La Russie A Acheté 31,1 Tonnes D’Or En Août 2015

La Russie A Acheté 31,1 Tonnes D’Or En Août 2015

0

Article de GoldCore, publié le 21 septembre 2015 :

« Les réserves d’or de la banque de Russie ont grimpé à 42,4 millions d’onces au 1er septembre, en hausse par rapport aux 41,4 millions d’onces rapportés précédemment. La banque a annoncé la nouvelle vendredi dernier.

Cette accumulation d’un million d’onces en un mois est l’un des achats mensuels les plus massifs de la Russie. Cela correspond à 31,1 tonnes de lingots acquis rien qu’en août. (…)

La Russie est désormais 7e au classement mondial des entités disposant des réserves d’or les plus importantes derrière les États-Unis, l’Allemagne, le FMI, l’Italie, la France et la grande puissance montante de l’or, la Chine. Depuis 2005, la Russie a plus que triplé ses réserves d’or. (…)

À travers le globe, les nations se sont remises à acheter de l’or durant ces dernières années, un renversement de tendance après 2 décennies de ventes. La Chine, le Kazakhstan, l’Ukraine et la Biélorussie sont quelques-unes de ces nations qui accumulent de l’or.

Le métal jaune reste une partie importante des réserves des banques centrales, des décennies après qu’elles aient décidé de ne plus l’utiliser pour garantir la valeur des monnaies papier et électroniques d’aujourd’hui.

La Russie achète régulièrement des lingots depuis 2007 et les prémices de la crise financière mondiale. Il s’agit donc d’une tendance ayant démarré bien avant les tensions avec l’Occident et les sanctions internationales infligées en raison du conflit ukrainien.

L’or a protégé les réserves russes et a agi en tant que couverture alors que le cours de l’or exprimé en roubles a explosé de 60 % durant les 12 derniers mois. La plongée des cours du brut a contribué à la chute précipitée du rouble.

En juillet 2015, la Russie a acheté 13 tonnes et 24 tonnes en juin. Alors que les tensions avec les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’Union européenne s’empirent, la Russie semble vouloir intensifier ses efforts de diversification de ses réserves, actuellement largement en dollars. (…) »