Actualités or-argent du 13 novembre 2020

0
553
Or
  • Ce jeudi, l’or s’est quelque peu redressé alors que l’aversion au risque faisait son retour sur les marchés. Sur le court terme, de nombreuses incertitudes planent. Comme le dit l’expression, les métaux précieux ne sont pas encore sortis du bois.
  • En Inde, la saison des festivités, durant laquelle il est traditionnel d’acheter de l’or physique, a démarré. La pandémie et les prix élevés ont fait que les Indiens ont largement limité leurs achats de métaux précieux. Selon Rhona O’Connell, analyste de StoneX, il y a une demande refoulée. La baisse de la roupie par rapport au dollar n’aide pas, vu qu’elle rend les achats d’or encore plus cher. Selon le World Gold Council, les ventes d’or en Inde se redressent, mais elles restent en baisse par rapport à la même période de l’année dernière. Reste à savoir si cette demande refoulée va se transformer en période de rattrapage par la suite. La bonne mousson de cette année représente une lueur d’espoir.
  • Bitcoin est engagé dans un nouveau marché haussier plutôt spectaculaire. La cryptomonnaie a franchi la barre des 16.000 $. Le contexte actuel est bien différent par rapport au marché haussier de 2017. Cette fois, BTC dispose d’un soutien bien plus important. Cette hausse n’est pas dictée par des particuliers aveuglés par les profits rapides mais par une légitimité de plus en plus établie en tant que valeur refuge. Paul Tudor Jones et Stanley Druckenmiller font partie des investisseurs renommés qui ont adoubé récemment Bitcoin. Des entreprises commencent à convertir une partie de leur tréso en BTC. Ray Dalio estime cependant qu’en cas de succès trop « matériel » de Bitcoin, la crypto sera bannie par les gouvernements. C’est en effet un risque ignoré par les maximalistes qui clament que Bitcoin va bientôt remplacer l’or… à leurs périls.
  • Les États-Unis ont fini l’année fiscale 2020 avec un déficit record de 3,1 trillions de dollars, soit plus du triple du déficit 2019 de 954 milliards. Le gouvernement fédéral US a commencé 2021 sur les chapeaux de roue avec un trou de 284 milliards, c’est-à-dire un nouveau record pour un déficit d’octobre. Et même le double du plus gros déficit enregistré durant ce mois pendant ces 10 dernières années. Mais rassurez-vous, quand les vaccins seront administrés, tout ira mieux !