L’or préserve ses gains, ce n’est que « la partie visible de l’iceberg » selon le boss de l’OMS

0
1746
Chine coronavirus

L’or a su préserver ses gains récents alors que la crise du coronavirus se développe et que l’organisation mondiale pour la santé a lancé un avertissement glaçant concernant de nouveaux cas potentiels ailleurs qu’en Chine.

Le métal jaune s’est échangé à des niveaux proches du record de 2013 alors que les investisseurs tentent d’estimer l’impact du virus sur la croissance mondiale et l’appétit pour le risque. Cela dit, une demande plus faible en provenance de Chine empêche les prix de s’apprécier davantage.

Le bilan humain de l’épidémie s’est alourdi à 900 victimes. Le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a exprimé son inquiétude par rapport à la contamination de personnes qui n’ont pas séjourné en Chine. « Nous ne voyons peut-être que la partie visible de l’iceberg », a-t-il déclaré.

L’Angleterre a rapporté 4 nouveaux cas, en avertissant la population d’une menace imminente pour la santé publique. Cette nouvelle a suivi celle annonçant la propagation du virus via la plaque tournante asiatique du commerce qu’est Singapour.

La FED a déclaré que les effets du virus présentent un nouveau risque pour ses perspectives. Ce dossier sera probablement au centre du témoignage de Jérôme Powell devant le Congrès, qui a lieu ce mardi et mercredi.

« Globalement, le support pour l’or est bon. Le fait que le métal repart à la hausse suggère que ces inquiétudes augmentent », a déclaré Michael McCarthy, stratégiste en chef de CMC Markets.

Les contrats à terme sur l’or ont grimpé jusqu’à 0,5 % ce lundi pour clôturer à 1 579,5 dollars au COMEX. Les contrats à terme sur les marchés actions ont atteint un nouveau record, tandis que le dollar s’est stabilisé par rapport aux devises internationales principales après avoir enregistré 3 sessions consécutives de hausse.

Les gestionnaires ont réduit leurs paris à la hausse sur l’or, selon les statistiques hebdomadaires de la CFTC sur les options et les contrats à terme. Malgré cela, l’urgence sanitaire qui se développe a vu les stocks d’or des ETF augmenter pour atteindre un nouveau record historique.

« Les investisseurs disposent encore d’une grande marge de manœuvre pour acheter de l’or cette année », a déclaré Benjamin Jones, stratégiste multi actifs senior de State Street à l’occasion d’une interview accordée à Bloomberg TV. Les stocks d’or des ETF restent relativement bas par rapport au pic enregistré il y a 8 ans si on les compare avec la croissance des actifs des ETF des autres actifs.

Source : Bloomberg