Ne réformons pas la Fed, supprimons-la (Ron Paul)

Ne réformons pas la Fed, supprimons-la (Ron Paul)

0
Fed taux

Article de Ron Paul, publié le 17 juillet 2016 sur SafeHaven.com :

« Les adversaires des banques centrales devraient profiter de la montée du sentiment sécessionniste engendré par le résultat du Brexit pour promouvoir la sécession du système des banques centrales, une sorte de « Fed-Exit ». Mettre un terme au monopole de la Fed sur l’émission de la monnaie est crucial pour restaurer et maintenir notre liberté et notre prospérité.

En manipulant la masse monétaire pour fixer les taux d’intérêt, la Fed est engagée dans la fixation des prix. Après tout, les taux ne sont rien de plus que le coût de l’argent. Comme tous les prix, ils communiquent aux acteurs des marchés des informations à propos des conditions économiques. Les tentatives de la Fed de remplacer les taux de marché par ses taux faussent les signaux envoyés aux entreprises, aux investisseurs et aux consommateurs. Le résultat de cette distorsion est une succession de pics et d’effondrements économiques engendrés par la Fed.

Les actions de la Fed influencent l’intégralité de l’économie tout en affectant la vie de tous les Américains, ainsi que des citoyens du reste du monde. Il n’est donc pas exagéré de dire que cette tentative de fixer les taux est le cas le plus néfaste de fixation des prix.

De nombreuses personnes qui s’opposent habituellement à l’interventionnisme gouvernemental sur les marchés affirment que le système des banques centrales pourrait fonctionner si la Fed adhérait à des règles monétaires. Les partisans de cette solution affirment qu’une approche basée sur des règles fixes apporterait stabilité et prévisibilité aux politiques monétaires, et ce faisant nous mènerait vers la prospérité. Mais même sous un tel système, la Fed conserverait le pouvoir de manipuler les taux. Avec tous les problèmes susmentionnés. (…)

Récemment, de nombreux gauchistes ont rejoint les rangs des libertariens et des conservateurs qui critiquent la Fed. Les critiques de gauche de la Fed se focalisent souvent sur le fait que ses politiques favorisent les grosses banques, Wall Street et d’autres intérêts particuliers tandis qu’elles font du tort aux Américains moyens. Malheureusement, mais sans surprise, de nombreux gauchistes ne souhaitent pas un marché libre de l’argent. Ils veulent plutôt une Fed plus démocratique. Avec plus de membres de son comité confirmés par le Sénat, notamment. Ils sont également en faveur de la nomination de personnes extérieures.

Les gens de gauche qui critiquent la Fed ont raison lorsqu’ils affirment que les grandes banques et les institutions financières puissantes ont trop d’influence sur les politiques monétaires. Si la réforme qu’ils souhaitent pourrait réduire l’influence de Wall Street sur les politiques monétaires, elle mènera probablement au renforcement de l’influence de l’État profond, ce réseau de capitalistes de connivence, de lobbyistes, de politicards et d’autres profils, qui travaille dans l’ombre pour contrôler nos politiques économiques et étrangères.

De nombreux gauchistes pensent que les classes moyennes et ouvrières bénéficieraient de politiques monétaires « stimulantes » (soit inflationnistes). Penser que l’inflation est positive pour l’Américain moyen est un déni de réalité. Ce sont les Américains moyens qui souffrent le plus lorsque les bulles créées par les politiques inflationnistes de la Fed finissent inévitablement par éclater. Les véritables bénéficiaires de l’inflation sont les capitalistes de copinage et les politiciens dépensiers.

Au lieu de dépenser de l’énergie inutile à réformer la Fed, ceux qui souhaitent la restauration véritable des marchés libres, la réduction des inégalités et la promotion de la paix et de la prospérité pour toutes et tous devraient oeuvre pour un Fed-Exit. La première étape consiste évidemment à ratifier la loi Audit the Fed.

Lorsque le congrès et le peuple comprendront toute la vérité à propos de la Fed, ils pourront commencer à considérer les meilleures méthodes pour y mettre un terme. Toute une série d’étapes peuvent et devraient être entreprises pour atteindre ce but. Je les expliquerai dans un autre article. »