La BCE entérine la suppression du billet de 500 €

La BCE entérine la suppression du billet de 500 €

3
billet de 500 EUR

La suppression du billet de 500 EUR était dans l’air, c’est désormais officiel : le billet de 500 € sera bientôt une relique du passé alors que la BCE a décidé de cesser de produire et d’émettre la plus grosse coupure de l’euro.

Du communiqué officiel de la BCE, publié hier après-midi :

« Le Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) a achevé ce jour la révision de la structure par coupures de la série « Europe ». Il a décidé de mettre fin de façon permanente à la production du billet de 500 euros et de le retirer de la série « Europe », tenant compte des préoccupations selon lesquelles cette coupure pourrait faciliter les activités illicites. L’émission du billet de 500 euros sera arrêtée vers la fin 2018, au moment où les billets de 100 et 200 euros de la série « Europe » doivent être mis en circulation. Les autres valeurs, de 5 euros à 200 euros, resteront en place.

Étant donné le rôle international de l’euro et la confiance généralisée à l’égard de ses billets, la coupure de 500 euros continuera d’avoir cours légal et pourra donc être encore utilisée comme moyen de paiement et réserve de valeur. L’Eurosystème, qui comprend la BCE et les banques centrales nationales de la zone euro, prendra les mesures nécessaires pour que les valeurs restantes soient disponibles en quantité suffisante.

Le billet de 500 euros, à l’instar des autres dénominations en euros, gardera toujours sa valeur et peut être échangé auprès des banques centrales nationales de l’Eurosystème pendant une période illimitée. »

L’épouvantail du terrorisme est bien entendu brandi pour justifier cette décision, ce qui est d’une hypocrisie sans nom. D’un côté l’Europe passe des accords avec la Turquie d’Erdogan qui finance le terrorisme, de l’autre elle prive les citoyens européens de leur plus grosse coupure au nom de la sécurité.

On nous affirme également que le billet de 500 € est principalement utilisé à des fins criminelles. Il s’agit d’un leurre qui ne berne pas tout le monde. C’est ainsi que Friedrich Schneider, de l’université de Linz, a déclaré : « Les représentants du crime organisé ne sont pas idiots, le blanchiment d’argent se fait depuis longtemps essentiellement par le biais d’entreprises fictives, et de manière dématérialisée ». D’autres experts, principalement allemands, affirment qu’il s’agit d’une mesure préparatoire afin de pousser les taux en territoire toujours plus négatif et empêcher toute porte de sortie (papier, l’or et l’argent offrent une bonne solution à ce problème). Pour rappel, c’est sous la pression des Allemands que le billet de 500 € fut créé afin d’offrir une alternative à l’ancien billet de 1000 marks.