D’un point de vue technique, cyclique et fondamental, l’or est dans une position fabuleuse pour s’apprécier par rapport au dollar américaine. Il y a quelques mois, j’avais suggéré que la fin août coïnciderait avec une atténuation des cas de coronavirus, ce qui allait entraîner une reprise de la demande d’or indienne. Cela a lieu en ce moment, à une période où les achats saisonniers ont tendance à être solides.

Les inquiétudes concernant l’inflation et la retraite maladroite du gouvernement américain d’Afghanistan s’ajoutent au contexte très haussier des fondamentaux. En bref, le graphique de l’or à court terme est fabuleux et le graphique hebdomadaire l’est encore plus !

Un indicateur technique bullish pour l’or

Veuillez noter le nouveau signal d’achat sur l’oscillateur stochastique 14,5,5 en bas du graphique ci-dessus. Il s’agit de le premier « feu vert » important pour l’or depuis début mars. À partir d’ici, une hausse jusqu’à 1.830 $ et 1.920 $ semble probable.

Voici l’incroyable vue d’ensemble de l’or. En 2012, j’avais suggéré qu’un modèle de continuation haussier massif de type tête et épaules inversées se formerait probablement sur le graphique hebdomadaire, et cela se déroule à merveille.

Évidemment, ces modèles de hausse de prix gargantuesques exigent énormément de patience des investisseurs. La tête de la figure à elle seule a mis environ 6 ans à se former. La bonne nouvelle est que les graphiques à court terme suggèrent que le breakout de l’énorme épaule droite va bientôt se produire !

Les partisans de l’or ont tendance à devenir nerveux lorsque le marché boursier faiblit. Mais la Fed a abandonné ses plans de resserrement à chaque fois que le marché connaît une légère baisse.

La Fed s’est transformée en un détestable bureau d’aide sociale pour les élites. Il n’y a pas d’assouplissement quantitatif pour l’essence à la pompe, les taxes foncières, l’alimentation, les réparations automobiles ou les dettes de type carte de crédit des citoyens ordinaires.

J’ai suggéré que le marché boursier américain s’effondrerait probablement dans une sorte d’hybride des marchés baissiers de 1929 et 1966, mais pas avant 2022.

Cet effondrement est susceptible d’être lié à la guerre et à l’inflation. Cela signifie que l’or, l’argent et les mineurs pourraient devenir des actifs privilégiés des institutionnels, ce qui ne s’est pas produit depuis les années 1970 ! (…)

Résurrection de l’argent

L’argent n’a jamais retrouvé son éclat des années 1970, lorsque Main Street faisait la queue pour acheter le « métal du travailleur ». En 2011, l’or était environ au double de son sommet de 900 $ en 198. L’argent, pour sa part, ne put dépasser son sommet de 50 $. La bonne nouvelle est la suivante :

Alors que la prochaine phase de la destruction de l’empire américain bâti sur l’argent papier s’amorce, je prédis une résurrection majeure du marché de l’argent.

La baisse des marchés boursiers dans les années 1970 poussa Main Street vers l’argent, et 2022 va presque certainement voir quelque chose de très similaire commencer à se produire !

Source