Wells Fargo : c’est le bon moment pour acheter de l’or

0
939
or et argent

En septembre, le cours de l’or a chuté de 200 $. Selon Wells Fargo, il s’agit d’une excellente opportunité pour profiter d’une correction largement anticipée.

« Nous achetons de l’or », a déclaré ce lundi le responsable de la stratégie actifs tangibles de Wells Fargo, John LaForge. « Après une très belle hausse longue de 7 mois, le cours de l’or s’est refroidi durant les mois d’août et de septembre. Aujourd’hui, le cours spot est inférieur d’environ 200 $ à record historique du mois d’août à 2.075 $. » (…)

La vigueur du dollar de ces dernières semaines est la raison principale de la retraite de l’or, selon LaForge :

« Nous pensons que cette correction de 10 % a été en partie provoquée par le caractère suracheté de l’or, en partie par le dollar, a-t-il écrit. De la perspective du surachat, la hausse de 37 % de l’or entre le début de l’année et le plus haut du mois d’août a été plutôt spectaculaire. On devait s’y attendre, mais cela n’en fut pas moins spectaculaire. »

Une correction était inévitable après l’explosion du record de 2011 de plus de 150 $.

« Depuis 1980, une telle hausse de l’or sur une période si courte n’a eu lieu qu’à 5 reprises. Il est difficile de se maintenir après une telle progression. L’or devait reprendre son souffle, a expliqué LaForge. La tendance baissière du dollar a contribué à ce mouvement important », a-t-il ajouté.

Malgré le regain de forme du billet vert de ces dernières semaines, Wells Fargo reste optimiste pour l’or.

« Le contexte général est positif. Les taux d’intérêt restent bas, la masse monétaire excessive. Nous ne pensons pas que la hausse du dollar de septembre va durer, a-t-il écrit. Selon nous, les prix actuels de l’or représentent une opportunité d’achat, vu nos objectifs de prix pour la fin de l’année 2021. »

En juillet dernier, Wells Fargo avait revu ses objectifs pour l’or d’ici la fin 2021. Selon la banque américaine, le métal jaune pourrait clôturer à 2.200-2.300 $. Ce qui signifie que le potentiel haussier reste conséquent.

Source