William Kaye : 2014 devrait être l’année de vérité pour l’or

William Kaye : 2014 devrait être l’année de vérité pour l’or

or-banques-centrales-achats« Le problème de l’or, depuis le déclin de son record nominal en 2011, c’est que c’est le COMEX qui donne le la en termes de valorisation. Or, ce marché est principalement contrôlé par des robots (HFT) et est manipulé par les banques centrales, notamment par la banque centrale des banques centrales, la banque des règlements internationaux (BIS en anglais).

L’or physique est valorisé sur base d’un système de réserve fractionnelle papier. Dans ce contexte, 2 choses se passent :

Beaucoup d’Occidentaux ne comprennent pas dans quelle direction nous marchons, et se méfient de l’or. C’est malheureux, car il s’agit de l’un des seuls actifs sûrs aujourd’hui.

Deuxièmement, cela crée une vision artificielle et illusoire de l’État réel de la finance mondiale. Je veux dire par là qu’historiquement parlant, l’or a toujours été un excellent baromètre de la situation globale. Comme un thermomètre qui permet de voir si on a de la fièvre, l’or qui monte est le signe que les choses ne tournent pas rond.