Chaos en Inde : le gouvernement retire de la circulation les 2 plus grosses coupures quasiment sans préavis

1
2739

Bannir l’argent liquide et vous obliger à le mettre en banque, un exploit gouvernemental impossible ? C’est quasiment ce que vient de décider le premier ministre indien, comme l’explique les morceaux choisis de cet article de Bloomberg publié le 8 novembre 2016 :

« Le téléphone du bijoutier indien Bachhraj Bamalwa n’a cessé de sonner depuis que le premier ministre Narendra Modi a annoncé à la télévision nationale que les 2 plus grosses coupures de la monnaie nationale seraient retirées de la circulation à partir de mercredi, alors que le gouvernement tente d’enrayer la corruption (traduction de l’article, mais il semblerait que ce soit plutôt l’évasion fiscale qui soit visée).

Les billets de 500 et de 1000 roupies (6,75 et 13,5 € !!!) n’auront plus cours légal à partir de mercredi, a déclaré Modi, à l’occasion d’une annonce non planifiée faite à la nation. L’or étant habituellement acheté avec de l’argent liquide en Inde, cette annonce a provoqué une véritable frénésie parmi les personnes souhaitant convertir leurs économies de cash en or. Certains grossistes en métaux précieux ont été poussés à augmenter leurs prix jusqu’à 23%, a déclaré Kumar Jain, propriétaire de la bijouterie U.T. Zaveri à Mumbai.

La demande dans le second pays du monde le plus consommateur d’or s’asséchera rapidement lorsque les billets de banque auront été échangés, a déclaré Bamalwa, qui est également le directeur de All India Gems & Jewellery Trade Federation. La décision de Modi devrait impacter négativement les ventes de bijoux en or dans les mois à venir. Des prix élevés, les efforts de l’Inde pour plus de transparence sur les transactions financières et les déclarations de revenus devraient faire baisser la demande d’or de 2016, à son plus bas de 7 ans, d’après le World Gold Council. (…)

Transactions en liquide

Certains magasins de la zone de shopping de Mumbai « Zaveri Bazaar », spécialisée dans l’or, ont ouvert jusqu’à minuit pour profiter de l’aubaine. (…) Le marché indien de la bijouterie, largement désorganisé, conduit la grande majorité de ses transactions en liquide, tandis que l’Inde rurale, qui représente environ 60% de la demande d’or dans ce pays, dispose d’un accès très limité au système bancaire et utilise très rarement les cartes de crédit ou de débit pour effectuer des achats. (…)

La décision de Modi, qui approche tout doucement de la moitié de son mandat, est une tentative de tenir sa promesse électorale sur l’évasion fiscale et le travail au noir. La décision a engendré un véritable chaos dans les villes indiennes, alors que les habitants se sont rués sur les stations-service et les distributeurs de billets. (…)

Les billets encore en circulation après mercredi devront être obligatoirement déposés sur un compte en banque d’ici la fin décembre, a déclaré Modi dans son annonce diffusée tard dans la soirée. C’est la première fois depuis 1978 que le gouvernement indien retire une coupure en circulation, d’après le site de la banque centrale indienne. (…) »

Comments are closed.