L’argent se réveille enfin, l’or poursuit sur sa lancée

0
6706
pièces d'argent

Alors que l’été est traditionnellement une période de faiblesse pour les métaux précieux, 2019 est l’exception qui confirme la règle. L’or a atteint un plus haut de 6 ans et l’argent métal se met enfin à bouger. Faiblesse du dollar et changement de posture des banques centrales qui se préparent à être à nouveau accommodantes expliquent cette embellie sur le front des métaux précieux.

Comme c’est le plus souvent le cas dans les marchés haussiers des métaux précieux, c’est d’abord l’or qui bouge. L’argent grimpe plus tard, mais finit la plupart du temps par superformer le métal jaune. D’après TIAA Bank, l’argent pourrait grimper jusqu’à 20 $ si l’or devait franchir la barre des 1500 $ l’once :

« La hausse de l’argent métal n’a que trop tardé alors que le ratio or/argent a flirté avec ses records historiques », a déclaré Chris Gaffney, président des marchés mondiaux de la TIAA Bank. « En bref, l’argent a encore du chemin à parcourir pour rattraper l’or dans le cadre du marché haussier des métaux précieux qui a démarré durant le premier semestre 2019. »

Le contrat à terme argent le plus actif, celui de septembre, a clôturé à presque 16,2 dollars ce jeudi. Ce mois, l’argent a progressé de près de 6 %.

« L’or s’est assuré d’une avance confortable sur l’argent durant le premier semestre de 2019 », a précisé Gaffney. Si bien qu’il ne s’attend pas à ce que le métal gris finisse l’année 2019 avec une performance supérieure à celle de l’or. Cependant, l’argent devrait mieux se comporter que le métal jaune durant le reste de l’année.

La hausse de l’argent est également à mettre au crédit d’une production en berne. Récemment, la société minière Fresnillo a réduit ses objectifs de production pour cette année, de 58 à 61 millions d’onces à 55 à 58 millions d’onces. Selon Gaffney, les craintes d’une réduction de l’offre ont permis de pousser le cours de l’argent à la hausse.

Le ratio or/argent, qui reste obstinément élevé ces dernières années et qui a même flirté avec ses records historiques, est une autre raison qui justifie une hausse de l’argent. « La hausse de l’or en 2019 a permis de fournir l’étincelle dont l’argent a besoin. De nombreux producteurs voient leur rentabilité être en péril avec un cours autour des 15 $, le secteur sous-investit et abandonne des projets depuis des années : tous les ingrédients en faveur d’un bond du prix de l’argent métal sont rassemblés », a déclaré Peter Spina, patron de GoldSeek.com.

Selon lui, la prochaine étape cruciale est celle des 1450 $ pour l’or. Et si celui-ci devait franchir la barre des 1500 $, on devrait voir l’argent tester son prochain seuil de résistance technique, soit les 20 $. Le métal gris n’a plus atteint ce niveau depuis 2016.

Source