• Après la séance calme de vendredi, les métaux précieux ont connu une nouvelle session agitée ce lundi. Le métal jaune a fluctué entre 1.677 et 1.713 $ pour finalement clôturer à 1.682 $. L’argent a quant à lui évolué dans un écart de presque un dollar, pour clôturer en légère baisse à 25,15 $. Depuis ce matin, les 2 métaux précieux sont en phase de rebond. L’or est en hausse de 0,76 %, tandis que l’argent progresse de près de 1,3 %.
  • Les valeurs technologiques ont à nouveau souffert hier, alors que le bon du Trésor sur 10 ans évoluait autour de 1,6 %. La bulle du Nasdaq vient-elle d’exploser ? On ne peut pas écarter cette possibilité, même si les disciples de la première heure de Cathie Woods restent assis sur de plantureux profits. Cela dit, ceux qui ont misé il y a quelques mois sur les valeurs cycliques surperforment allègrement des titres comme Tesla, qui ont chuté dans le même intervalle. Hier, le titre d’Elon Musk a de nouveau abandonné près de 6 %.
  • Ceux qui ont investi dans des actions minières or/argent l’ont remarqué : malgré la baisse constante de l’or de ces derniers jours, les actions minières réagissent moins qu’à l’accoutumée. Cela n’a pas échappé à l’expert Pierre Lassonde. Selon lui, le marché pourrait signaler qu’il est peut-être temps pour les métaux physiques de former un plus bas. Toujours selon Lassonde, le marché baissier de l’or depuis août 2020 est dû à 40-50 % à la hausse des taux obligataires US, à 30-40 % à la hausse du dollar et à 10-20 % en raison de la frénésie autour de Bitcoin.

Un mot sur Bitcoin et les cryptomonnaies

Or et Bitcoin. Un antagonisme grandissant se développe, alimenté par des membres des 2 « camps » qui se sentent obligés d’attaquer d’autres actifs pour promouvoir leur investissement. Dans le camp de l’or, on a par exemple Peter Schiff. Dans le camp Bitcoin, Michael Saylor. Pourtant, les 2 peuvent coexister. En présentant des caractéristiques similaires, BTC et l’or ont également des différences fondamentales qui les rendent complémentaires.

Certains parlent d’une bulle sur les cryptos. Mon pronostic est le suivant : vous n’avez encore rien vu. En l’absence d’une intervention décisive des régulateurs, certaines cryptomonnaies vont continuer d’exploser. Je la pensais imminente, mais l’amende ridicule imposée récemment à Tether me porte à croire que les autorités ont décidé de laisser faire, en tout cas pour le moment. Et quand on voit un Mark Cuban promouvoir Doge, une cryptomonnaie créée comme une blague dont le développement a été abandonné pendant des années, il faut se préparer au pire. La folie qui s’empare des NFT, qui permet soi-disant d’acheter des choses non tangibles comme un tweet, est aussi préoccupante.

Résultat des courses, cela devrait finir en bulle historique. Et comme toujours, il y aura des gagnants et des perdants en attendant que des choses sérieuses comme Bitcoin trouvent leur juste valeur. On a souvent fait le parallèle entre les cryptos et la bulle Internet. On se dirige vers ça à mon avis, peut-être en bien pire. Il n’y a rien de mal à spéculer avec un petit billet. Mais y aller all-in à la WallStreetBet… à vos risques et périls.