2 « Autrichiens » en faveur de l’or au Comité de la FED ?

0
1448
pièces d'or et d'argent

Cet article de Bloomberg est surprenant. Nous avons d’un côté un Trump qui met une pression d’enfer sur la FED afin qu’elle soit bien plus accommodante, tel un parfait keynésien. De l’autre, ses 2 candidats aux sièges vacants du Comité de la FED sont aux antipodes de telles politiques, l’un d’entre eux étant même un partisan du retour au standard or :

John Maynard Keynes, considéré comme un saint par les économistes penchant à gauche, avait qualifié l’or de « relique barbare ». Milton Friedman, son équivalent à droite, disait que le standard or pour le dollar n’était « pas faisable, parce que la mythologie et les croyances requises pour qu’il soit efficace n’existent plus ». En 2012, un sondage de l’école de management de l’université de Chicago auprès d’économistes renommés avait mis en exergue que 34 % d’entre eux étaient contre le standard or, et les 66 % restants fortement contre.

Pourtant, les 2 candidats choisis par Trump pour occuper les postes vacants au Comité des Gouverneurs de la FED, Stephen Moore et Herman Cain, voudraient adosser la valeur du dollar à l’or, ce qui ressusciterait un système abandonné en 1971 sous Nixon.

Leurs positions sur l’or démontrent à quel point ils sont en dehors du système dominant. Cela ne signifie pas qu’ils ont tort, mais simplement que la plupart des économistes qui se sont penchés sur le standard or, de gauche, de droite ou du centre, ont conclu qu’il s’agirait d’une mauvaise idée.

De plus, la personne qui souhaite leur nomination à la FED est plus ouverte à l’idée. En pleine campagne présidentielle en 2016, Trump avait déclaré à GQ : « Restaurer le standard or serait très difficile, mais mon Dieu, ne serait-ce pas fantastique ? On aurait un standard sur lequel baser notre monnaie. »

Moore était un conseiller de Trump durant sa campagne présidentielle. Il n’a pas été formellement nommé, mais le premier conseiller économique de Trump Larry Kudlow a déclaré le 2 avril dernier que l’administration « le soutient complètement », malgré des rapports récents affirmant qu’il n’a pas réglé tous ses impôts et des pensions alimentaires.

L’autre choix de Trump est encore plus choquant pour l’establishment. Bloomberg News et d’autres médias ont rapporté jeudi dernier que Trump a l’intention de nommer Herman Cain, ancien patron de Godfather’s Pizza, à l’un des autres postes vacants. Cain fut candidat à la primaire républicaine en 2012. Sa proposition principale était un plan 9-9-9, qui aurait remplacé la majorité de la fiscalité existante par une TVA, un impôt sur le revenu et un impôt sur les bénéfices de 9 %.

Cain est totalement en faveur de l’or. Dans un article d’opinion paru dans le Wall Street Journal en 2012 après son abandon à la primaire, en partie en raison d’accusations de harcèlement sexuel, il a écrit : « L’or, c’est la kryptonite des politiciens dépensiers. L’or est aux sangsues et aux pilleurs du gouvernement ce que la lumière est pour les vampires. » Moore, qui a décroché un master en économie, est moins gold bug que Cain. Dans une interview de 2015, il a déclaré qu’il préférerait adosser la valeur du dollar à un panier de matières premières. Mais il a également déclaré que le standard or serait « bien meilleur que le système en vigueur ».

Un argument souvent utilisé en faveur du standard or est qu’il oblige les gouvernements à se discipliner, les empêche de créer de la monnaie pour rembourser leur dette. Aujourd’hui nous utilisons des monnaies fiduciaires, qui ont de la valeur uniquement parce que le gouvernement l’a décrété (par exemple, pour payer les impôts). Sous un standard or strict, il est possible d’échanger des billets de banque contre de l’or physique. En cas de déficit de confiance, il est toujours possible d’obtenir en échange du métal jaune. (…)

Les 2 choix de Trump pour la FED sont une victoire pour les partisans de l’école autrichienne, et pour ceux qui estiment que Nixon a commis une grosse erreur en annulant la convertibilité du dollar en or. Mais ils donnent des cheveux gris à bien d’autres gens. Paul Krugman a tweeté en réponse à l’article de Bloomberg annonçant le choix de Cain : « Je ne pensais pas que Trump pouvait faire un plus mauvais choix que Stephen Moore pour la FED. Il ne faut jamais sous-estimer son inventivité. »