L’or repart à la baisse : voici le niveau clé de support pour garantir la pérennité du marché haussier

0
1889
lingots d'or pur

Si le métal jaune a de nouveau connu un mini plongeon qui a fait chuter le cours à 1467 $ au moment d’écrire ces lignes, la tendance haussière de l’or n’est toujours pas remise en question. Nous avons atteint la fameuse première zone d’achat des investisseurs à long terme telle que définie par Stewart Thomson, dont nous traduisons régulièrement les analyses. Voici aujourd’hui celles de Michael Oliver, qui fixe les seuils de support et de résistance du métal jaune sur base des écarts mensuels du cours par rapport à la moyenne mobile sur 36 mois. Sur base de son analyse, les mouvements récents n’ont rien d’exceptionnel ou d’inquiétant :

« S’ils viennent de vous mettre un direct du gauche avec la baisse récente de l’or, le crochet du droit des matières premières va bientôt être décoché, et il sera incroyablement bullish pour l’or.

Cette baisse est un nouvel accès de colère. Elle reste dans les écarts des mouvements que l’on a connus entre le mois d’août et le début du mois d’octobre (le plus bas en octobre fut de 1458,3 dollars). Y a-t-il quelque chose à craindre du point de vue du long terme ?

Nous avons déjà montré ces graphiques précédemment. Ici, on mesure l’élan (momentum) en mesurant les écarts du cours par rapport à la moyenne mobile sur 36 mois, qui est à la hausse. La moyenne en elle-même (zéro) n’est pas structurellement parlant importante, elle ne l’a jamais été durant ces dernières années. Les zones de support et de résistance sont les extrémités de ces écarts.

On peut notamment constater qu’entre la mi-2013 et janvier 2016, l’action fut horizontale. À partir de 2016, le cours est parvenu à s’affranchir de cette résistance pour passer de 1140 à 1372 $. Depuis, l’écart des -10 % et 10 % par rapport à la moyenne mobile à 36 mois a servi de zone de support et de résistance. Nous avons à nouveau franchi le seuil de résistance fixé à +10 % de la moyenne mobile vers la mi-2019. Pour ne pas retourner dans l’écart inférieur, nous devons donc éviter une clôture mensuelle à +9,5 % de la moyenne mobile sur 36 mois. Pour novembre, cela signifie une clôture à 1415,3 dollars au moins. En décembre, la moyenne mobile sur 36 mois sera plus élevée, cela signifie que la clôture mensuelle devra être supérieure à 1423 $.

Jusqu’à présent, nous n’avons que des mouvements congestifs qui restent supérieurs de 3 à 4 % par rapport au seuil de résistance en vigueur durant les 3 dernières années. »

Source