Judy Shelton, candidate à un siège vacant du FOMC, souhaite une réforme de la politique des taux

0
555
Judy Shelton

Judy Shelton, pressentie pour être nommée au comité directeur de la FED (FOMC), estime que la Banque centrale américaine devrait davantage prêter attention aux marchés financiers lorsqu’elle définit son taux directeur.

Actuelle conseillère économique du président Trump, le nom de Shelton a souvent été cité en tant que candidat à un poste de gouverneur de la FED. Si elle devait être nommée et confirmée par le Sénat, Shelton assure vouloir apporter une perspective nouvelle concernant la politique du taux directeur.

« Le mécanisme de fixation des taux est ce qui me gêne le plus concernant le mode opératoire actuel de la FED », a-t-elle déclaré à l’occasion d’une interview accordée au Wall Street Journal. « On peut parler de la direction à prendre des taux, mais je voudrais que les décisions soient plus dictées par le marché. »

La FED a été critiquée pour son recours à des modèles tels que la courbe de Phillips lorsqu’il s’agit de définir son taux directeur. Selon Trump, les taux américains sont trop élevés, il a accusé la FED d’entraver la croissance. Les marchés ont intégré dans leurs valorisations une baisse du taux directeur d’ici la fin de l’année. Et ce malgré le fait que les décideurs de la banque centrale ont presque déclaré unanimement qu’ils étaient à l’aise avec la politique actuelle.

Shelton a déclaré au WSJ que les politiques de Trump avaient dopé la croissance sans générer d’inflation, si bien qu’aujourd’hui les taux bas ne la mettent plus mal à l’aise. Elle craignait auparavant de favoriser les riches investisseurs aux dépens des retraités et des Américains qui vivent grâce à des revenus fixes. « Les choses ont changé », a-t-elle déclaré.

Un responsable de la Maison-Blanche a annoncé qu’aucune nomination de gouverneur n’est à l’agenda. Suite à des controverses, les noms de Stephen Moore et Herman Cain ont été barrés de la liste.