver Institute montrent que la demande industrielle d’argent s’est élevée à environ 54 % de la demande totale en 2015. Vu les nombreuses applications industrielles de l’argent, ce métal est considéré comme étant plus volatil que l’or. De ce fait, la divergence des cours pourrait être la conséquence de la faible croissance économique et de l’activité industrielle modeste en vigueur dans la plupart des régions du monde.

Par rapport à d’autres métaux précieux comme le platine et le palladium, dont les prix sont aussi influencés par la demande industrielle, le cours de l’or est résilient : « cela signifie que les marchés financiers sont toujours pessimistes à propos des perspectives économiques, » a déclaré Georgette Boele, coordinatrice de la stratégie devises et métaux précieux d’ABN-AMRO.

Jessop, cependant, a évoqué les rebonds généraux des cours des métaux industriels en tant que signe additionnel de l’étrangeté de la divergence des prix entre les 2 métaux précieux alors que le rôle industriel de l’argent est plus important que celui de l’or.

ventes-american-eagle-1986-2016

Alors qu’il avance que cela pourrait s’expliquer par le fait que l’argent ne serait plus à la mode du côté des investisseurs, les ventes de pièces d’argent du côté de la Monnaie américaine, canadienne et australienne indiquent que la demande d’argent pour investissement continue d’augmenter significativement. (…)

Il se pourrait simplement que l’argent soit en train de reprendre son souffle. « Si les investisseurs et les marchés financiers redeviennent plus constructifs sur les perspectives économiques, le métal précieux cyclique (l’argent) commencera à surperformer l’or, » a déclaré Boele.

D’après Jessop, la sous-performance de l’argent par rapport à l’or ne durera pas : « Nos prévision 2016 pour les cours des MP sont toujours à 16,5 dollars pour l’argent et 1250 $ pour l’or, soit un ratio or/argent de 75. (…) »

0

Article de ZeroHedge, publié le 11 janvier 2016 :

« Tandis que les Chinois faisaient la queue pour échanger autant de yuans en dollars que possible au début de ce mois, les Américains étaient de leur côté occupés à échanger leur propre devise papier, tant désirée en Chine, contre de l’or et de l’argent.

Comme le rapporte Reuter, les ventes de pièces d’argent American Eagle ont bondi ce lundi alors que la US Mint avait rationné ses ventes pour la première semaine de 2016 à 4 millions d’onces soit quatre fois plus que le quota de des cinq derniers mois de 2015, instauré  après la hausse de la demande de l’été. Cela ne sera néanmoins pas suffisant.

D’après la Monnaie américaine : plus de la moitié du quota hebdomadaire d’argent a été vendue ce lundi, premier jour de vente des Silver Eagle 2016 signe que la demande de ce début d’année 2016 bat tous les records.

Pour mettre cette demande d’argent en perspective, les 2,76 millions d’onces vendues ce lundi correspondent exactement à la moitié des 5,53 millions d’onces qui furent écoulées durant tout le mois de janvier 2015 !

us-mint-ventes-argent-janvier-2015

Inutile de dire que si la demande de ce premier jour de janvier se poursuit jusqu’à la fin du mois, on assistera à un nouveau record mensuel des ventes d’argent de la US Mint.

Ventes de pièces d’or de la US Mint en janvier 2016

Le début des ventes de pièces d’or American Eagle est également sans précédent. La monnaie américaine en a écoulé 60.000 onces soit environ 75 % des 81.000 qui furent vendues tout au long du mois de janvier 2015 !

us-mint-ventes-eagle-or-janvier-2015

Comme nous l’avions couvert à l’époque, la Monnaie est tombée à court de pièces d’argent en juillet à cause d’une augmentation significative de la demande alors que le cours du métal gris atteignait un plus bas de six ans. Les stocks furent rechargés et les ventes reprirent sur la base d’un quota d’un million d’onces par semaine jusqu’à la fin de l’année. (…)

Si la demande extraordinaire du premier jour de vente devait résister, nous ne doutons pas que la monnaie américaine sera à court d’or et d’argent dans les jours à venir. »

0

Comme attendu et malgré des conditions adverses (primes en hausse qui à leur pic s’élevaient à 50 % du cours spot (!!!) et le rationnement), les ventes de Silver Eagle 2015 ont de nouveau battu le record de vente annuelle de la US Mint. Un record historique d’ailleurs battu pour la 3e année d’affilée ! Artcile de Smaulgld.com :

« Au 30 novembre 2015, la US Mint a vendu 44.666.500 pièces d’argent d’une once Silver Eagle et ce malgré le système de rationnement imposé à ses distributeurs officiels pendant une bonne partie de l’année.

primes-argent-2015

Ce 30 novembre, la US Mint a vendu 737.000 pièces. En raison de l’incapacité de la monnaie américaine de satisfaire la demande, les primes sur l’argent ont doublé durant le mois de septembre ce qui fut un frein supplémentaire aux ventes. Une prime de 50 % sur le cours de l’argent a dû être déboursée par les acquéreurs de Silver Eagle durant le mois de septembre. (…)

Durant les cinq premiers mois de l’année, les ventes furent médiocres alors que nous nous dirigions vers la période traditionnellement creuse, on s’attendait à des ventes 2015 en baisse significative par rapport à l’année précédente. Les ventes ont ensuite explosé durant l’été. La monnaie américaine fut rapidement dépassée par la demande si bien qu’elle fut forcée d’imposer un système de quotas à ses grossistes officiels. (…) »

2
argent 1 once Philarmonique

Ce n’est pas parce que Silver Doctors s’est spécialisé dans les prédictions sensationnalistes (et erronées) que tout ce qui y est publié est fantaisiste. Pour preuve, Reuters vient de publier un papier (1er octobre 2015) faisant état de la pénurie avérée en pièces d’argent qui frappe le marché des métaux précieux :  

« Le marché mondial des pièces d’argent est victime d’un étranglement sans précédent de l’offre, forçant certaines monnaies à rationner les ventes et à faire des heures supplémentaires tandis que les acheteurs américains se tournent vers l’étranger pour satisfaire la hausse subite de la demande.

La US Mint a commencé à mettre en place en juillet des quotas hebdomadaires sur son produit-phare, la pièce d’argent Silver Eagle, car elle ne parvient pas à satisfaire la demande. La monnaie du Canada l’a imité peu de temps après suite à des ventes record en juillet. En Australie, la Perth Mint a vendu en septembre une quantité record de plus de 2,5 millions d’onces d’argent, soit près de 4 fois plus qu’en août. Elle a également commencé à mettre en place des quotas sur sa nouvelle gamme de pièces, selon les déclarations d’un officiel de la monnaie.

La demande d’argent crève tous les plafonds

« La demande d’argent crève tous les plafonds, » a déclaré Neil Vance, manager des ventes en gros de la Perth Mint. « Une frénésie semble s’être installée alors que les gens pensent qu’il y a une pénurie de métal. Mais il s’agit en fait d’un déficit de capacités de production. » (…)

La monnaie autrichienne, qui a commencé elle aussi à mettre des quotas sur les ventes de sa célèbre pièce d’argent Philharmonique, a augmenté sa production de pièces après une demande plus importante que prévu en juillet et août.

Durant ses 35 années de carrière dans les métaux précieux, Roy Friedman, vice président des ventes de Manfra, Tordella & Brookes (l’un des plus gros grossistes du marché des métaux précieux aux États-Unis), a déclaré ne pas se souvenir d’un tel déficit d’offre concernant les pièces d’argent nord-américaines, pénurie qui s’est ensuite étendue aux pièces produites en Autriche et au Royaume-Uni.

Selon les marchands et les monnaies, la pénurie serait due à l’explosion des achats des particuliers aux États-Unis, qui se sont rués sur les pièces d’argent en raison de la chute du cours de début juillet, propulsant le prix du métal à un plus bas de 6 ans. Le ratio entre l’argent et l’or, un indicateur suivi de près sur le marché des métaux précieux, (…) est désormais à 76. L’argent devient donc encore plus attractif alors qu’il est déjà préféré en raison de son prix inférieur par rapport à l’or.

La US Mint a vendu 14,26 millions d’onces d’argent au 3e trimestre 2015, soit un record depuis 1986. (…) La monnaie canadienne a quant à elle battu tous ses records en août et en septembre.

Tandis que les monnaies nord-américaines étaient dépassées par la demande, les investisseurs se sont tournés vers l’étranger face à la rareté de l’offre, enclenchant un effet domino en Europe et en Asie.

« Nous ne pouvons obtenir qu’une fraction de ce que nous pourrions vendre », a déclaré Terry Hanlon, président de Dillon Gage, l’un des plus grands marchands de métaux précieux du monde (basé à Addison, Texas). (…) »

5

Article publié le 29 septembre sur SilverDoctors.com :

« La pénurie d’argent vient de tourner au surréaliste… Alors que ce lundi le cours de l’argent a de nouveau été catapulté en dessous des 15 $ l’once, la pénurie qui sévit sur le marché de détail de l’argent continue de s’empirer.

Comme nos lecteurs le savent, la Royal Canadian Mint et la US Mint éprouvent les pires difficultés du monde à satisfaire la demande d’argent physique sans précédent. C’est à un point tel que le gestionnaire Dave Kranzler a lancé cette semaine l’hypothèse que la US Mint pourrait délibérément limiter sa production afin de satisfaire l’énorme demande physique de la Chine et de l’Inde.

En bref, il est impossible d’acheter des produits de la monnaie canadienne du côté des grossistes et des distributeurs depuis près d’un mois. Les problèmes de production de la monnaie canadienne sont apparemment tellement sévères qu’elle aurait signé un contrat avec la Sunshine Mint afin de produire ses lingotins d’argent de 10 onces en raison d’un « problème de production mécanique majeur ».

Tout ceci alors que d’après le CEO de la Sunshine Mint, Tom Power, sa société tourne déjà 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à capacité maximale, en bonne voie pour produire environ 75 millions d’onces en 2015, soit 3 fois plus que durant la célèbre pénurie de 2008 ! La Sunshine Mint a d’ores et déjà vendu l’intégralité de sa production 2015 et n’accepte aucune commande en ce moment.

Comme discuté avec James Turk durant ce week-end, le grossiste plus important du monde a déclaré la semaine dernière qu’il ne lui restait plus que 3 produits disponibles : des Silver Eagles 2015 pour livraison le 2 décembre à 5 $ de prime (achat en gros !), des lingots Asahi de 100 onces pour livraison le 16 novembre et des Philarmoniques autrichiennes 2015 pour livraison le 12 octobre !

Le grossiste américain N°3 du marché  n’enregistre plus aucune commande pour les Silver Eagles alors que les distributeurs officiels ont déjà vendu leurs quotas attribués jusqu’à la mi-décembre, date à laquelle la US Mint pourrait bien clôturer anticipativement l’année en stoppant la production et les ventes.

Alors que la production estimée de Silver Eagles des 2 prochains mois a déjà été vendue, il est probable qu’il sera impossible d’acheter des Eagles en argent de début décembre à fin janvier / début février, lorsque la US Mint commencera à livrer ses premières Silver Eagles 2016. (…)

Le Doc s’est récemment entretenu en privé avec le vice-président de l’un des 3 grossistes américains les plus importants du marché des métaux précieux. Il lui a indiqué qu’il n’a jamais assisté durant sa carrière de 30 ans à une telle pénurie de pièces et de lingots d’argent.

Si on devait assister à un crash boursier significatif aux États-Unis ou dans le monde, ou à un événement exceptionnel dans les mois à venir, on peut s’attendre à ce que les primes deviennent bien plus élevées qu’en 2008-2009, lorsqu’elles avaient grimpé de 50 à 100 % sur de nombreux pièces et lingots d’argent. »

0

Article de SRSroccoReport, publié le 16 septembre 2015 : 

« Tandis que les délais pour obtenir certaines pièces d’argent peuvent atteindre les 2 mois, les investisseurs se tournent désormais vers l’or. À quel point ? Beaucoup, à en croire les chiffres.

Alors que les ventes de Gold Eagle se sont mises à grimper en juin (76.000 onces) en raison des craintes concernant un éventuel Grexit, elles ont explosé à 177.000 onces en juillet pour ensuite baisser à 101.500 onces en août. Début septembre, la tendance semblait indiquer que les ventes du mois allaient être inférieures à celles d’août. Cependant, à cause des délais de livraison sur certains produits comme les Silver Eagles, Maples et Philarmonics, les investisseurs se sont tournés vers les Gold Eagles.

D’après les derniers chiffres publiés, la US Mint a vendu 91.000 onces de Gold Eagles entre le 1er et le 16 septembre 2015. Ce qui signifie que les ventes de ces pièces durant la première moitié de septembre totalisent déjà 90 % des volumes écoulés durant le mois d’août. Je pense que ces ventes totaliseront 165.000 onces d’ici la fin du mois.

Même si les volumes écoulés furent supérieurs en juillet, cette tendance était plutôt due à la peur de la contagion financière de la crise européenne. Tandis que la tendance actuelle s’explique par les investisseurs qui, ne pouvant se procurer de l’argent à moins d’attendre 6 à 8 semaines, préfèrent se tourner vers l’or.

Je me suis entretenu avec plusieurs marchands importants de métaux précieux sur Internet. Ils m’ont affirmé qu’en juin et en juillet ainsi que pendant une partie du mois d’août, les investisseurs ont acheté plus d’argent que d’or. Cependant, cette tendance s’est inversée récemment, certains marchands générant durant certains jours plus de 2/3 de leur chiffre d’affaires grâce à l’or.

Augmentation des ventes d’or au T3

Non seulement les ventes de Gold Eagles ont augmenté significativement durant le 3e trimestre, mais elles sont 3 fois supérieures aux ventes du T1 et T2.

Gold-Eagle-ventes-2015-stats

(…) »