Actualités or-argent du 29 octobre 2020

0
741
Or
  • Hier, le marché de l’or a enfin bougé… à la baisse. Les métaux précieux s’en sortent néanmoins beaucoup mieux que les marchés actions, qui se sont repliés de 3,4 à 3,8 % en fonction des indices, sur fond de VIX qui explose. Les remous de la Bourse ont fait monter le dollar, qui a mécaniquement fait baisser les métaux précieux. Aujourd’hui, ils se sont néanmoins quelque peu redressés après l’ouverture de la session asiatique.
  • L’instauration de confinements partiels en Europe a engendré ce retour de l’aversion au risque. Les incertitudes grandissantes qui planent sur l’issue de l’élection américaine n’ont pas aidé. Le spectre de la débandade de mars 2020 plane.
  • À ce titre, on peut se demander pourquoi les métaux précieux n’ont pas profité de ces conditions pour s’apprécier en tant que valeur refuge. Selon Phil Streible, stratégiste en chef de Blue Line Futures, les investisseurs ont préféré le yen et les obligations. Mais selon lui, cela ne change rien à l’analyse sur le long terme. À savoir que la FED fera tout ce qui est nécessaire pour maintenir la barque à l’eau en 2021, notamment pour empêcher les taux de monter. Les stimulations fiscales auront lieu tôt ou tard. Cela augmentera la valeur des métaux précieux. Les creux actuels sont donc des opportunités sur le long terme, selon lui. « Beaucoup de gens voient du rouge. Moi, je vois des opportunités », a-t-il déclaré à Kitco.
  • Même si on voit une opportunité sur le long terme, jusqu’où les creux pourraient-ils aller ? Selon MKS Pamp Group, les chances d’une baisse marquée du cours de l’or à court terme sont faibles. Selon le groupe, le support à 1.840-1.850 $ est significatif. Dans sa note publiée hier, MKS Pamp Group a écrit : « La demande pour les ETF or fut importante durant les dernières sessions, elle avait permis de maintenir l’or au-dessus du niveau psychologique des 1.900 $ l’once. Même si nous anticipons de la volatilité durant la période des élections américaines, les mouvements baissiers devraient être limités, la zone de support importante des 1.850-1.840 $ étant la clé à court terme. »