Actualités or-argent du 12 octobre 2020

0
454
pièces d'or
  • L’or et l’argent ont bien ponctué la semaine pour enchaîner une seconde semaine positive consécutive. Le métal jaune s’échangeait juste en dessous des 1.930 $ à la clôture de vendredi (+ 1,8 %). Il a donc pu enregistrer une clôture hebdomadaire supérieure au niveau clé psychologique des 1.900 $.
  • Cette performance a notamment été rendue possible par l’espoir de voir un accord se dessiner du côté du plan de stimulations US. Malheureusement, l’offre de 1,8 trillion du président Trump a été refusée par les démocrates. Ceux-ci critiquent le plan d’aide au secteur aérien, par exemple. Il faut dire que les compagnies aériennes ont collectivement dépensé des milliards et des milliards de dollars ces dernières années en rachat d’actions .
  • En Europe, le rebond économique a été remis en question par Philip Lane, économiste en chef de la BCE. Il risque notamment d’être mis à mal par la recrudescence des cas de coronavirus. Cette nouvelle vague a engendré des restrictions, bien que limitées jusqu’à présent, et centrées sur les activités de divertissement.
  • À ce sujet, l’OMS, via le docteur David Nabarro (Envoyé spécial de l’Organisation mondiale de la santé sur le Covid-19), affirme désormais que les confinements ne sont pas considérés par son organisation comme « la méthode première de contrôle du virus ». Et d’ajouter que « nous pensons qu’un confinement est justifié lorsqu’il faut gagner du temps, se réorganiser, redistribuer ses ressources, protéger un personnel soignant épuisé. Mais, en général, il faut éviter de le faire ». Il s’agit d’un développement très important. Le docteur Nabarro a pointé les effets dévastateurs des confinements sur les populations les plus pauvres. De plus, le cas pratique de la Suède, qui n’a pas confiné, a montré que les effets à long terme des confinements sont loin d’être une garantie. Tandis que les effets négatifs sont garantis sur facture.
  • La Banque centrale d’Inde, qui avait indiqué qu’elle pourrait acheter de l’or, est passée à l’action. Le World Gold Council a ainsi rapporté que la banque a acheté 33,2 tonnes de lingots d’or entre février et août 2020. Alasdair Macleod note que malgré la baisse des ventes de bijoux en or en Inde, les importations sont en train d’augmenter. Selon lui, cela signifie fatalement que les riches Indiens achètent des lingots.
  • Les Américains, apparemment inquiets de l’avenir, continuent de réduire leur dette quand c’est possible. Les derniers chiffres de la FED montrent que la dette totale des cartes de crédit a de nouveau baissé au mois d’août. En revanche, cela continue de grimper du côté des crédits étudiants et des crédits auto. Une analyse plus fine montre également que les façons de dépenser avec ces cartes changent. De plus en plus d’Américains utilisent leur carte de crédit pour régler des achats alimentaires par exemple (+ 29 %).