Un homme d’affaires descend une banquière en Bulgarie

Un homme d’affaires descend une banquière en Bulgarie

0

Bourgas-liubomir-simeonov-bulgarie-banquiere-assassineeEn France, Bruno  Boulefkhad se bat pacifiquement contre les abus des banques en faisant le siège de la Société Générale. En Bulgarie, un homme d’affaires n’a pas eu cette patience. L’affaire a tourné au drame : il a assassiné à l’aide d’un revolver Pavlinka Iovcheva, qui occupait un poste à responsabilité dans une agence Unicredit Bulbank de Bourgas.

L’homme s’est rendu à la police en avouant son geste. Il a admis avoir prémédité l’assassinant, après des mois et des mois de chantage. Lyubomir Simeonov était un homme d’affaires à succès, qui avait réussi dans le commerce des produits naturels (herbes, etc.).

L’Europe lui avait attribué une aide de 2,2 millions de lev (1 millions d’EUR) pour développer ses affaires et créer 27 emplois. Après avoir été dirigé vers la banque Unicredit Bulbank, l’argent devait être débloqué et versé à l’entrepreneur par celle-ci. La banque lui a « conseillé » de faire appel à un certain entrepreneur. Il a refusé, ses ennuis ont alors commencé. Certains dirigeants de la banque ont profité de leur position pour faire du chantage à Simeonov, mais celui-ci a refusé de céder.

Simeonov a été menacé à plusieurs reprises, par différentes personnes. Il a tenté de résoudre ses problèmes par la voie légale, sans succès.  A bout, la banque ayant mis sa société dans des ennuis financiers inextricables, refusant de libérer les fonds auxquels il avait droit, il a fini par commettre l’irréparable.

Il a affirmé à un journaliste qu’il avait bien réfléchi à son geste. C’était selon lui la seule manière d’alerter l’opinion publique à propos des abus bancaires en Bulgarie. Il avait alerté la chambre de commerce, le siège de la banque, etc.

Peu après le drame, de nombreuses nouvelles erronées ont été publiées : il aurait assassiné la banquière après la saisie de son appartement, à cause d’un refus de crédit. Tout ceci est faux. Amateurisme, ou tentative d’étouffer l’affaire en dissimulant les vraies raisons ? Difficile à dire.

Malheureusement, le mal est fait. Ce genre de chose devait arriver. Si l’Etat n’est pas capable de faire respecter la loi, les citoyens honnêtes risquent de basculer dans des comportements extrêmes.

Source : http://www.burgasnovinite.bg/11-Razstrelyanata-bamkerka-iznudvala-ubieza-si.html