Morgan Stanley recommande l’achat d’or à ses clients

0
1366
lingots d'or pur

Aujourd’hui, les analystes des grandes institutions financières qui recommandent l’achat d’or sont plutôt rares. Lorsque ceux de la 6e banque américaine font une telle recommandation, cela attire forcément l’attention des partisans du métal jaune.

Cette suggestion de Morgan Stanley ne signifie pas que la banque ne jure désormais plus que par l’or. Il s’agit tout simplement d’une décision tactique.

Comme rapporté par Kitko, Lisa Shalett, responsable de la division gestion de patrimoine de Morgan Stanley, a récemment recommandé à ses clients investisseurs d’allouer jusqu’à 5 % de leur portefeuille dans l’or.

Non pas parce qu’ils sont devenus des gold bugs. Le premier argument fourni par Shalett est que le métal jaune est une bonne assurance contre les corrections des marchés :

« Même si nous ne percevons pas l’or en tant qu’investissement à long terme, nous pensons qu’il peut être exploité de façon tactique en tant que protection potentielle contre une correction des marchés et/ou un retournement en ce qui concerne le dollar et les taux d’intérêt réels, » a-t-elle déclaré. « Nous recommandons rarement l’or dans le cadre de nos stratégies d’allocation, mais de temps en temps il existe des opportunités, et nous estimons en voir une en ce moment. »

Morgan Stanley prédit le redressement de l’or d’ici la fin de l’année. Actuellement, l’or vivote autour des 1200 $. La banque américaine estime que le métal jaune atteindra les 1300 $ en raison de la confluence de plusieurs facteurs :

  • Augmentation de la volatilité sur les marchés
  • Affaiblissement du dollar
  • Inversion de la courbe de rendement

Les investisseurs se sont endormis sur leurs lauriers, selon Shalett, mais il est peu probable que les actions continuent de surperformer, tandis que la croissance américaine ne devrait pas se poursuivre à un tel rythme. Le litige commercial entre la Chine et les États-Unis est perçu comme le gros risque du moment.

« La surperformance relative des actifs américains cette année, ainsi que durant la décennie précédente, atteint aujourd’hui des extrêmes. Même si ce facteur n’est pas suffisant pour remettre en question la durabilité de la tendance, l’autosatisfaction l’est. Notre analyse suggère que le positionnement actuel du marché ne prend pas suffisamment en compte une éventuelle interruption de la tendance actuelle de forte croissance. La Fed est perçue comme accommodante, sur le point d’atteindre la fin de son cycle de relèvement des taux. Si ces conditions pouvaient se poursuivre, l’or pourrait bénéficier des changements de perspective qui pourraient avoir lieu. »

De nouveau, l’appel de Morgan Stanley n’est pas à long terme, sa recommandation ne va pas plus loin que la fin de l’année. (…)

Source : SafeHaven.com