La FED a relevé son taux directeur, quelles conséquences pour l’or ?

0
1088
or

Depuis mercredi, le cours de l’or a grosso modo fait du surplace depuis l’annonce du relèvement du taux directeur de la FED de 0,25 %. Cette décision était largement attendue. Le métal jaune a commencé par progresser suite à l’annonce de la nouvelle, pour ensuite glisser doucement, mais sûrement, en dessous du seuil psychologique de 1300 $ l’once et clôturer à ces niveaux.

La FED a déclaré avoir pris sa décision en raison d’une économie vigoureuse et d’un marché du travail qui continue de s’améliorer. La banque centrale a également indiqué qu’elle comptait augmenter son taux directeur à 2 nouvelles reprises en 2018. Cela signifie que nous devrions connaître 5 relèvements de taux cette année, ce qui serait le record du cycle actuel. Les taux américains se situent désormais à leur plus haut depuis la crise financière de 2008, même si le taux de référence reste considérablement plus bas que la moyenne historique.

Cela devrait être tout à fait positif pour l’or. À l’ouverture ce jeudi, le cours de l’or a bondi de plus de 10 $ pour atteindre jusqu’à 1310 $ (même si, depuis, l’or s’est replié en dessous des 1300 $).

Ce mouvement de hausse est contraire à ce que nous avons connu depuis que la FED a commencé le processus de relèvement des taux en décembre 2015. Comment expliquer cela ? Il y a 2 explications possibles :

  • La première est simplement un cas typique de « acheter la rumeur, vendre la nouvelle », ou plus précisément un renversement de l’adage. Le relèvement de taux de juin était largement anticipé, le cours de l’or avait donc intégré la nouvelle dans les valorisations. Lorsque la rumeur s’est matérialisée, la tendance s’est alors renversée.
  • La seconde explication est un peu plus nuancée. Elle se base sur les intérêts que la FED paye aux banques qui déposent des réserves excédentaires auprès d’elle.

Rien n’a été dit durant l’après-réunion du comité de la FED à propos des réserves excédentaires. Le président de la Banque centrale américaine a attendu la fin de la conférence de presse pour annoncer une augmentation de 0,05 % du taux sur les réserves excédentaires. Ce faisant, la FED envoie au marché le message que la FED tente d’encourager les banques commerciales à retirer leurs réserves excédentaires pour financer l’économie.

Autrement dit, la FED semble vouloir stimuler la masse monétaire, ce qui créerait de l’inflation et ce qui devrait faire grimper le cours de l’or.

Les marchés ont immédiatement réagi à cette annonce, le métal jaune ayant notamment progressé de 0,3 %. L’argent a quant à lui grimpé de 1,3 % alors que le dollar et les marchés actions baissaient. Simultanément, les obligations américaines sur 10 ans reculaient, leur taux passant de plus de 3 % à 2,97 %.

La FED a commencé à payer légalement des intérêts sur les réserves excédentaires en 2008 seulement. En ajustant ce qu’elle paye aux banques, elle peut gérer la masse monétaire afin que soit créée de l’inflation dans une économie qui surchauffe, soit baisser l’inflation afin de doper une économie qui n’avance pas.

L’or reste son propre épouvantail

Durant le temps qu’il m’a fallu pour rédiger cet article, l’or est passé du statut d’achat fortement recommandé à celui d’achat recommandé. Et tout cela simplement à cause de la hausse du dollar. Il a commencé à franchir ses moyennes mobiles à court terme de 5 et 10 jours, même s’il reste en dessous des DMA à plus long terme. Ce qui n’est pas vraiment une surprise pour celui qui suit ce dossier de près.

L’or est devenu son propre épouvantail, et cela pourrait perdurer à court terme.

Source : SafeHaven.com