La « nouvelle normalité » des risques géopolitiques pourrait doper le cours de l’or dans les années à venir, selon Citi

0
884
pièces d'or
  • Les arguments géopolitiques pour investir dans l’or se sont renforcés durant les derniers mois. Ils n’ont plus été aussi convaincants depuis ces 4 dernières décennies, selon les analystes de City.
  • Les investisseurs ont tendance à chercher refuge dans des valeurs telles que l’or, le franc suisse et le yen durant les périodes de remous géopolitiques.
  • Les élections et les votations, les attaques militaires et les crises macroéconomiques sont les événements géopolitiques clés qui sont susceptibles, selon Citi, d’influencer les investissements dans l’or

Les cours de l’or devraient probablement être dopés dans les années qui viennent par la « nouvelle normalité », ce contexte de risques géopolitiques en recrudescence, d’après les analystes de Citi.

Les arguments géopolitiques en faveur des investissements dans l’or se sont renforcés durant ces derniers mois, et n’ont jamais été aussi forts durant ces 4 dernières décennies, selon les analystes de Citi. En conséquence, les cours de l’or devraient dépasser les 1400 $ l’once durant des périodes prolongées jusqu’à 2020.

Les élections et les votations, les attaques militaires et les crises macroéconomiques sont les événements géopolitiques qui sont susceptibles, selon City, d’influencer les investissements dans l’or. Même s’il n’y a pas de corrélation solide entre ces événements et la performance de l’or, la tendance est plutôt à la hausse durant cette période. (…)

« La demande d’or dictée par le cours des événements semble devenir plus fréquente, elle pourrait devenir la nouvelle normalité. En bref, même si les taux et les marchés des changes dictent majoritairement les évolutions du cours de l’or, le métal jaune est de plus en plus utilisé par les investisseurs en tant qu’assurance contre le risque politique et financier », selon Citi.

Citi voit l’or clôturer à environ 1270 $ l’once en 2018 pour ensuite grimper jusqu’à 1350 et 1370 $ l’once dans les 2 années à venir.

« Philosophiquement, tout le monde veut posséder de l’or, cela devrait toujours être sûr mais le risque baissier est énorme (sic) », d’après Nandini Ramakrishnan, stratégiste chez JP Morgan. »

L’article se conclut avec l’argument habituel et faux qui affirme que des taux en hausse sont négatifs pour l’or alors que l’analyse historique prouve que c’est plutôt le contraire (cliquez sur le lien pour lire un article dédié à ce sujet).

Source : CNBC