Le Congrès mexicain envisage la monétisation de sa pièce d’argent Libertad

0
1231
Libertad pièce d'argent

De par le monde, les monnaies émettent des pièces en argent ou en or avec une valeur faciale bien inférieure à leur valeur en métal, ou qui n’ont pas cours légal, si bien qu’elles ne circulent pas dans l’économie. Et lorsque la valeur faciale est conforme au cours de l’argent, cela change rapidement avec le temps en raison de l’inflation. Les propriétaires de pièces préfèrent alors les vendre à un prix supérieur à leur valeur faciale afin qu’elles soient fondues pour leur « valeur métallique ». Au Mexique, le Congrès pourrait changer les choses : l’idée est de créer une formule qui ferait évoluer la valeur faciale de la pièce d’argent Libertad en fonction des cours internationaux.

Cet article de SRSRoccoReport.com évoque l’information qui a été relayée par Hugo Salinas Price, le milliardaire mexicain qui est aussi un grand partisan de l’argent métal, puis tente de mesurer l’impact que pourra avoir cette loi si elle devait être ratifiée :

Il y a eu récemment un débat au congrès mexicain concernant la proposition de monétiser la pièce d’argent Libertad. Le débat a eu lieu dans le cadre du forum de « Promotion de l’épargne des Mexicains ». Si le Mexique devait décider de monétiser cette pièce, cela pourrait avoir un impact important sur le marché de l’argent et le cours du métal.

Mais quel serait cet impact ? Il pourrait être important si on prend en compte les grandes quantités d’argent métal utilisées de par le passé par le Mexique pour la fabrication de pièces. Avant de nous plonger dans les statistiques, voici d’abord des informations concernant le débat qui a eu lieu au congrès mexicain via Hugo Salinas Price :

« La pierre angulaire de la proposition est que la Banque centrale mexicaine (Banxico) déterminera une valeur en pesos pour la pièce Libertad d’une once d’argent ; cette valeur pourrait être légèrement supérieure (d’un pourcentage qui serait fixé par la loi) au cours de l’argent sur les marchés internationaux, ce qui permettrait à Banxico d’engranger un profit garanti pour la fabrication et la mise en circulation monétaire de ces pièces. (…)

Si le cours de l’argent devait grimper, Banxico fixerait une valeur en pesos plus élevée pour les pièces Libertad, conformément à la formule définie par la loi. De cette façon, la pièce pourra continuer de circuler vu qu’elle est dénuée de valeur faciale. Cela lui éviterait de subir le sort des anciennes pièces d’argent, qui disposent d’une valeur faciale en pesos et qui finissent dans un tel scénario à la raffinerie.

Car la plupart de ces pièces anciennes, lorsque leur valeur en argent métal dépasse la valeur en peso estampillée, finissent par être fondues. Ce qui permet aux propriétaires d’engranger un profit.

Un tel scénario n’arriverait pas avec la Libertad, dont la valeur serait ajustée à la hausse. Cela serait tout profit pour l’épargnant, qui est assuré de conserver son pouvoir d’achat, peu importe l’inflation. »

La caractéristique importante de cette proposition de monétisation de la pièce d’argent Libertad est que sa valeur serait ajustée par la Banque centrale du Mexique. Les épargnants seraient ainsi protégés de la dévaluation constante du peso. Cette monnaie a perdu 93 % de sa valeur par rapport au dollar américain depuis la moitié des années 70 :

dévaluation du peso mexicain(…)

Au début du 20e, le Mexique a frappé de grandes quantités de pièces d’argent

Même si je savais que la monnaie officielle du Mexique a frappé de nombreuses pièces d’argent au cours de son histoire, j’ignorais à quel point les quantités étaient importantes jusqu’à ce que je plonge dans les statistiques. D’après les chiffres publiés par SilverAgeCoins.com, la monnaie du Mexique a produit de grandes quantités de pesos en argent métal et de pièces de 50 centimes (Centavos) au début des années 1900 :

Je me suis focalisé sur les chiffres de production de 1943 de ces 2 pièces. Au total, ce furent 89,2 millions de pièces qui furent frappées, pour une quantité d’argent s’élevant à 26,5 millions d’onces :

  • 1943 pièces d’un peso en argent = 47 662 000 x 0,39 (once) = 18 588 180 onces ;
  • 1943 pièces de 50 Centavos = 41 512 000 x 0,19 (once) = 7 887 280 onces ;
  • 1943 Silver Coins = 89 174 000 = 26 475 460 onces.

Je n’ai pas fait de recherches poussées concernant toutes les pièces d’argent qui furent produites durant cette année, mais j’imagine qu’il y en eut d’autres. Via la même source, j’ai notamment découvert que près de 4 millions de pièces de 20 centimes ont également été produites cette année-là. Ces pièces ne contenaient cependant que 0,08 once d’argent métal, pour un total de 316 400 onces.

Cela dit, la monnaie mexicaine produisait énormément de pièces à l’époque. Pourtant, la population du Mexique n’était que de 20 millions d’habitants. Combien d’argent métal serait utilisé aujourd’hui alors que la population a bondi à 130 millions d’habitants ? (…)

Au niveau de la production, le Mexique a produit 86,4 millions d’onces d’argent 1943 selon les statistiques du US Bureau of Mines.

Cela signifie que le Mexique a utilisé 30 % de sa production domestique d’argent pour fabriquer ces 2 pièces. Par habitant, cela représentait environ 1,3 once d’argent nécessaire pour produire cette pièce.

Aujourd’hui, le Mexique frappe beaucoup moins de pièces qu’auparavant. D’après les statistiques de la World Silver Survey de 2017, seulement 800 000 Libertad ont été frappées en 2016. (…) Si le Mexique devait acter la monétisation, cela aurait un impact important sur le marché, voici pourquoi.

Actuellement, le Mexique produit environ 186 millions d’onces d’argent métal.

production d'argent du Mexique

Si la production de Libertad devait accaparer 30 % de la production domestique d’argent métal, comme ce fut le cas en 1943, cela signifie que 56 millions d’onces d’argent mexicain seraient affectées à la production de pièces. (…) Cette idée de monétisation est évidemment excellente pour les Mexicains, mais malheureusement d’autres pays dépendent de la production d’argent de cette nation pour se fournir en métal, que ce soit pour la bijouterie, l’électronique ou les pièces et lingots. En cas de monétisation de la pièce Libertad et de succès de cette opération, l’impact sur le marché international pourrait être important.

Nous n’en sommes évidemment pas encore là, mais il faudra être attentif à l’évolution de ce dossier.