En ce lundi de la dernière semaine de l’année, les métaux sont légèrement en hausse. L’or a dépassé les 1.900 $ sur les marchés à terme. Comme c’est le cas depuis peu, l’argent continue de faire mieux que le métal jaune.

Trump signe le plan de stimulation US

Après un dernier round de suspense suite à la menace de veto de Trump, le plan de stimulation US a finalement été signé par le président sortant ce dimanche. Ce qui a poussé les prix des métaux précieux à la hausse dans un premier temps. À l’approche de l’ouverture européenne, la hausse s’est cependant atténuée.

« Les marchés sont en hausse suite à la ratification des stimulations américaines, » a déclaré Stéphan Iness, stratégiste en chef d’Axi. « Mais cela fait longtemps que l’on parle de cet accord. Il est donc difficile de savoir quelle sera la durée de ses effets, » a-t-il ajouté.

Désormais, les investisseurs ont les yeux rivés sur la Chambre des Représentants. Ce lundi, un vote sera tenu afin d’augmenter le montant des chèques envoyés aux Américains. Il pourrait passer de 600 à 2.000 $ en cas de succès. Le président Trump et les démocrates sont pour, tandis que les républicains du Congrès sont réticents.

Selon Innes, l’or pourrait franchir la barre des 1.900 $. Mais pour cela il faudra que le dollar continue de s’affaiblir.

En bref

  • Les incertitudes du Brexit devraient être levées cette semaine. L’accord trouvé le jour du réveillon de Noël doit encore être ratifié par le Parlement européen. Cela ne devrait être qu’une formalité, malgré la colère de certains députés d’avoir été de simples spectateurs des négociations
  • Selon certains analystes, les investisseurs pourraient utiliser la dernière semaine de l’année pour prendre des profits sur les marchés actions et redéployer leurs capitaux sur des actifs plus sûrs, comme les métaux précieux. C’est notamment l’opinion de Philip Streible, stratégiste en chef de Blue Line Futures. Selon lui, le métal jaune devra s’affranchir de la barre des 1.920 $ pour repartir de façon convaincante vers l’avant. Depuis le mois d’août, l’or enregistre des plus hauts plus bas et des plus bas moins élevés, ce qui signifie qu’il est dans une tendance baissière. Il faudra casser cette dynamique pour consacrer la reprise du marché haussier des métaux précieux
  • Edward Moya, analyste d’Oanda, reste très optimiste pour l’or l’année prochaine. « 2021 sera une année très solide pour l’or. Durant la première moitié de l’année, nous aurons les stimulations fiscales et monétaires sans précédent qui vont se poursuivre. Les sièges de sénateurs à pourvoir en Géorgie restent un gros point d’interrogation. Il est difficile de quantifier les stimulations américaines sans avoir la réponse à cette question, » a-t-il déclaré.