William Kaye sur la vague de suicides chez les banquiers

William Kaye sur la vague de suicides chez les banquiers

0

Depuis 2 semaines, une curieuse vague de suicide a fait 5 morts parmi de hauts cadres de la finance. Cela avait commencé par un banquier de la JP Morgan fin janvier. Un nouveau suicide d’un employé de la JP Morgan continue la série avec Ryan Henry Crane. Que se passe-t-il ?

Suicide-Banques

Il s’agit peut-être d’un hasard, mais cela fait tout de même beaucoup en peu de temps. De ces 5 suicidés, 3 travaillaient pour la JP Morgan et pour la Deutsceh Bank, des banques qui font l’objet de nombreuses enquêtes. Mike Drueker travaillait pour de Russell Investment, Richard Talley pour American Titles Services.

William Kaye, qui a travaillé il y a 25 ans pour la Goldman Sachs, est également perplexe, et c’est un euphémisme (source) :

« Tout cela me semble bien suspect, pour des professionnels qui étaient au firmament de leur carrière, ne semblaient pas dépressifs ou présenter des risques mentaux. Et voilà que soudainement, tout ce beau monde se suicide. C’est étrange.

Il se pourrait que ces suicides soient liés au fixing de l’or de Londres, mais aussi à la manipulation des taux de change des devises, dont avait tiré profit ces banques (JP Morgan et DB). Personne ne fait un travail d’investigation pour essayer de comprendre ce qu’il s’est passé.

Pourtant, au moins 4 « suicidés » récents étaient des cadres de haut vol, qui devaient en savoir beaucoup sur la manipulation de l’or et du FOREX et devaient probablement être impliqués dans les opérations concernant les produits dérivés de ces marchés.

Ces banques sont des mafias. Il est donc raisonnable de penser qu’elles pourraient adopter les méthodes des syndicats du crime en cas de nécessité. Que ferait Tony Soprano si quelqu’un menaçait de le balancer ? Il l’aiderait à tomber du dernier étage. »