L’or est en hausse substantielle ce lundi. Le métal précieux se remet d’un plus bas de 6 mois enregistrés au cours de la session ce vendredi, alors qu’un dollar plus faible a permis à l’or de se redresser.

Fondamentaux

L’or (court spot) a progressé de 0,3 % à 1.739,31 $ l’once après avoir atteint son plus bas depuis juin à 1.716,85 $ vendredi. Les contrats à terme sur l’or se sont appréciés de 0,4 % à 1.736,10 $.

Le dollar a glissé entre-temps lors de la session précédente, rendant l’or moins cher pour les détenteurs d’autres devises.

Le lingot a cependant enregistré en février sa pire baisse mensuelle depuis novembre 2016 en raison de la hausse des rendements des bons du Trésor américain, augmentant le coût d’opportunité de la détention d’or, qui n’offre pas de rendement.

La Chambre des représentants des États-Unis a adopté ce samedi un plan de relance de 1,9 billion de dollars pour lutter contre la crise du coronavirus.

La déconfiture du marché obligataire mondial a vu les rendements des obligations d’État aux États-Unis, en Allemagne et en Australie enregistrer en février leurs plus fortes hausses mensuelles depuis des années.

Le gouvernement américain a autorisé samedi le vaccin à dose unique contre le COVID-19 de Johnson & Johnson, ce qui ouvre la voie à l’approbation du vaccin dans d’autres pays.

Les spéculateurs ont diminué leurs positions haussières sur les contrats or et argent du COMEX au cours de la semaine précédant le 23 février, a annoncé vendredi la Commodity Futures Trading Commission (CFTC).

La demande d’or physique en Inde s’est accélérée la semaine dernière. Les acheteurs particuliers et les bijoutiers ont profité des prix bas, qui furent proches d’un plus bas de 8 mois. À Singapour, la demande pour l’or et l’argent reste élevée.

Source