Un avenir monétaire à plusieurs devises pour la Grèce ?

Un avenir monétaire à plusieurs devises pour la Grèce ?

or

Tandis que les banques grecques resteront fermer jusqu’au moins jeudi, selon cet article de Charles Hugh Smith certaines entreprises grecques se sont déjà mises à émettre de la monnaie privée afin de pouvoir poursuivre leurs opérations. Dans le futur, la Grèce pourrait être amenée à utiliser plusieurs devis en parallèle pour faire face au manque de liquidités qui risque d’asphyxier une économie grecque déjà aux abois :

« Il était facile de prévoir l’effondrement à terme de l’euro, la « devise unique censée convenir à tout le monde ». De fait, certains analystes avaient expliqué pourquoi elle était condamnée avant même son adoption, l’euro étant en fait la pierre angulaire du projet européen dont l’objectif est l’intégration complète des économies européennes. J’avais déjà couvert il y a 5 ans les nombreuses déficiences structurelles de l’euro, mais prédire ce qu’il va désormais se passer est beaucoup plus compliqué. Cependant, il semblerait que la Grèce s’oriente vers un système monétaire à plusieurs devises. Comme le Telegraph l’a rapporté, des sociétés grecques émettent déjà leur propre  monnaie privée afin de remplir le vide :

« Malgré les propos rassurants, la crise risque de s’accélérer si aucun règlement n’a lieu avant le début de la semaine prochaine, des entreprises de Thessalonique et d’autres parties du pays émettant déjà des devises privées parallèles afin de maintenir en vie les échanges économiques et soulager le manque criant de liquidités. Vasilis Papadopoulos, propriétaire de l’usine de papier Maxi à Katerini a expliqué que la situation devenait désespérée pour son industrie.

« J’ai assez de matières premières pour tenir jusqu’au 14 juillet. Si je n’arrive pas à me faire livrer davantage de pulpe, je devrai fermer l’usine. C’est aussi simple que cela. J’emploie 183 personnes et je vais devoir commencer à licencier, » a-t-il déclaré.

Sa société a conclu un accord avec les supermarchés de la région pour accepter des coupons ou de la monnaie scripturale privée en tant que paiement à partir de la semaine prochaine. Ses employés seront ensuite en mesure d’utiliser cette devise en tant que moyen de paiement parallèle dans ces mêmes supermarchés pour faire leurs courses. »

L’idée que cette monnaie privée puisse servir de moyen d’échange tout à fait valable ne surprendra pas ceux qui ont lu l’excellent livre de David Graber « Debt : the first 5000 years » ou l’histoire du capitalisme moderne en 3 volumes de Fernand Braudel.

Lorsque l’argent vient à manquer, notamment durant une crise de liquidités, de nombreuses formes de devises apparaissent afin d’huiler la machine du commerce. La monnaie remplit 2 fonctions de base : servir de moyen d’échange et conserver la richesse. (…)

L’or et l’argent, traditionnellement utilisés pour conserver la richesse, peuvent également servir de moyen d’échange, mais en vertu de la loi de Gresham qui dit que la mauvaise monnaie s’impose sur la bonne monnaie, les gens préféreront utiliser la monnaie papier pour leurs échanges et conserver leur or et argent.

Nous pourrions être dans la première phase d’une nouvelle ère dans laquelle les monnaies non étatiques se multiplient, comme les monnaies digitales (Bitcoin), des monnaies adossées à l’or et bien d’autres variations. (…) »