Crédit Suisse : l’or pourrait retester son plus haut

0
1741
or et argent

Les investisseurs se sont rués vers l’or, propulsant ainsi le métal jaune vers un plus haut de 6 ans ce mardi. Certains analystes pensent que le métal jaune a constitué une base suffisamment solide pour poursuivre son ascension.

Les contrats à terme or ont atteint jusqu’à 1442,9 dollars mardi, soit leur plus haut niveau depuis mai 2013 lorsque la barre des 1444,9 dollars avait été atteinte. L’or a grimpé de plus de 9 % en juin. Il est bien parti pour enregistrer sa plus forte hausse mensuelle depuis février 2016, lorsqu’il avait bondi de 10,57 %.

« En se basant sur la vue d’ensemble, vu l’ampleur de la base qui a pris des années à se former, nous suspectons que l’or pourrait à nouveau tester son plus haut historique de 1921 $ », a écrit David Sneddon, responsable de l’analyse technique chez Crédit Suisse, dans une note envoyée ce lundi à ses clients.

Selon lui, cette base qui s’est formée durant de nombreuses années pourrait servir de rampe de lancement à un marché haussier « significatif et durable ». L’or s’est envolé après que le président de la FED ait déclaré la semaine dernière qu’il agirait « de façon appropriée » afin de prolonger le cycle d’expansion économique actuel. Cette déclaration de Powell a augmenté les chances d’une baisse des taux en juillet.

Cette posture plus accommodante a affaibli le dollar. Par rapport aux devises majeures, le billet vert a atteint son plus bas depuis mars.

« Nous avons enfin pu observer des signes plus concluants d’affaiblissement du dollar », a écrit Sneddon. (…)

Le cours de l’or a également réagi positivement à la mise en place par Trump de nouvelles sanctions contre l’Iran, quelques jours après la destruction d’un drone américain. (…) Pour Susan Bates, stratégiste matières premières de Morgan Stanley, le métal jaune est actuellement la matière première préférée de sa firme.

« Les prévisions de Morgan Stanley concernant la baisse des taux réels et du dollar, le tout sur fond de perspectives macro-économiques incertaines, devraient permettre à l’or de grimper significativement durant la seconde moitié de 2019 et le premier semestre de 2020. »

Source : CNBC