Vidéo : prévisions 2016 de Peter Schiff

Vidéo : prévisions 2016 de Peter Schiff

Peter Schiff commente le début d’année catastrophique des marchés actions 2016, le piège dans lequel la Fed s’est elle-même mise et l’embellie qui attend l’or et l’argent alors que la Fed est obligée de faire machine arrière sur les taux et admettre que la reprise économique est un leurre.

Transcription :

Tout au long de l’année dernière, j’ai dit que je ne croyais pas la Réserve fédérale capable d’augmenter les taux d’intérêt en 2015. Je le pensais pour deux raisons.

Premièrement, je ne croyais pas l’économie capable de supporter la hausse et deuxièmement, je ne croyais pas les marchés boursiers capables de la supporter.

Au cours de l’année, la Fed a essayé de profiter des avantages de la hausse des taux en en parlant simplement donc sans coût, sans agir. Je pensais que la stratégie consistait à prétendre que l’économie et les marchés pourraient résister à des taux d’intérêt plus élevés, qu’ils étaient assez solides tout en se gardant d’agir.

Je savais que si la Fed avait fait l’erreur de relever ses taux, nous aurions eu la preuve que l’économie et les marchés ne pouvaient pas l’encaisser mais lorsque la réunion finale du comité est arrivée, vers la fin décembre, la Fed s’était elle-même cernée au point de vue de sa crédibilité. Elle a cru alors qu’elle n’avait pas d’autre choix que d’agir. Si elle ne l’avait pas fait, les marchés en auraient déduit que la Fed doutait des marchés et de l’économie.

La Fed a eu peur. Elle a eu peur d’avoir tort car elle ne cessait de répéter qu’elle estimait l’économie assez forte pour relever les taux d’ici la fin de l’année. Si elle n’avait pas tenu promesse, c’eut été l’équivalent de reconnaître qu’elle avait eu tort. Elle a donc décidé d’agir et de relever ses taux et que s’est-il passé depuis ? Exactement ce que j’avais prédit.

L’air est déjà en train de sortir de la bulle car la Fed l’a percée. Les marchés actions américains sont en passe de réaliser leur plus mauvais mois de janvier de l’histoire. De nombreux indices comme le S&P 500 et le Dow sont déjà dans une phase de correction, en baisse de plus de 10 %. Le NASDAQ, à nouveau, est en baisse de 10 % depuis le relèvement des taux de la Fed mais d’autres font bien pire comme le Russell 2000, à plus de  moins 20 %. Le Dow Transport, plus petit mais sensible économiquement, est proche des moins 30 %, il est dans un marché baissier en bonne et due forme.

Que se passe-t-il avec l’économie ? Eh bien, l’estimation de la Fed d’Atlanta pour le T4 2015 est à 0,8 % (note : et a été clôturé à 0,6 %). Je crois que c’est même trop optimiste. Je ne serais pas étonné que l’on soit en territoire négatif après révision même si c’est le cas, je pense que le premier trimestre 2016 sera aussi négatif. La récession a donc démarré soit durant la fin de l’année dernière ou en ce début d’année. Je pense que nous sommes déjà en récession et dans un marché baissier pour les actions.

Cela dit : que va faire la Fed ? Car il y a quelques semaines, elle nous disait grosso modo que tout était en ordre, elle vantait la reprise et les marchés en relevant ses taux et en criant victoire. Désormais, nous allons devoir arracher une défaite dans la gueule de la victoire. D’une certaine façon, la Fed va devoir faire volte-face tout en essayant de maintenir un semblant de crédibilité.

La seule chose qui pourra mettre un terme à cette correction et l’empêcher de devenir un véritable marché baissier c’est la capitulation de la Fed, son aveu que l’économie est plus faible qu’anticipée. Elle devra admettre que la hausse des taux était une erreur ou la remettre sur le dos d’événements que personne n’aurait pu prévoir.

Elle devra de toute façon avancer une excuse pour sauver la face et justifier la baisse des taux et le redémarrage d’un assouplissement quantitatif.

Que cela signifie-t-il pour l’or ? Si vous suivez mes vidéos et mon blog, j’avais dit l’année dernière que si la Fed se décidait à relever son taux directeur ce serait le signal d’achat pour l’or. « Acheter la rumeur, vendre les faits », vu que le cours de l’or a baissé pendant des années dans l’attente du relèvement des taux. En fait, le cours de l’or n’intégrait pas une seule hausse des taux mais toute une série.

J’avais cependant dit que lorsque la Fed allait se décider, on assisterait à des actions « acheter la rumeur, vendre les faits » car il ne s’agit pas du début d’un cycle de hausses.

Cette hausse fut la fin d’un cycle de serrage de vis monétaire qui a commencé il y a quelques années avec les discussions sur la réduction du QE (taper). La première hausse des taux n’a donc pas eu lieu avec le relèvement effectif du taux directeur mais lorsque la Fed a commencé à parler de réduire son QE. Lorsque cela a enfin eu lieu, ce fut donc la fin de son cycle de serrage de vis monétaire et non pas le début.

La prochaine action de la Fed sera donc le lancement d’un nouveau cycle d’assouplissement monétaire qui je pense propulsera les taux en territoire négatif.

N’oubliez pas qu’ils le sont déjà en termes réels. Les taux d’intérêt sont inférieurs à l’inflation réelle. En fait, ils sont même plus bas que les chiffres officiels d’inflation mais je pense que la Fed va propulser les taux en territoire négatif, nominalement parlant et je pense qu’elle lancera son QE4.

Le rally qu’a connu l’or suite à la hausse des taux va donc se poursuivre et s’accélérer mais, en fait, le jour où la Fed a relevé son taux directeur, on a assisté à une réaction réflexe avec la baisse du cours de l’or. J’avais annoncé qu’il s’agissait d’une possibilité, l’or a oscillé autour des 1050 $.

Depuis, il est remonté au-dessus des 1100 $ pour être désormais légèrement en dessous. Je pense que le plus bas est derrière nous mais la question est de savoir quelle quantité d’air sera autorisée à sortir de la bulle par la Fed  avant qu’elle colmate le trou qu’elle a elle-même percé en faisant machine arrière sur les taux et en lançant son QE4.

En attendant, l’or reste une véritable affaire car la plupart des gens n’ont pas encore compris tout ceci.

Ils se laissent toujours bercer par la belle histoire de la reprise économique et des taux intérêt plus élevés alors que c’est justement ce qui a provoqué la correction de trois ans de l’or.

C’est à cause de ce faux scénario. Tout le monde a cru que les actions de la Fed fonctionnaient. Que ces sept années de politiques monétaires accommodantes de taux zéro avaient marché, que l’économie avait maintenant récupéré, que les taux allaient grimper et que l’économie américaine était en grande forme. Ce scénario est un conte de fées.

La Fed n’a pas réglé nos problèmes, elle les a exacerbés. Elle a mis un sparadrap sur un cancer. Aujourd’hui alors qu’elle ôte le sparadrap on constate les dégâts, bien pires.

Désormais, elle va devoir revenir à la charge avec le QE des QE et nous allons connaître un rally épique de l’or alors que tout le monde fera machine arrière.

Au lieu de vendre le métal jaune, à force d’écouter la Fed et ses promesses de reprise, d’économie forte, ils vont devoir en acheter alors que la Fed se lance à nouveau dans des politiques accommodantes avec un QE4 pour contrer la récession et le marché baissier.

Mais d’où cet or va-t-il bien pouvoir provenir ? Il n’y en a pas suffisamment pour satisfaire la demande.

C’est pourquoi vous devez acheter votre or maintenant, avant que les professionnels, les spéculateurs et les hedge funds inversent leurs positions short.