Actualités or-argent du 13 octobre 2020

0
421
lingots d'or pur
  • Ce mardi, le cours de l’or a commencé la journée de façon baissière après une nouvelle journée positive la veille. Cela dit, c’est néanmoins l’argent métal qui s’est le mieux comporté ce lundi. Au moment d’écrire ces lignes, l’or s’échange à environ 1.916 $ l’once, l’argent à 24,91 dollars.
  • La Banque centrale de Pologne, via l’un de ses hauts responsables, a indiqué que les taux négatifs sont une option qui est sur la table si la situation devait s’empirer.
  • Selon Fred Hickey, la correction de l’or est terminée. Il cite plusieurs raisons : le moral s’est stabilisé, les chiffres du CoT sont positifs, les 1.875 $ ont tenu jeudi dernier, et la tentative de faire passer l’or en dessous de ce seuil de support a débouché sur un rebond de 50 $ qui a permis au métal de s’affranchir des niveaux de résistance de 1.900 et 1.907 $. Selon lui, les analystes techniques qui étaient pessimistes ont jeté l’éponge vendredi dernier. Par exemple, Gary Savage, qui est optimiste à long terme, mais pessimiste à court terme, a choqué son monde vendredi dernier lorsqu’il a déclaré qu’il était à nouveau à l’achat.
  • Au final, la BCE serait réticente à suivre la FED sur le chemin de l’inflation moyenne. D’après 4 membres du Directoire, qui représentent toutes les forces en présence (hawkish et dovish), il y aurait une grande défiance par rapport à cette politique. Ils craignent de se retrouver pieds et poings liés par cette nouvelle doctrine. Sa pertinence est également remise en question dans une zone euro où les prix stagnent depuis longtemps malgré des taux zéro ou négatif. Les dirigeants de la BCE craignent également d’envoyer de mauvais messages aux marchés. Elle préférerait une approche plus flexible. Et en cas de dépassement de l’inflation, elle pourrait expliquer sa décision de ne pas relever les taux sur base des circonstances du moment.
  • Dans un billet publié sur son blog, BlackRock s’est fait l’écho d’Adrian Ash, qui a expliqué dans cet article pourquoi l’or et les actions évoluent désormais plus ou moins de concert. BlackRock estime qu’actuellement, l’or n’est plus une assurance pour les investisseurs dans la Bourse. Selon le hedge fund, ce n’est pas surnaturel : « Des basculements de corrélation ne sont pas inhabituels pour l’or. Le métal jaune peut se comporter de façons fort différentes en fonction de l’environnement économique. » En bref, l’or et les actions réagissent aux politiques de la FED. Et selon BlackRock, la corrélation entre le métal jaune et les titres devraient s’installer dans le temps. Le hedge fund conseille d’acheter le métal en cas de correction, ainsi que d’avoir en général un peu d’or dans son portefeuille.