• Ce lundi, l’or a clôturé à 1.855 $, soit à moins d’un dollar de moins de son prix d’ouverture. L’argent a quant à lui concédé un fifrelin de plus. Depuis ce matin, les métaux précieux sont en très légère baisse. Les traders semblent être en position d’attente alors que la FED fera demain un point sur ses politiques monétaires.
  • À chaque fois que la hausse de l’or s’accélère quelque peu, le prix baisse très vite dans la foulée. Nous en avons eu un autre exemple ce lundi, lorsque le métal a progressé jusqu’à 1.865 $ pour ensuite reculer. « L’intérêt des investisseurs est en sourdine en ce moment », a déclaré l’analyste de Commerzbank, Carsten Fritsch. Selon lui, ils attendent un catalyseur susceptible d’orienter la direction du cours. Jerome Powell sera-t-il susceptible de donner l’impulsion nécessaire demain ? Rien n’est moins sûr, selon Fritsch.
  • Selon TD Securities, Powell devrait minimiser les sorties récentes de plusieurs gouverneurs de FED régionales en faveur de politiques moins accommodantes dans un avenir proche.
  • Mercredi dernier, le SLV, le plus gros ETF argent du monde, a enregistré son plus gros flux entrant quotidien de métal de ces 7 dernières années. Cela indique que les investisseurs restent optimistes pour le métal gris, malgré le fait qu’il soit en baisse de 4 % depuis le début de l’année.
  • Selon James Turk, le marché haussier de l’argent démarrera lorsque le métal s’affranchira des 50 $ l’once. Ce qui permettrait à la figure « tasse avec anse » sur le graphique logarithmique à long terme de l’argent de se matérialiser (voir ci-dessous).
  • Hier, c’est un énorme short squeeze sur les titres les plus shortés des marchés américains qui a fait le buzz. Tout a commencé vendredi dernier avec GameStop, une chaîne de magasins spécialisés dans la vente de jeux vidéo. Alors que la société tente de se transformer pour enrayer sa descente aux enfers (désormais les jeux se téléchargent, même sur console), les Robinhooders et traders de WallStreetBets (un groupe Reddit) se sont amourachés du titre. Des hedge funds shortaient massivement GME. Ils se sont fait littéralement démolir par ces jeunes traders insouciants. Ce lundi, GameStop a connu des fluctuations folles. D’autres titres parmi les plus shortés ont bondi (Macerich, etc.), probablement de peur de subir le même sort.