La dette et la natalité font retentir la sonnette d’alarme

0
521
Natalité

Deux nouvelles importantes, n’ayant à première vue aucun lien entre elles, sont tombées la semaine dernière. Si l’une a été couverte, l’autre a fait l’objet de moins d’attention.

Vous avez probablement entendu que la natalité américaine a enregistré en 2018 un plus bas de 32 ans. Il n’y a eu l’année dernière que 3,788 millions de naissances aux USA. Cela représente une baisse de 2 % par rapport à 2017.

La population américaine ne fait pas assez de bébés pour stabiliser ses effectifs. Cela deviendra bientôt un problème financier pour le pays. J’y reviendrai un peu plus tard.

L’autre nouvelle concerne les cartes de crédit : les Américains payent aujourd’hui les taux d’intérêt les plus élevés de l’histoire sur cet instrument de crédit. Le taux moyen de 17 % qui est appliqué aujourd’hui par les banques est probablement la raison qui explique pourquoi les consommateurs dépensent moins durant ce printemps. Cela pourrait également expliquer la baisse de la natalité.

Si on part du principe que les gens restent intéressés par les relations sexuelles, mais qu’ils savent qu’avoir des enfants coûte cher, on est peut-être sur une piste.

Outre les cartes de crédit, il y a les crédits étudiants, les crédits auto, les crédits hypothécaires. Ces derniers sont néanmoins moins impulsifs. La dette via les cartes de crédit est plus insidieuse, encore plus en raison des taux usuraires qui sont appliqués.

Les consommateurs pourraient réduire leurs dépenses, mais c’est souvent compliqué. Une autre façon de réaliser des économies à long terme est de ne plus avoir d’enfants.

Bien entendu, je ne dis pas que l’abaissement du taux d’intérêt sur les cartes de crédit provoquerait une explosion de la natalité. Mais cela n’aide pas.

Je me demande aussi pourquoi les banques réclament des taux d’intérêt aussi élevés alors que leurs profits sont bons, que de leur côté ils payent des taux d’intérêt très bas sur l’épargne et qu’elles peuvent emprunter de l’argent relativement bon marché.

Source : NyPost.com