• Ce 16 mars, le cours de l’or n’a presque pas évolué par rapport à son prix d’ouverture. Il a clôturé à 1.731 $, après avoir flirté avec les 1.740 $ et baissé jusqu’à 1.727 $. L’argent a par contre dû abandonner presque tous ses gains accumulés ce lundi lorsqu’il a clôturé en baisse de plus de 1 %, à environ 25,95 $.
  • Cette relative accalmie est probablement due à la réunion du Comité de la FED, qui a démarré hier et se ponctuera aujourd’hui par le traditionnel communiqué du FOMC et la conférence de presse du président. Les marchés attendent avec impatience cet événement, afin de voir quelle est la dernière position officielle de la Reserve fédérale en ce qui concerne les remous du marché obligataire.
  • La Pologne a annoncé son intention d’acheter au moins 100 tonnes d’or au cours des années à venir. Au prix actuel, cela représente un investissement de 5,5 milliards de dollars. Le président de la banque centrale polonaise Adam Glapinski a déclaré : « En ce moment, la Pologne possède 229 tonnes d’or. Environ la moitié de ces lingots a été achetée durant ma présidence. Au cours des années à venir, nous voulons ajouter 100 tonnes supplémentaires de lingots, qui seront aussi stockées en Pologne. »
  • Du côté de la BCE, on a annoncé sans surprise vouloir stopper la hausse des taux obligataires. « Notre objectif est simplement de nous assurer que la courbe des taux, qui joue un rôle important dans la détermination des conditions de crédit générales, ne devance pas l’économie », a déclaré Philip Lane, économiste en chef de la banque.

Stewart Thomson : l’or montre des signes de vie en ce J-Day

Dans son dernier billet, Stewart Thomson commence par évoquer cette réunion du comité de la FED, qu’il surnomme Jay Day. Il relève que l’or est justement train de montrer des signes de vie, notamment grâce à l’oscillateur stochastique 14, 7, 7 qui suggère une tendance haussière à court terme (voir ci-dessous). L’or a rebondi à partir de la zone cruciale des 1.671 $. Powell va désormais orienter la suite des événements. Soit son intervention va accélérer la hausse, soit elle va s’étioler et l’or pourrait alors former un double plus bas.

Thomson prévient que la volatilité pourrait être importante aujourd’hui. En cas de déclarations bullish pour l’or, on pourrait franchir le premier seuil de résistance immédiat, qui est à 1.740 $.