Au 25 octobre, le bilan de la FED n’a pas (encore) baissé

0
670
H.4.1 Fed

Dans cet article de Wolf Richter, nous apprenons avec étonnement que malgré l’annonce de la FED concernant la réduction de son bilan qui devait commencer à partir du 1er octobre, on est très loin du compte. Cet article ayant été rédigé à la mi-octobre sur base des chiffres du rapport H.4.1 du 19 octobre, nous le complétons avec les chiffres les plus récents du rapport du 26 octobre :

La dernière réunion du Comité de la FED a pris fin le 20 septembre avec une annonce importante, confirmant ce qui avait été téléphoné depuis des mois : le détricotage du QE commencera le 1er octobre 2017.

Cette opération devait se dérouler selon le rythme annoncé à la réunion du 14 juin. Elle devait réduire la taille du bilan de la FED – la normalisation du bilan, comme ils l’appellent – et ainsi inverser les effets de l’assouplissement quantitatif en détruisant une partie de l’argent qui a été créé à partir de rien durant ce programme.

Le rythme de la réduction de la taille du bilan doit démarrer avec 10 milliards par mois pendant les 3 premiers mois pour ensuite accélérer chaque trimestre pour atteindre 50 milliards mensuels dans un an. C’est ce qu’on nous avait annoncé.

Mais qu’indique la réalité ?

Mardi après-midi, la FED a publié son rapport concernant son bilan pour la semaine se terminant le 18 octobre. Depuis le 1er octobre, nous en sommes à 2 semaines et demi depuis le début de l’opération de la réduction du bilan de la FED, et 3 rapports concernant celui-ci. Comment les choses se présentent-elles ?

  • Actifs sur le bilan au 4 octobre : 4,460 trillions ;
  • Actifs sur le bilan au 11 octobre : 4,459 trillions ;
  • Actifs sur le bilan au 18 octobre : 4,470 trillions ;
  • Actifs sur le bilan au 25 octobre : 4,461 trillions (ajout or-argent).

Vous lisez bien : entre le 4 octobre et le 18 octobre, le bilan de la FED a augmenté de 10 milliards (pour ensuite baisser de 9 milliards entre le 18 et le 25, ce qui nous ramène grosso modo à la situation en début de mois, environ + 1 milliard).

La FED est censée réduire la taille de son bilan de 10 milliards en octobre. Mais curieusement, jusqu’à présent, cela n’a pas eu lieu. Ci-dessous, voici un graphique montrant les évolutions du bilan de la FED jusqu’au 18 octobre. Notez la hausse curieuse :

Le graphique ci-dessous montre les évolutions du bilan de la FED depuis la crise financière jusqu’à aujourd’hui. Il y a eu une petite baisse de la taille du bilan après le QE1, et c’est tout.

De ces 10 milliards d’actifs dont elle doit se séparer, la FED avait indiqué qu’elle réduirait son exposition aux Treasuries de 6 milliards et aux titres adossés à des créances hypothécaires (MBS) de 4 milliards.

Depuis le 4 octobre, la FED a en fait augmenté de 176 millions de dollars son portefeuille de Treasuries et en possédait au 18 octobre pour 2 465,6 milliards (2 465,6 milliards au 25 octobre, chiffre quasi inchangé), un nouveau record. Aucun signe de baisse à l’horizon :

bilan de la FedEn ce qui concerne les MBS, elle a même augmenté son portefeuille de 9,8 milliards depuis le 4 octobre (mais entre le 18 et le 25 octobre, le montant de ces actifs a baissé de presque 5 milliards à 1 775,2 milliards de dollars).

MBS sur le bilan de la Fed(…)

Clairement, il n’y a aucun signe indiquant que la FED a cessé ses activités d’achat. Plusieurs explications sont possibles :

  1. Toutes ces annonces concernant le détricotage du QE de la FED étaient un hoax pour vérifier à quel point nous sommes stupides. J’en doute.
  2. Les personnes qui sont responsables de ces opérations sont en vacances et ont été remplacées par des algorithmes ou des stagiaires. Ils ne font que continuer le travail qui a été fait durant des années, à savoir acheter. J’en doute aussi.
  3. Le comité de la FED a annoncé ses intentions au monde, mais a oublié d’en informer ses opérateurs. J’en doute aussi.
  4. C’est révélateur : il s’agit d’un signe montrant qu’ils ne sont pas prêts, qu’ils veulent donner davantage de temps aux marchés pour s’accommoder de la nouvelle donne, etc. Il s’agit d’une hypothèse crédible.
  5. Quelque chose les inquiète, et ils repoussent afin d’améliorer leur visibilité. J’en doute cependant, vu l’unanimité pour réduire la taille du bilan de la FED au 1er octobre et que depuis rien n’a fondamentalement changé.

Peu importe la raison, le processus annoncé de « normalisation du bilan de la FED » n’a pas lieu. En fait, nous assistons à l’opposé (jusqu’au 18 octobre, au 25 octobre nous sommes presque au statu quo par rapport au début du mois).

Au contraire, lorsque le QE démarra fin 2008, les opérations commencèrent tambour battant. Loin d’être timides, les opérateurs de la FED achetèrent, durant les 10 semaines séparant le 3 septembre et le 12 novembre 2008, pour 1,3 trillion d’actifs, faisant exploser le bilan de la FED de 144 %.

Bien sûr, certaines personnes diront qu’il y a encore suffisamment de temps pour juger de la bonne volonté de la FED. Mais ces évolutions sont importantes à noter. »

Une remarque or-argent.eu en conclusion

Ce que l’auteur ne mentionne pas, c’est que la FED ne vend pas d’actifs, mais les laisse arriver à maturité (alors qu’auparavant, les actifs arrivent à maturité étaient immédiatement remplacés par l’achat de nouveaux titres). Il peut donc y avoir des contraintes en termes d’échéances qui expliquent peut-être ces évolutions de prime abord curieuses. En revanche, il est difficile d’expliquer pourquoi le bilan a pu augmenter durant ce mois alors qu’il est censé baisser.

Pour ceux qui souhaitent surveiller comment se passe le détricotage du bilan de la FED, il suffit de se rendre sur cette page, d’où proviennent les chiffres cités : https://www.federalreserve.gov/releases/h41/. Prochaine publication du rapport : le 2 novembre. On saura alors si la FED a tenu sa promesse ou pas.