L’or cherche à s’affranchir

0
1188
lingotins d'or de 50 grammes, 20 grammes, etc.

Malgré les remous qui ont secoué les marchés actions et la hausse des tensions géopolitiques, l’or a fluctué de façon décevante dans des écarts restreints. La petite poussée au-delà des 1360 $ l’once de la semaine dernière a été brutalement interrompue par le compte-rendu agressif de la FED. Néanmoins, des chiffres plus positifs concernant l’inflation pourraient tout de même fournir le coup de pouce nécessaire pour encourager de nouveaux investissements dans le métal jaune.

Inflation, inflation, inflation

Nos prévisions optimistes pour l’or reposent sur l’opinion que les marchés des métaux précieux n’intègrent toujours pas la possibilité de voir l’inflation grimper significativement au cours de cette année. Même si cet événement augmente la probabilité d’une triple hausse des taux en 2018, ce sera l’anticipation de l’inflation qui pourrait engendrer l’échappée tant attendue du métal jaune, sans oublier un petit coup de pouce de la faiblesse continue du dollar et de la volatilité des marchés. Se maintenir clairement au-delà de la barre des 1350 $ l’once semble être le plus gros défi qui attend l’or en ce moment. Mais lorsque cela sera fait, le métal précieux devrait disposer de bonnes chances d’attirer de nouveaux capitaux qui, en ce moment, temporisent.

inflation et or

La hausse de l’inflation se prépare. L’inflation de base de la semaine dernière a enregistré un plus haut d’un an à 2,1 %. (….) Nos économistes s’attendent à la poursuite de cette tendance, on devrait même s’approcher de 3 % vers l’été tandis que la distorsion engendrée par la baisse du prix des communications mobiles doit être supprimée des statistiques. La faiblesse du dollar soutiendra également cette tendance, tout comme la hausse des frais de santé et de logement ainsi que des salaires en raison des tensions qui règnent sur le marché du travail. (…)

Au-delà des positions brutes sur les marchés à terme et des devises, les signaux suggèrent que le positionnement général sur l’or anticipe une hausse, même s’il ne se matérialise pas encore. Les stocks d’or des ETF ont augmenté de plus d’un million d’onces durant les 2 dernières semaines d’avril (stocks les plus élevés depuis février 2013), l’intérêt short sur l’ETF SPDR est en baisse à un plus bas de 12 mois tandis que le risque de renversement de tendance a grimpé au plus haut depuis le pic temporaire de l’élection américaine en 2016. Le marché penche de plus en plus vers la hausse de l’or mais il a besoin d’un coup de pouce pour se positionner définitivement, à savoir une hausse du prix.

La performance neutre d’aujourd’hui, même après la baisse des tensions en Syrie suite aux bombardements du week-end, réaffirme le support sous-jacent dont bénéficie le métal jaune. Il est probable que la résurgence des tensions géopolitiques (Syrie, Russie, guerre commerciale), la faiblesse du dollar (ING prédit 1,3 d’ici la fin de l’année) et la volatilité des marchés actions (Vix à 17 %) fournissent l’étincelle nécessaire. (…)

Source : ING